Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Pascal Desroches, arrêté pour agressions sexuelles : portrait du violeur en série aux deux visages
  • Rashmi Rocket : Taapsee Pannu court plus vite que son ombre
  • Nouvel album : Alain Ramanisum va vous faire… «Danse»
  • Malenn Oodiah : «Nous pouvons et nous devons réinventer notre modèle de société»
  • Covid-19 : Maurice tombe le masque, Rodrigues sur le qui-vive
  • Un an depuis la disparition tragique de Soopramanien Kistnen - Hansley, son fils : «Mo gard lespwar pou kone ki sannla inn tir lavi mo papa»
  • Si les «Avengers» n’existaient pas…
  • Tennis de table – ITTF World Youth Championships : A la conquête du Portugal
  • Prince Stave : a Nigerian musician in Mauritius
  • La situation des rastas mauriciens préoccupe l’opinion internationale

Covid-19 : chiffres, décisions, avancées et polémique…

Le dernier communiqué du ministère de la Santé, émis le samedi 2 octobre, fait état de 102 nouveaux cas de Covid-19 recensés en 24 heures et de 4 nouveaux patients admis au New ENT Hospital. De mars 2020 à ce jour, le pourcentage de personnes infectées par le virus s'élève à 1,22 %. Par ailleurs, rappelons qu'entre lundi soir et mardi matin, neuf personnes positives à la Covid-19 sont décédées à l'hôpital ENT. Elles souffraient toutes de comorbidités préexistantes, selon
les autorités.

La carte vaccinale digitale désormais disponible

 

Elle a été lancée le jeudi 30 septembre, à l'issue de la conférence de presse du Premier ministre adjoint Steven Obeegadoo et du ministre des TIC, Deepak Balgobin, à l'hôtel Labourdonnais. La carte vaccinale digitale est disponible depuis le 1er octobre sur les sites Web et applications beSafeMoris et MoKloud. Elle comporte des détails tels que le type de vaccin et le nombre de doses que le détenteur a fait. Ceux exemptés du vaccin pourront aussi s'enregistrer.

Chaque utilisateur devra se rendre sur le site Web ou l'application, entrer son numéro de carte d’identité et celui de son téléphone portable. Il recevra ensuite un OTP (one-time password) à entrer. L’application affichera ensuite la version digitale de la carte de vaccination, incluant un QR code qui pourra être scanné. Chaque utilisateur pourra l'utiliser avec une capture d’écran ou en l'imprimant. Le ministre des TIC précise que, pour l'heure, 95 % des données ont été digitalisées et que ceux qui n’arrivent pas à avoir leur carte vaccinale digitale pourront toujours utiliser l’ancienne.

 

Plusieurs adolescents ont reçu leur première dose de Pfizer

 

La campagne de vaccination pour les adolescents âgés entre 15 et 17 ans a démarré ce mardi 28 septembre dans les collèges. À jeudi, indiquait le ministre de la Santé Kailesh Jagutpal, lors de la conférence de presse du National Communication Committee (NCC), le vendredi 1er octobre, 8 063 ont pu recevoir une première dose du vaccin Pfizer. «Aucun d'entre eux n'a eu d'effets indésirables. Nous encourageons tous les parents ayant des enfants âgés de 15-17 ans à les faire vacciner.»
Les vaccinés à l'AstraZeneca et au Covaxin recevront leur booster shot

 

Dans plusieurs pays, il a été démontré que l’efficacité des vaccins diminue avec le temps. C'est la raison pour laquelle la décision de faire une dose de rappel a été prise. Le ministre Kailesh Jagutpal a annoncé que la campagne d'administration de la troisième dose du vaccin Covaxin allait démarrer le samedi 2 octobre et celle de l'AstraZeneca le lundi 4 octobre. Vu que tous les vaccins ne sont pas disponibles, le mix vaccinal a été privilégié.

 

Ainsi, ceux ayant déjà reçu les deux doses de Covaxin entre le 19 et le 30 avril recevront le vaccin Janssen de Johnson & Johnson. L’administration de cette troisième dose s’étendra du samedi 2 au samedi 9 octobre. Ceux ayant reçu les deux doses du vaccin AstraZeneca/Covishield recevront une troisième dose du même vaccin jusqu'à épuisement du stock. Par la suite, c'est le vaccin Johnson & Johnson qui sera utilisé. L’administration de cette troisième dose se fera du lundi 4 au vendredi 8 octobre, et implique uniquement ceux ayant reçu leurs deux doses d'AstraZeneca du 10 au 20 avril.

 

Rappelons que l’administration de la troisième dose du vaccin Sinopharm pour ceux ayant reçu leur deuxième dose il y a quatre mois a démarré le jeudi 23 septembre.

 

Vers un assouplissement des mesures sanitaires

 

L’Attorney General Maneesh Gobin l'a annoncé lors de la conférence de presse du NCC. Un assouplissement de la loi sur l'obligation du port du masque est à prévoir pour bientôt. Avec la mise sur pied des Consolidated Regulations – un document englobant des mesures prises par les autorités en termes de précautions pour la population –, cette loi sera revue pour certaines activités et dans certains lieux et institutions. Pour l'heure, cette liste n'a pas encore été finalisée ; elle sera publiée par le ministère de la Santé dans le Government Gazette, dans un futur proche.

 

Les conditions de la réouverture des frontières font débat

 

Depuis le 1er octobre, Maurice a rouvert ses frontières aux touristes ; une décision suscitant à la fois espoir et inquiétude. «Nous avons pu rouvrir nos frontières parce que notre campagne de vaccination a bien avancé. La population a joué le jeu et aujourd'hui, cela nous a permis d'arriver à cette étape. Nous avons appris que neuf vols sont arrivés de l'étranger avec près de 2 000 passagers», a indiqué Joe Lesjongard, lors de la conférence de presse du MSM, le samedi 2 octobre. Lors de sa rencontre avec la presse, le même jour, le leader du MMM a déclaré que cette décision «aidera à la relance économique. Toutefois, le gouvernement et la population doivent redoubler de vigilance. Depi pe prepare pou reouvertir, pann pran okenn bon dispozision kan nou get sa kafouyaz ki finn ena laeropor-la. Mo espere pou bann arive prosin zot fer le neseser». Xavier-Luc Duval, leader du PMSD, a abondé dans son sens en s’adressant à la presse ce samedi : «Nous avons eu un an et demi pour nous y préparer mais on dirait que le gouvernement a été pris de court. Nous avons été témoins de l'incompétence des amateurs pour gérer la réouverture, avec un manque de personnel. La faute appartient à l'administration.»