Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Adilla Diouman-Mosafeer : «Pour avancer positivement, nous devons sortir de notre zone de confort et être créatifs»
  • Décès tragique de Bhoomi, 14 ans, neuf ans après l’assassinat de sa mère : l’horrible destin des sœurs Ramotar
  • Evénement : visite d’une sommité de l’athlétisme
  • Un arbitre mauricien à la CAN 2021 - Shabneez Heeralall : «Mon époux, ma fierté»
  • Thaipoosam Cavadee : quand ferveur rime avec restrictions sanitaires
  • Le couple Persand dédommagé de Rs 1,5 M après une négligence médicale - Ganeshan, père du nourrisson décédé : «Nous aurions préféré que notre enfant soit là»
  • Élections régionales : les Rodriguais en quête de progrès
  • Législatives 2019 - Vers un «recount» au n° 19 : les chiffres du rebondissement
  • Une énième «unité» pour affronter le pouvoir !
  • Campagne de vaccination contre la Covid-19 : entre sursis et accélération

Covid-19 en 2022 : entre espoir et attente

«Malgré des nouvelles très réconfortantes et confiantes, la situation est toujours très délicate, notamment avec le nouveau variant Omicron», dit le Dr Daureeawoo.

«Un an après l’annonce d’un vaccin, des études récentes ont fait état de médicaments potentiellement efficaces contre la Covid-19. Quelques médicaments annoncés ont une certaine efficacité pour diminuer le risque d’hospitalisation et de décès pour ceux atteints d'une condition faible à modérée de la maladie. Ces médicaments s’ajoutent à l'arsenal thérapeutique contre cette maladie et ces nouvelles sont très optimistes ; c’est une lueur d'espoir dans la lutte contre la Covid-19», nous confie le Mauricien Irfaan Daureeawoo, médecin en formation en spécialité de la gériatrie au Mid Essex University Hospital, en Angleterre. En ce début d'année, il a une pensée pour le personnel soignant qui est au front dans cette bataille.

Les jours passent et, hélas, se ressemblent. Et en ce début d’année, après presque deux ans de pandémie de Covid-19 et à l’approche d’une nouvelle vague épidémique en Europe, les attentes sont grandes en 2022 concernant la prise de contrôle sur le virus qui, jusqu’ici, ne semble pas vouloir se laisser faire malgré tout l’arsenal déployé pour le faire reculer, notamment les campagnes de vaccination un peu partout dans le monde. Les experts du monde entier et le corps médical qui est au front dans cette bataille suivent de très près toute évolution concernant le virus. Plus que jamais, le personnel soignant souhaite voir un revirement de la situation. Les experts s’interrogent donc sur le temps qu’il faudra pour dompter la Covid-19.

 

Le Mauricien Irfaan Daureeawoo, médecin en formation en spécialité de la gériatrie au Mid Essex University Hospital, en Angleterre, espère, pour sa part, une nouvelle année avec moins d’incertitude. «Au cours de la période du 30 janvier au 31 décembre 2020, 2 280 658 cas de Covid-19 avaient été recensés en Angleterre. Durant la même période, 72 178 décès de Covid-19 avaient été comptabilisés. Au niveau mondial, l’OMS avait déclaré qu’au 31 décembre 2020, ce chiffre s’élevait à 1 813 188 ; cependant, elle estime que ce chiffre peut être d’au moins 3 millions. La fin de 2020 fut marquée par la première administration du vaccin en Angleterre à une patiente âgée de 90 ans et par la suite, le programme de vaccination a été accéléré à travers le monde dans le but de protéger et de limiter ce nombre de décès. Avec les levées progressives des restrictions durant l’année 2021 dans plusieurs régions, les pays hautement vaccinés ont été en mesure de relâcher légèrement les restrictions pendant le mois de décembre avec des festivités, comparé à une période de confinement en 2020», confie le médecin.

 

Il revient sur les avancées médicales de ces derniers mois : «La science a abattu un travail gigantesque, sans relâche, afin que le monde trouve un soulagement et que les résultats positifs poussent à des décisions sensibles par les autorités. Après des mois de sacrifices, de pertes, de restrictions et de lutte, aujourd’hui, nous sommes un peu plus armés pour affronter cet ennemi invisible, notamment à travers les vaccins, mais aussi, récemment, via des médicaments qui ont été approuvés. Malgré des nouvelles très réconfortantes et qui redonnent confiance, la situation est toujours très délicate, notamment avec le nouveau variant Omicron.»

 

Angoisse

 

En ce début d’année, il faut compter avec celui-ci, souligne le Dr Daureeawoo. «Malgré toutes nos précautions et retenues, malheureusement, les mutations du virus tourmentent toujours notre vie et nous angoissent davantage. C’est pour cela que les pays touchés par Omicron encouragent et accélèrent l’administration de la booster dose en vue de l’augmentation drastique des cas. La crainte est claire : la bataille ne sera pas que de quelques mois mais bien plus longue», souligne notre compatriote en évoquant les trouvailles scientifiques : «Un an après l’annonce d’un vaccin, des études récentes ont fait état de médicaments potentiellement efficaces contre la Covid-19. Quelques médicaments annoncés ont une certaine efficacité pour diminuer le risque d’hospitalisation et de décès pour ceux atteints d’une condition faible à modérée de la maladie. Ces médicaments s’ajoutent à l’arsenal thérapeutique contre cette maladie et ces nouvelles sont très optimistes ; c’est une lueur d’espoir dans la lutte contre la Covid-19.»

 

La situation à Maurice est aussi importante pour lui : «Ces deux dernières années étaient dures pour beaucoup, que ce soit économiquement, physiquement ou moralement. La fermeture soudaine des frontières, décision impopulaire mais nécessaire, fut désastreuse pour le côté économique mais plus encore pour les liens humains. L’espoir, dans un futur avec des outils thérapeutiques dont nous disposons ou disposerons, est évidemment de réduire la fatalité, qui mènera à un apaisement dans le système hospitalier, et une mobilité avec des restrictions allégées. La pandémie fut un test sur la robustesse ainsi que sur les failles de la société actuelle et a permis de voir les fonctionnements de divers secteurs, surtout celui de la santé. En effet, il y a une grosse attente concernant un renouvellement de stratégie, la transparence, la modernisation et la digitalisation du système de santé à Maurice afin de minimiser les lacunes et de maximiser les ressources humaines à bonne échéance.»

 

La technologie, selon notre compatriote, apportera sa pierre dans cette lutte : «Une plateforme digitale où la population peut enregistrer elle-même un test positif, que ce soit antigénique ou PCR, permettra une bonne comptabilisation et aussi de connaître les régions les plus touchées. L’expertise étrangère requise pour soigner la Covid-19 est aussi, effectivement, une brillante initiative.»

 

Pour le Dr Daureeaawoo, la santé doit être une priorité durant la nouvelle année : «2022 est une année de réflexion sur soi et de changement. D’autre part, pour une population saine, il est impératif que les citoyens aient recours régulièrement à un suivi ou des tests initiaux avec un médecin de famille. Avoir un médecin de famille favorisera des suivis réguliers permettant d’être en bonne santé mais aussi de dépister des maladies potentiellement graves à un stade précoce. Certes, nous avons beaucoup d’ambitions mais à cause de la Covid, l’année 2022 s’annonce imprévisible. Nous espérons que les ressources médicales ainsi qu’institutionnelles et les décisions individuelles fonctionnent en harmonie pour une année avec beaucoup moins d’incertitude, de douleur ou de controverses. Les critiques sont souvent faciles et gratuites envers ces héros du service et leurs efforts sont souvent peu valorisés. Cependant, rappelons-nous que l’humain a ses limites, surtout si les ressources et aides adéquates ne sont pas fournies. Je remercie et salue profondément le dévouement de toutes les personnes qui travaillent au service du pays, les Frontliners à qui je souhaite plein de courage pour 2022.»

 

Sources des recherches du Dr Daureeawoo :

 

- https://www.gov.uk/government/news/uk-marks-one-year-since-deploying-worlds-first-covid-19-vaccine

 

- https://www.gov.uk/government/publications/covid-19-reported-sars-cov-2-deaths-in-england/covid-19-confirmed-deaths-in-england-to-31-december-2020-report

 

- https://www.gov.uk/government/news/first-oral-antiviral-for-covid-19-lagevrio-molnupiravir-approved-by-mhra