Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Adilla Diouman-Mosafeer : «Pour avancer positivement, nous devons sortir de notre zone de confort et être créatifs»
  • Décès tragique de Bhoomi, 14 ans, neuf ans après l’assassinat de sa mère : l’horrible destin des sœurs Ramotar
  • Evénement : visite d’une sommité de l’athlétisme
  • Un arbitre mauricien à la CAN 2021 - Shabneez Heeralall : «Mon époux, ma fierté»
  • Thaipoosam Cavadee : quand ferveur rime avec restrictions sanitaires
  • Le couple Persand dédommagé de Rs 1,5 M après une négligence médicale - Ganeshan, père du nourrisson décédé : «Nous aurions préféré que notre enfant soit là»
  • Élections régionales : les Rodriguais en quête de progrès
  • Législatives 2019 - Vers un «recount» au n° 19 : les chiffres du rebondissement
  • Une énième «unité» pour affronter le pouvoir !
  • Campagne de vaccination contre la Covid-19 : entre sursis et accélération

CAN 2021 : l’Afrique fait son festival

Les Comoriens sont impatients de voir leur sélection à l’œuvre dans cette compétition.

Plusieurs stars du ballon rond vont défendre les couleurs de leur pays à l'occasion de ce tournoi qui démarre aujourd’hui. L'événement est aussi historique pour nos amis des Comores qui participent, pour la première fois, à cette phase finale.

Le football africain en fête avec un morceau de l’océan Indien. Après la qualification historique de Madagascar lors de la précédente édition, un autre pays de la région s’est invité à la table des grandes nations du football africain à l’occasion de la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), qui démarre aujourd’hui au Cameroun (prévue du 9 janvier au 6 février). Il s’agit des Comores, qui jadis se faisaient laminer par les pays de la région tels que Maurice, dont la seule et unique qualification remonte à 1974. Les choses ont changé et ce sont aux Comoriens d’être les porte-drapeaux de l’océan Indien à la CAN à travers leur sélection, dont le sobriquet est «Les Cœlacanthes»

 

L’événement est historique pour nos amis des Comores depuis qu’ils ont obtenu leurs qualifications. Selon plusieurs confrères basés sur place, les Comoriens sont impatients de voir leur sélection à l’œuvre dans cette compétition. «L’ambiance monte chaque jour et les habitants ne parlent que de ça. Ils sont à l’affût pour avoir la moindre information concernant leur sélection. Même si nous sommes loin du Cameroun, nous allons porter les joueurs dans notre coeur», relate un confrère comorien. Ce pays a mis en place une politique pour attirer les bi-nationaux et construire une sélection capable d’aller loin dans des compétitions avec beaucoup de joueurs qui évoluent en Europe. Soit plus ou moins la même recette utilisée par Madagascar ces dernières années.

 

Les Comores ont hérité de deux grosses pointures du football africain dans cette compétition, notamment le Maroc et le Ghana. Amir Abdou, le sélectionneur de l’équipe de Comores, a dévoilé une liste de 28 joueurs pour la toute première participation des Cœlacanthes à une CAN. Un groupe sans surprise, avec ses cadres Ali Ahamada, Kassim Abdallah, Chaker Alhadhur, Faïz Selemani ou encore El Fardou Ben Mohamed. Les Comoriens affronteront les Gabonais (10 janvier), les Marocains (14 janvier) et les Ghanéens (18 janvier), dans le groupe C.

 

Si l’océan Indien va retenir son souffle pour les Comores, on aura droit à un plateau relevé pour l’édition 2021 de cette CAN. L’Algérie de Ryad Mahrez est le tenant du titre et se présente en favori pour sa propre succession et aura le Sénégal comme challenger avec des joueurs de la trempe de Sadio Mané, Edouard Mendy ou Kalidou Koulibaly. Avec sept victoires au compteur, l’Egypte de Mohamed Salah aura une belle carte à jouer

 

Initialement prévue en 2021, la Coupe d’Afrique des nations (CAN) au Cameroun aura finalement lieu du 9 janvier au 6 février 2022 dans sept stades et six villes du pays d’Afrique centrale. La CAF a officialisé la mise en place de jauges dans les stades lors de cette compétition et a fixé à 80% de la capacité des enceintes pour les matches du Cameroun et 60% pour les autres équipes en raison de la situation sanitaire mondiale due au Covid-19. La CAF précise toutefois que ces jauges pourraient être revues en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

 


 

Maurice visible dans l’ombre

 

A défaut d’une vraie participation sur le terrain, notre île sera néanmoins de la partie à la CAN 2021. L’arbitre mauricien Imtehaz Heeralall a été sollicité par le comité organisateur pour officier des matchs. Il a été désigné arbitre principal pour le match Algerie vs Sierra leone ce mardi. Il a mis le cap sur le Cameroun le 1er janvier pour rejoindre les autres arbitres retenus pour suivre un stage technique. L’ex-arbitre international Alain Lim Kee Cheong, qui est devenu instructeur à la CAF, fait partie de l'équipe d’instructeurs techniques pour des analyses vidéo pendant cette compétition. Le président de la MFA, Samir Sobha, est lui aussi de la partie en tant qu'invité en sa capacité de membre exécutif de la CAF.