Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Piratage de Facebook : ne paniquez pas !
  • Ramadan, Ugadi, Varusha Pirappu : Jeûne, piété et réjouissances
  • Highlands : en zone… d’inquiétude
  • Tottenham vs Man Utd : les Mancuniens en quête de revanche
  • Yeh Jawaani Hai Deewani : amis pour la vie
  • New Amsterdam : cet hôpital qui enchante les Mauriciens
  • Zones rouges : ce qui change
  • La démocratie sous respiration artificielle !
  • Judo à Rodrigues : le DTN Baptiste Leroy satisfait de sa visite
  • « Touni »… mais non

Ces célébrations qui s’adaptent au confinement

 Jade et Jasmine, Jean et Bernadette Offman (sur la photo, entourés de leur famille), David Stafford et Raymond Rouaro ont fêté un moment spécial de leur vie dans des conditions spéciales... pendant le lockdown.

Il n’y a pas eu de grande fête mais, entre Raymond qui a fêté ses 100 ans, Jean et Bernadette qui ont eu 60 ans de vie commune et des jumelles qui ont fêté leur anniversaire en ligne, notamment, les «confianniversaire» se révèlent être des moments spéciaux à vivre en famille et, dans certains cas, via écrans interposés. Ces célébrations dans des circonstances inédites resteront comme des souvenirs qui, un jour, se raconteront...

Les jours de confinement se succèdent. Et nos vies se conjuguent avec les contraintes et la réalité qu’impose le coronavirus, venu chambouler nos existences. Les projets et les rêves sont mis entre parenthèses... Tout comme certains événements soigneusement préparés depuis des mois, qui se retrouvent repoussés, en suspens, à cause de la crise sanitaire. Mais pour beaucoup, pas question de laisser le blues ou les nuages noirs s’installer ! Si les fêtes ne peuvent pas avoir lieu, elles se réadaptent et beaucoup se transforment en… «e-événement» où la technologie permet à des familles, séparées à cause du lockdown – les déplacements et les rassemblements sont interdits –, de se retrouver pour marquer un moment spécial via écrans interposés, loin des yeux mais près du cœur...

 

Si le contexte difficile – avec le virus qui circule et le nombre de cas de contamination qui est à la hausse – fait planer un sentiment d’incertitude et de peur, chaque occasion d’oublier le stress du moment met du bonheur dans les cœurs. C’est ainsi que certaines familles ont décidé de célébrer différemment, en s’adaptant à la situation, les anniversaires et autres célébrations pendant le confinement, histoire de sortir un peu de la routine de ces derniers jours. En petit comité, avec les moyens du bord, ils sont nombreux à avoir immortalisé des «confianniversaire», entre autres moments spéciaux, durant cette période.

 

Et les jumelles Jade et Jasmine n’ont pas manqué de mettre des sourires sur les visages de leurs proches qui habitent avec elles ou même de ceux qui vivent plus loin et qui – la situation oblige – n’ont pu se déplacer pour leur 12e anniversaire. «Nous avons célébré nos 12 ans le 20 mars. C’est la deuxième fois qu’on fête notre anniversaire pendant le confinement. C’était bien mais nous aurions aimé pouvoir fêter avec le reste de notre famille et nos amis», confient en chœur Jade et Jasmine qui, comme beaucoup de jeunes Mauriciens actuellement, doivent faire avec... le lockdown et tout ce qu'il impose.

 

Mais les mesures sanitaires ne les ont pas empêchées de vivre cette belle journée comme il se doit. «Grâce à Internet, nous avons pu voir nos proches (ceux qui n’ont pas pu se déplacer) via Zoom et Facebook. Nous avons pu voir nos marraines et parrains, et ceux qui ne sont pas à Maurice. Nous avions mis le gâteau sur la table, avec quelques ballons et une statue de la Vierge Marie pour lui demander de nous protéger, tout en espérant que l’année prochaine, nous ne soyons pas encore confinés. Nous avons quand même passé un bon moment avec maman, papa, notre petit frère et notre grand-mère», ajoutent les fillettes, pleines de positivité malgré tout et se disant «reconnaissantes» d’avoir pu célébrer leur grand jour malgré les circonstances.

 

Chez les Offman, l’émotion était aussi à son comble le 19 mars. En ce jour spécial, Bernadette et Jean étaient à l’honneur car ils fêtaient leurs 60 ans de vie commune. Le couple en diamant qui fait la fierté de tout son entourage a, ce jour-là, croulé sous une pluie d’amour... au téléphone. C’est via des appels téléphoniques que les proches de Jean et Bernadette les ont célébrés en attendant qu’ils se retrouvent tous à la fin du confinement. «Nous n’avons rien fait de spécial. On est chacun dans notre maison respective, vu que nous sommes en confinement. Nous allons attendre le mois de mai, quand mes parents fêteront leurs 83 et 82 ans, pour célébrer comme il se doit ces événements très spéciaux pour nous. Malgré la distance, cela ne nous a pas empêchés de penser à nos parents et à leurs noces de diamant. Nous les avons appelés pour leur présenter tous nos vœux en attendant qu’on se revoie», nous confie Magali Offman, fière de ses parents.

 

David Stafford, Fashion Stylist, a lui aussi fêté pour la deuxième fois son anniversaire en confinement. «Pas de fête, pas de champagne, pas de gâteau ni de bougies. Mais disons que la fête a été virtuelle. J’ai eu plus de tags d’anniversaire que d’habitude, j’ai eu des appels à n’en plus finir et même une “surprise WhatsApp birthday party” avec déco, gâteau et la totale. Puis, à la maison, ma mère a préparé plein de plats que j’aime», nous confie le jeune homme qui s’est adapté à la situation. «C’est la première fois depuis des années que j'ai travaillé le jour de mon anniversaire. Cela m’a fait bizarre, tout aussi bizarre que d’être à Maurice pour mon anniversaire. Mais bon, après l’année dernière, je commence à m’habituer !»

 

Comme David, ils sont nombreux à avoir dû revoir leurs plans. Les proches de Raymond Rouaro en savent quelque chose. Ils voulaient célébrer comme il se doit les 100 ans de la mémoire de la famille mais ont dû remettre cela à plus tard.... Et Raymond de son côté, après avoir déjà vécu tellement de choses, a dû ajouter une autre expérience au livre de sa vie : celle d’avoir fêté un anniversaire très spécial pendant le confinement...