Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Vente illégale de vieille ferraille, pollution, routes impraticables… : Les habitants de Rughooputh Lane, Quatre-Bornes, montent au créneau
  • Festival du Livre de Trou-d’Eau-Douce : trois bonnes raisons d’y aller
  • Champions de cross-country - Rencontre avec Sébastien et Christopher Bonnapen : deux frères, une seule passion
  • Yogesh Siraz, côté jardin
  • Santé oculaire : ENL sensibilise les pêcheurs
  • Sahib Meerhossen condamné à perpétuité après l’assassinat de Lara Rijs - Son épouse Nazmeen : «Santans-la tro lour»
  • Ces Mauriciens «so in love» de La Casa de Papel
  • Athlétisme - Charge provisoire de détournement de fonds : Vivian Gungaram accusé et soutenu
  • Met Gala : attention les yeux !
  • À Montréal : quand la vie se conjugue avec la Covid-19

Deux arpents de Pas géométriques alloués à la famille Rawoo : le bail de la controverse

Le député Ismael Rawoo est au coeur d'une polémique concernant la location à bail d'un terrain de l'État.

«Alors qu’il y a des enfants qui dorment à la belle étoile, le député Ismael Rawoo a eu deux arpents pieds dans l’eau valant Rs 250 millions.» Ce sont les propos du député travailliste Eshan Juman qui intervenait lors du débat budgétaire. Une déclaration qui a eu l’effet d’une bombe et causé beaucoup de remue-ménage au Parlement dans la soirée du 12 juin. Le principal concerné a réfuté les dires du député rouge et demandé à ce que des preuves soient avancées. Eshan Juman a alors présenté le contrat du bail signé entre le ministère des Terres et du logement et Smart Clinics Ltd pour des Pas géométriques à Grande-Rivière-Noire.

 

Dans le document, il est mentionné qu’Ismael Rawoo, Parliamentary Private Secretary et député de la majorité, est l’un des actionnaires de Smart Clinics Ltd qui a été incorporée le 6 octobre 2015 et que les deux autres sont des membres de sa famille. Le bail de 60 ans a été alloué le 24 mai 2018 pour un projet de construction d’une Dental & Wellness Medical Clinic, d’un restaurant et d’appartements qui auraient, eux, été vendus par la suite. Le document précise aussi que Smart Clinics Ltd se propose d’acquérir le bâtiment se trouvant sur le terrain pour la somme de Rs 15 050 000, payable en trois tranches.

 

Ismael Rawoo a feuilleté le document déposé par le député travailliste Eshan Juman avant que celui-ci ne soit remis au Deputy Speaker Zahid Nazurally. Ismael Rawoo a affirmé, dans un premier temps, que c’est au nom d’une compagnie et qu’il n’a aucun lien avec. Mais appelé une nouvelle fois à s’expliquer, il a sorti un tout autre discours. Pour se défendre, Ismael Rawoo a simplement répondu avec emportement : «Ceci est inacceptable. Ça n'a rien à faire avec les débats budgétaires. Je ne suis actionnaire qu'à hauteur de 0,9 % dans cette compagnie et c'est dans ma déclaration des avoirs. Tout est entièrement légal et je ne suis pas le seul député à avoir un terrain.» Concluant sur cette note, le député élu au no 13 (Rivière-des-Anguilles/Souillac) sous la bannière orange a déclaré qu’il n’avait pas d’autres points à ajouter. Nous avons essayé de le joindre à plusieurs reprises au téléphone pour avoir son point de vue sur les allégations portées contre lui, en vain.