Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5-PLUS DIMANCHE

Pendant cette période de confinement, profitez de 5-Plus Dimanche, l’express, Business Mag, Weekly, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

  • Kolektif Rivier Nwar : des poules, des œufs et un appel au don
  • Jeux Olympiques 2021 : la machine se remet en marche
  • Kayne, 2 ans, souffre d’épilepsie générale : sa mère Jaya lance un appel à l’aide
  • La vie de fashionista de Zorah
  • Bien dan ou lapo
  • Quand Nata «Sing» dans le métro !
  • Le bioplastique, la solution de six jeunes contre la pollution
  • Le Top 4 des tisanes pour braver l’hiver
  • Faire son compost-maison : le guide
  • Ces entreprises qui proposent des solutions pour faire face à la crise

The Duchess Of York Cup : Le Petit Poucet Ehsaan émerge

Ehsaan, à 3 ans, a frappé un grand coup pour ses débuts à Maurice en rejoignant les grands noms qui ont fait triompher la casaque bleu électrique dans les courses classiques.

Ehsaan est devenu, hier, un des rares 3-ans à briller dans une grande course, de surcroît classique, au Champ de Mars. Le Petit Poucet, avec la légendaire toque jaune de l’écurie Gujadhur, a renversé les favoris alors que sa participation, outre d’être éligible à la course, dépendait du tirage des lignes. Quel destin pour le plus jeune partant de la Duchesse hier. 

Stupeur au départ de la Duchesse. Deux chevaux, le favori Alyaasaat et Pietro Mascagni, ratèrent leur mise en action. Des deux, Alyaasaat démarrait le plus lentement, perdant plus de quatre à cinq longueurs !  La course était perdue pour eux alors que les huit autres candidats s’élancèrent à la conquête de la Duchesse. Ce fut Palace Chapel qui se montrait le plus rapide et il ne prit que quelques foulées pour prendre la tête de la course, non sans gêner ses adversaires en raison de la précipitation de son jockey à occuper la position tête et corde. Puget Sound, également bien parti, vint se placer en deuxième position, mais ne put trouver les barres.

 

Au Tombeau Malartic après 400 mètres de course, le chronomètre affichait 25.75s et le rythme devait s’accélérer davantage en descente. Derrière les deux chevaux, on retrouvait The Sultans Bazaar avec Morning Catch à l’extérieur de ce dernier. On cherchait durant le parcours Undercover Agent, lequel suivait à la corde en 4e position alors qu’Ehsaan le surveillait de près. En décidant de rester à l’extérieur d’Undercover Agent, Joorawon ne pouvait mieux faire, car cela lui a permis, plus tard, de prendre le « first run » en épaisseur alors que le cheval de Maingard restait lui en embuscade.

 

En descente, Palace Chapel devait montrer ses qualités de «flyer». Les temps fractionnels en démontrèrent : trois laps de 10 secondes du 1000m au 400m : 10.68s, 10.84s et 10.81s. Avec un tel train, ceux qui ont osé suivre de près le rythme imposé par Palace Chapel commencèrent à montrer des signes de détresse à l’image de The Sultans Bazaar et Morning Catch.

 

En revanche, Ehsaan, qui suivait en midfield dans le dos d’un concurrent, put se dégager du peloton et Joorawon choisit le bon moment. Car sa soudaine décision de partir devait laisser sans réaction Undercover Agent, sur lequel le jockey Rama ne pouvait faire autrement, contraint d’attendre une ouverture. Pendant ce temps, Ehsaan gagnait beaucoup de terrain sur les meneurs et il finit par rejoindre Palace Chapel.

 

A ce moment de la course avec la défaite déjà consommée très tôt pour Alyaasaat, on pensait que seul Undercover Agent pouvait aspirer à venir reprendre Ehsaan s’il arrivait à placer une belle accélération. Mais surprise ! Du moins sur une bonne centaine de mètres, puisque Palace Chapel faisait preuve d’une bonne dose de résistance malgré un train ultra rapide à la sortie du 1000m. Le cheval de Jones tentait de résister jusqu’au bout, mais au 100m, il laissa partir Ehsaan. On cherchait à l’intérieur où Undercover Agent grignotait du terrain, mais ce ne fut que dans les 100 derniers mètres qu’il devait trouver une certaine accélération pour venir arracher le premier accessit à Palace Chapel.

 

Ramapatee Gujadhur, réputé pour être un «classic winner» tout comme le jockey Joorawon d’ailleurs, n’a pas manqué de dire avec un brin d’humour après la course qu’il est «heureux de pouvoir gagner une course classique en l’absence de White River !» La saison de la plus vieille écurie du turf est enfin lancée, elle qui était rentrée bredouille la semaine dernière.