• Le bal des congrès du MSM ouvert : Pravind Jugnauth tire sur ses adversaires et se défend
  • Lettre anonyme qu’un Senior Advisor du PM aurait envoyée contre elle - Ameenah Gurib-Fakim : «C’est inacceptable qu’on m’ait mis tout ça sur le dos»
  • Accord PTr-MMM-PMSD : des observateurs entre espoir et scepticisme
  • Accord PTr-MMM-PMSD : les nouvelles cartes de l'opposition…
  • L’infini duel Jugnauth-Ramgoolam !
  • Laal Singh Chaddha : «Forrest Gump», aux saveurs de Bollywood
  • La Vierge Marie, la «mère douce et protectrice» au coeur des familles mauriciennes
  • Fête de l’Assomption : quand l’APEIM fait briller les couleurs de Marie
  • Chelsea vs Tottenham : nouvelle saison nouvelle ambition
  • 14e journée : Colour My fate sous 54.58s !

Comédie musicale au Caudan Arts Centre - Bananin Koste : une belle aventure rodriguaise

Une troupe dynamique qui a voulu parler des années 70 rodriguaises.

La joyeuse bande de LatroupGanding nous propose, les 5 (à 20 heures) et 6 (à 16 heures) août, l’histoire d’un homme sans le sou après le passage d’un cyclone mais qui va tenter de passer un mémorable nouvel an avec les siens… Le point avec le metteur en scène de la pièce, Marsel Poinen, qui vit depuis près de six ans sur la petite île.   

La troupe et l’équipe : «LatroupGanding a été fondée en 2014 suite au spectacle Gitanjali Project, une collaboration entre Bismadev Seebaluck et la Mauritius Drama League. La troupe a notamment joué Enn Swar en Eté, traduction du Midsummer Night’s Dream de Shakespeare, qui était son premier projet. En 2015, la pièce a été jouée à Maurice et l’année suivante à Rodrigues. Elle a même été jouée au Festival Kreol des Seychelles en 2016.
L’objectif de la troupe est de promouvoir le théâtre rodriguais au niveau local, régional et international. Et les artistes ont un grand répertoire pour promouvoir la danse traditionnelle de Rodrigues. Sinon, pour le spectacle, voici un peu l’équipe :
Metteur en scène : Marsel Poinen
Assistant metteur en scène et autre : Jean Noel Jolicoeur
Directeur et coordinateur son et lumière : Stelio Pierre-Louis
Décorateur : Cledio Agathe
Les comédiens : Edouard Doyal, Marie-Claude Raphael, Alexandre Clair, Luis Jean, Jeanine Jolicoeur, Marcelle Louis, Marie Stéphanie Volbert, Dabysing Spéville, avec aussi deux musiciens.»

 

L’histoire : «Le tout se focalise sur une journée dans les années 70 à Rodrigues. À cette époque, toute l’île a été dévastée par un intense cyclone, suivi d’une sècheresse qui l’a mise à genoux. Dans le village de Saponaire, François Requin, un homme autrefois richissime, se retrouve au bord de la faillite et cela, en plein mois de décembre. Avec sa femme Véronique, il veut tout de même célébrer le nouvel an de façon spéciale. En même temps, il a invité Ti-Zom de la Montagne, un fils de riche, pour arranger un mariage avec sa deuxième fille. Et malgré toutes les préparations, des événements imprévus seront de la partie.»

 

Les origines : «L’idée du projet est née quand on a commencé à demander aux aînés dans les villages comment ils célèbrent le nouvel an. On a découvert beaucoup de chansons créées à l’époque et que la jeune génération reprend aujourd’hui. Des chansons qui sont de l’ordre du patrimoine. Et bien sûr, il y a toutes les traditions propres au pays, comme ces visites aux parents, où on sonne des pétards dans l’allée pour annoncer son arrivée. Ou même la compote sur la table avec des ananas, des pêches cuites avec le sucre jaune (roux à Maurice). Ou même le cochon rôti cuit sur un feu de bois. Ce sont des traditions, entre tellement d’autres, que les comédiens ont transcendées dans le temps, sans oublier l’amour sous toutes ses formes, très omniprésent.»

 

Les billets : Les billets pour le spectacle sont en vente à Rs 500 et Rs 700, à prendre au Caudan Arts Centre, ou sur le site Web du lieu (http://www.caudanartscentre.com).