Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Vente illégale de vieille ferraille, pollution, routes impraticables… : Les habitants de Rughooputh Lane, Quatre-Bornes, montent au créneau
  • Festival du Livre de Trou-d’Eau-Douce : trois bonnes raisons d’y aller
  • Champions de cross-country - Rencontre avec Sébastien et Christopher Bonnapen : deux frères, une seule passion
  • Yogesh Siraz, côté jardin
  • Santé oculaire : ENL sensibilise les pêcheurs
  • Sahib Meerhossen condamné à perpétuité après l’assassinat de Lara Rijs - Son épouse Nazmeen : «Santans-la tro lour»
  • Ces Mauriciens «so in love» de La Casa de Papel
  • Athlétisme - Charge provisoire de détournement de fonds : Vivian Gungaram accusé et soutenu
  • Met Gala : attention les yeux !
  • À Montréal : quand la vie se conjugue avec la Covid-19

Covid-19 : destination ailleurs... sous la menace du variant Delta

«Je n’ai pas hésité une seule seconde à me faire vacciner car avant même les annonces du gouvernement mauricien, je savais que ce serait probablement une des conditions pour avoir accès au territoire. Rien ne me découragera si je sais qu’au bout, je peux voir mes proches», nous confie notre compatriote Jenna Buscier.

«C’est vraiment excitant et ça fait du bien après les moments compliqués que nous fait vivre cette pandémie. Cela permettra de recharger les batteries pour affronter la rentrée de septembre qui ne s’annonce pas simple, avec la multiplication des variants. Même l’achat des valises devient un grand moment qui me rapproche peu à peu de mes proches...» La Mauricienne Jenna Buscier n’a pas hésité une seconde à réserver un vol pour son prochain voyage dès que la réouverture des frontières a été annoncée. Comme elle, de nombreuses personnes à travers le monde profitent de la reprise des vols internationaux pour s’évader après de longs mois sous l’emprise du coronavirus...

Objectif : fuir l’ambiance morose de la pandémie de Covid-19 pour prendre l’air, respirer et oublier les derniers longs mois de confinement et autres restrictions. Avec les campagnes de vaccination qui s’accélèrent dans plusieurs pays, la réouverture des frontières un peu partout permet aussi la reprise des vols internationaux, pour le plus grand bonheur de ceux et celles qui n’attendaient que cela pour traverser les océans et aller se détendre sous d’autres cieux. Pass sanitaire, tests PCR, mesures barrières, masques... Plusieurs pays mettent tout en oeuvre pour accueillir à nouveau des visiteurs, alors que d’autres s’organisent pour accueillir au mieux les touristes, malgré la menace de nouvelles perturbations liées au variant Delta qui gagne du terrain.

 

À titre d’exemple, en Espagne, la reprise de l’épidémie de Covid-19 est encore plus forte qu’en France, avec 27 000 nouvelles infections en 24 heures, le mardi 20 juillet. Mais malgré l’ombre du virus, sur l’île de Majorque, dans l’archipel des Baléares, par exemple, les touristes ne laissent pas le variant Delta assombrir leurs vacances. Dans d’autres parties du monde, il est aussi de plus en plus question de rouvrir les frontières. Le Canada va ainsi rouvrir sa frontière terrestre le 9 août aux citoyens américains complètement vaccinés contre la Covid-19 et toutes ses frontières le 7 septembre pour les voyageurs étrangers. C’est ce qui a été annoncé le lundi 19 juillet par le gouvernement canadien.

 

Idem en Thaïlande. Après Phuket, le 1er juillet, c’est au tour des îles de Koh Samui, Koh Phangan et Koh Tao de recevoir les voyageurs vaccinés. La réouverture devrait se poursuivre le 1er septembre, avec les provinces de Krabi, Phang Nga, Chiang Mai, Chon Buri et Buri Ram. Bangkok, Phetchaburi, Prachuap et Khiri Khan suivront le 1er octobre et le reste de la Thaïlande enchaînera tout au long du mois d’octobre. Les îles Caïmans rouvriront aussi pour les personnes vaccinées le 9 septembre. Alors que l’Algérie et le Niger rouvrent également leur frontière terrestre, entre autres pays qui suivent le pas, bien que certains impératifs soient de rigueur. L’Irlande, par exemple, a supprimé l’obligation de quarantaine pour les personnes ayant un pass sanitaire européen.

 

La réouverture des frontières et la reprise des vols internationaux occupent une place de choix actuellement dans les médias, surtout après de longs mois durant lesquels les voyages étaient à l’arrêt. C’est avec le titre Covid-19 : l’île Maurice rouvre ses frontières aux vaccinés en manque de soleil que le journal français Le Monde a parlé de notre île. «Presque totalement fermé aux voyageurs internationaux depuis mars 2020, l’État confetti de l’océan Indien permet, sous conditions, aux vacanciers de revenir», souligne l’article. Et comme beaucoup de voyageurs, la Mauricienne Jenna Buscier, installée en France, avait hâte que cela soit à nouveau possible.

 

«J’ai peur pour Maurice...»

 

«Bien évidemment, j’attendais ce moment avec impatience. Je n’ai pas vu ma famille depuis février 2019, alors que je viens à Maurice au minimum une fois par an habituellement. J’ai vraiment hâte de revoir tout le monde, je compte les jours ! C’est vraiment excitant et ça fait du bien après les moments compliqués que nous a fait vivre cette pandémie. Cela permettra de recharger les batteries pour affronter la rentrée de septembre qui ne s’annonce pas simple, avec la multiplication des variants. Même l’achat des valises devient un grand moment qui me rapproche peu à peu de mes proches. En ce moment, je mange, je bois, je dors et je rêve Maurice non-stop», nous confie notre compatriote qui a accepté de se plier aux mesures sanitaires pour pouvoir bientôt retrouver la petite île chère à son cœur.

 

«Je suis triste pour ceux qui ne peuvent pas rejoindre le pays et je mesure ma chance. Les séjours à l’hôtel ne sont pas accessibles à toutes les bourses. C’est triste d’en arriver là – la quatorzaine – mais le système de santé à Maurice n’est pas assez solide pour accueillir et soigner beaucoup de gens à la fois. J’espère que les vaccins pourront permettre de rouvrir pleinement les frontières d’ici peu mais je crains que l’on ne doive apprendre à vivre avec le virus. J’ai peur pour Maurice, je ne sais pas si le pays va réussir à remonter la pente, cela m’inquiète vraiment, même si je ne vis plus ici. Je suis plutôt d’accord avec les mesures sanitaires strictes car il faut protéger la population avant tout mais il ne faut pas non plus laisser les gens mourir de faim», ajoute Jenna qui a hâte de voir les siens.

 

Elle a tout fait pour pouvoir revenir au plus vite dans son pays natal. «Je n’ai pas hésité une seule seconde à me faire vacciner car avant même les annonces du gouvernement mauricien, je savais que ce serait probablement une des conditions pour avoir accès au territoire. Rien ne me découragera si je sais qu’au bout, je peux voir mes proches. Ayant pu bénéficier des deux doses de vaccin, je vois les deux semaines d’hôtel comme un moment où je pourrai me reposer et me ressourcer. J’aurai la chance de séjourner à l’hôtel Victoria grâce à ma famille qui a tout géré directement depuis Maurice. J’adore cet hôtel, je connais les moindres recoins et j’y ai passé des moments extraordinaires dans mon enfance. Le personnel est toujours très accueillant et chaleureux, et les chambres sont immenses. Elles sont plus grandes que mon appartement montreuillois. J’ai un peu honte de séjourner dans un hôtel de luxe pendant deux semaines car cela ne fait pas du tout partie de mon mode de vie mais depuis la pandémie, je me dis qu’il faut profiter à 1000 % de tous les moments de bonheur et de bien-être qui s’offrent à nous. Je compte donc sourire, m’amuser et profiter de tous les gens que j’aime jusqu’à l’épuisement, histoire d’être bien en forme pour la rentrée du 1er septembre», conclut notre compatriote qui, le temps de son séjour à Maurice, espère mettre de côté l’ambiance morose de la pandémie de Covid-19.