Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Piratage de Facebook : ne paniquez pas !
  • Ramadan, Ugadi, Varusha Pirappu : Jeûne, piété et réjouissances
  • Highlands : en zone… d’inquiétude
  • Tottenham vs Man Utd : les Mancuniens en quête de revanche
  • Yeh Jawaani Hai Deewani : amis pour la vie
  • New Amsterdam : cet hôpital qui enchante les Mauriciens
  • Zones rouges : ce qui change
  • La démocratie sous respiration artificielle !
  • Judo à Rodrigues : le DTN Baptiste Leroy satisfait de sa visite
  • « Touni »… mais non

Covid-19 : la situation expliquée aux enfants

Tu t’en souviens probablement encore. L’année dernière, nous t’avions expliqué qu’un méchant virus s’était propagé chez nous et dans le monde entier, bouleversant subitement notre quotidien. Face à cette pandémie, le gouvernement n’a eu d’autre choix que de prendre des décisions drastiques pour limiter la propagation du virus. Sauf qu’une année plus tard, nous nous retrouvons dans la même situation. Après trois semaines de confinement, on s’apprête à entamer une nouvelle étape de notre bataille contre la Covid-19. On t’explique…

◗ Pour te rafraîchir la mémoire

 

La Covid-19, aussi appelée le coronavirus, est un petit microbe qui voyage de personne en personne. On le distingue aux petites couronnes qui l’entourent. Très contagieuse, la maladie ressemble à la grippe, avec des symptômes comme la fièvre, la toux et le nez qui coule. Elle s’attaque particulièrement aux personnes qui sont déjà malades et qui ont un système immunitaire faible. La meilleure façon de se protéger, tu t’en souviens sûrement, c’est de respecter les règles sanitaires que nous avons apprises depuis un an : ne pas se mélanger et garder un mètre de distance avec les autres, se laver les mains régulièrement, utiliser du gel hydroalcoolique et mettre son masque comme il le faut.

 

◗ Ce qu’il y a de nouveau

 

Variant. C’est un nouveau terme qui a fait surface vers la fin de 2020 lorsque les scientifiques ont découvert que le virus de la Covid-19 avait quelque peu changé. En fait, il s’agit de nouvelles versions du virus qui, pour survivre, a en quelque sorte muté. On a d’abord entendu parler du variant britannique, ensuite du variant sud-africain et même du variant brésilien. Les scientifiques sont inquiets et travaillent dur pour trouver des solutions contre ces variants qui peuvent se montrer plus contagieux, ou plus dangereux, que le virus d’origine.

 

◗ Pourquoi parle-t-on de clusters ?

 

C’est un mot qui revient souvent dans l’actualité depuis que Maurice connaît une seconde vague de la Covid-19. Un cluster, c’est un foyer de contamination. En d’autres mots, c’est un endroit où il y a une concentration de cas. On parle de cluster lorsque des cas confirmés appartiennent à une même communauté ou qu’ils ont participé à un même rassemblement. Chez nous, nous avons d’abord entendu parler de Surat, ensuite de Forest-Side où il y a eu une prière avec de nombreuses personnes. Aujourd’hui, il y a plusieurs clusters à Maurice. Les derniers en date sont ceux de Glen Park, où il y a eu des funérailles, et l’hôpital de Souillac, où de nombreux cas ont été détectés.

 

◗ C’est quoi une zone rouge ?

 

Vacoas, Curepipe ou encore Canot. Voici quelques endroits qui font partie de la zone rouge. Mais c’est quoi exactement une zone rouge ? te demandes-tu probablement. En fait, c’est un endroit où l’alerte est maximale. Dans le cas présent, après de nombreux cas détectés dans plusieurs régions, les autorités ont décidé de fermer ces endroits afin de contrôler au maximum les allées et venues dans le but de limiter la propagation du virus. Ainsi, dans un premier temps, les circonscriptions nos 15, 16 et 17, suivies de Canot, ont été placés sous surveillance. Là-bas, les activités sont mises en pause et ce n’est pas possible d’entrer et de sortir de ces régions (sauf urgence). D’ailleurs, la police veille au grain avec des barrages routiers un peu partout.

 

◗ Et la vaccination ?

 

Récemment, tu as sans doute entendu parler du vaccin contre la Covid-19. Autour de toi, tes parents ou tes grands-parents ont même probablement été se faire vacciner. Les noms AstraZeneca ou Covaxin te disent peut-être quelque chose. Tu te demandes sûrement ce que c’est que cette fameuse piqûre ? Eh bien, il s’agit d’une forme d’antidote, un liquide qu’on injecte dans le corps à l’aide d’une seringue et qui a pour mission de nous protéger contre la maladie. Les scientifiques ont travaillé dur pour pouvoir développer ce vaccin afin de mieux lutter contre la pandémie.

 

Mais comment l’ont-ils fabriqué ? Ils ont d’abord pris une petite quantité de bactéries et de virus qu’ils ont affaiblis avant de l’injecter dans notre corps. Il se passe alors quelque chose d’extraordinaire. Les anticorps (c’est ce qu’on appelle le système immunitaire) présents dans notre métabolisme se réveillent et se battent contre ces microbes pour les anéantir. Une fois réveillés, ces anticorps restent sur leur garde et si jamais la Covid-19 revient rôder par-là, ils la neutralisent direct.

 

◗ Pourquoi je ne peux pas faire le vaccin ?

 

Avant de te l’expliquer, il faut que tu comprennes une chose. Normalement, les scientifiques prennent des années pour développer un vaccin. C’est un travail tellement difficile et compliqué que cela demande énormément de temps. Cette fois, par contre, à cause de la vitesse à laquelle la Covid-19 se répand dans le monde, ils ont dû faire un peu plus vite que d’habitude et n’ont donc pas eu le temps de faire suffisamment de tests et de recherches sur les enfants qui sont normalement moins enclins à tomber malades à cause du virus. C’est pour cela que les moins de 18 ans ne peuvent pas se faire vacciner. Cependant, les chercheurs travaillent déjà sur une vaccination pour les plus jeunes. D’autres personnes, comme toi, ne peuvent pas se faire vacciner pour le moment. Parmi, les femmes enceintes et ceux qui souffrent d’une allergie sévère.

 

◗ La réouverture partielle, c’est quoi ?

 

En 2020, tu as appris et vécu quelque chose de totalement nouveau : le confinement. Comme il fallait éviter au maximum de se rencontrer pour empêcher le virus de se propager, les gens n’ont eu d’autre choix que de rester à la maison. Les écoles, les bureaux, les restaurants, les cinémas et les magasins ont été tous fermés pour protéger la population. Cette année encore, à Maurice, nous connaissons un second confinement. Instauré le 5 mars, le lockdown devait prendre fin le 31 mars, mais le gouvernement a finalement décidé de le prolonger jusqu'au 30 avril car le nombre de cas de Covid-19 dans le pays n'arrête pas d'augmenter.

 

Toutefois, le gouvernement a maintenu la réouverture partielle, c'est-à-dire que certains secteurs ont pu reprendre leurs activités pour que les gens puissent travailler et que notre économie puissent fonctionner. Les banques, les transports ou encore les boulangeries reprendront du service sous des conditions sanitaires strictes, alors que d’autres commerces resteront fermées, comme les restaurants et les food courts, les plages et les cinémas. Uniquement ceux qui vont travailler ou qui vont faire les courses pourront sortir pour le moment. Et ils devront impérativement prendre toutes les précautions d'usage, comme porter le masque et garder un mètre de distance avec les autres.