• La vie de... fashionista d’Amanda
  • La PS5 rend impatient
  • Tennis de table - formation : ouverture d’une école à Port-Louis
  • Pétanque – Championnat national doublette mixte : Wong et Sookharry conservent leur titre
  • 15 ans du Collectif Arc-en-Ciel : Mon meilleur souvenir autour d’une Marche des Fiertés
  • Le «kombucha» : à adopter ou à éviter ?
  • Techno - Huawei Y8P : joli et pas cher
  • Huawei Matebook : salut les (petits) musclés !
  • Un million de repas redistribués : réduire l’insécurité alimentaire, le pari de FoodWise
  • Anil Digumber : la Case 75, une histoire de cœur

Centre de Solidarité pour une Nouvelle Vie : pour que ça roule

Edley Jaymangal fait appel à la générosité des Mauriciens.

S’unir pour soutenir ceux qui veulent sortir de l’enfer de la drogue. Voilà l’objectif de la levée de fonds du Centre de Solidarité pour une Nouvelle Vie qui offre des services de soins, de réhabilitation, d’accompagnement et de réinsertion aux personnes dépendantes des drogues depuis près de 25 ans. 

Comme chaque année, le centre organise sa course annuelle de VTT afin de trouver les fonds nécessaires pour soutenir ses activités. Celle-ci aura lieu le dimanche 30 août à Solitude où se trouve le centre résidentiel de l’association.

 

Cette fois encore, le Centre de Solidarité pour une Nouvelle Vie peut compter sur le soutien et l’aide de deux volontaires, notamment Patrick Haberland, ancien champion de Maurice, et Matthieu Marion, vététiste reconnu, dans l’organisation de cette course. «Nous organisons cette activité tous les ans depuis 1995. Nous pouvons heureusement compter sur le précieux soutien de ces deux professionnels qui nous donnent un grand coup de main pour que la course soit un succès et que nous puissions atteindre notre but», explique Edley Jaymangal, directeur du centre.

 

L’objectif d’une telle activité, dit-il, est de trouver le financement nécessaire pour permettre à l’ONG, qui propose divers services d’accompagnement à travers des thérapies, de poursuivre sa mission auprès des personnes qui souhaitent s’en sortir. «Les garçons qui viennent chez nous pour une réhabilitation pratiquent le vélo. C’est une activité physique bénéfique dans leur traitement. Pendant qu’ils consommaient des substances, ils ne s’adonnaient à aucun sport alors qu’ils ont du potentiel et une capacité physique. Le sport est une alternative aux substances nocives.»

 

Le Centre de Solidarité pour une Nouvelle Vie a donc mis en place un atelier de vélo. Cependant, comme toutes les ONG depuis le début de la crise sanitaire de la Covid-19, l’association rencontre des difficultés de financements, d’où son appel à la générosité des Mauriciens. «Nous avons de l’aide du gouvernement mais ce n’est pas suffisant. Il nous faut des fonds pour pouvoir continuer à rouler. Nous avons de nombreux projets qu’il nous faut mettre en place. Il faut aussi qu’on puisse entretenir nos bicyclettes pour que nos bénéficiaires puissent pratiquer le vélo», lance Edley Jaymangal.

 

S’ils ont aussi besoin d’aide et de soutien, c’est parce que la demande pour de nouvelles admissions au Centre de Solidarité pour une Nouvelle Vie ne cesse d’augmenter. L’établissement propose un service de détoxication, un day care pour des thérapies de réinsertion et familiales ainsi qu’une communauté résidentielle. «Nous avons beaucoup de demandes depuis ces derniers mois pour accueillir de nouvelles personnes qui souhaitent décrocher de la drogue en intégrant notre centre résidentiel où tous nos services sont gratuits. Au cours des deux derniers mois, nous avons eu 44 personnes pour un premier contact. Afin de répondre à la demande grandissante, il nous faut de l’aide», souligne le directeur du centre.

 

C’est fort de tout cela qu’Edley Jaymangal lance un appel pressant à la population. «Nous avons besoin de soutien afin de pouvoir poursuivre notre mission. Nous espérons que les sponsors et les Mauriciens entendront notre appel et nous viendrons en aide en contribuant. Ils peuvent le faire en faisant une donation sur notre compte bancaire ou en devenant membres de l’association.» En attendant, vous pouvez soutenir le Centre de Solidarité pour une Nouvelle Vie en participant à la course de VTT dont les frais de participation sont de Rs 200 pour les adultes et Rs 100 pour les enfants.

 

Différentes catégories de parcours sont accessibles (Rando/Minimes – 9 km, Féminine/Cadets/Vétérans – 18 km, Juniors/Seniors – 27 km et Enfants de 6 à 10 ans – 2 km). Le départ pour les trois premières catégories sera donné à 9 heures alors que celui pour les enfants débutera à 10h30. Le rassemblement au départ de la course aura lieu au centre résidentiel de Solitude, en face de la zone industrielle. «Cette course peut accueillir tout le monde, allant des professionnels aux débutants, en passant par les amateurs de course à vélo. C’est un parcours abordable qui promet d’être fun. Toute l’équipe sera là pour veiller au bon déroulement de cette activité. Nous invitons tous les Mauriciens à venir participer en grand nombre», lance Edley Jaymangal.

 

En participant, vous aiderez aussi l’association à poursuivre sa mission.