• Trois agressions mortelles en quelques jours : Les proches de Devadassen, Jacquelin et Alwin entre chagrin et stupeur
  • L’arche de Noé… mie
  • SaveMart : sept ans au plus près des Mauriciens
  • BTS : Le phénomène K-pop à la conquête du monde… et de Maurice
  • Ligue des champions (2e journée) | Juventus vs Barcelone : Messi cherche Ronaldo
  • Désiré François : un concert, un défi
  • Accidents fatals : deux nouvelles victimes, deux familles affligées
  • Une ado de 16 ans poignardée par le père de son enfant de 9 mois | Sa tante : «Nous étions opposés à leur relation dès le départ»
  • Air Mauritius : des employés crient leur colère
  • Championnat d’Angleterre (6e journée) | Arsenal vs Leicester City : qui sera le plus rusé ?

Blakkayo : program serye pou «Soz Serye»

L'artiste a revu à la hausse ses ambitions pour ce double-album très attendu.

Concerts, lancement, collaboration… Les choses se précisent pour le double album de Blakkayo, qui sortira finalement le 4 novembre. Un retard dû à des contraintes techniques mais aussi pour que l’artiste puisse se permettre des featurings internationaux. Lors d’une conférence de presse le jeudi 17 septembre, on en a appris plus sur la mise en place de ce projet d’envergure. L’artiste nous vient notamment en solo après 11 ans, avec un double opus qui succède à Tcheck To Life (2000), Xterminator (2003) et Love n Respect (2009). 

Koze Yo !

 

«Nous avons maintenant l’équipe qu’il faut pour bien lancer l’album, en plus des musiciens, de deux maisons de production qui sont maintenant côte à côte pour le projet, après des moments durs comme cette période de Covid-19, où nous avons même perdu des sponsors. Au tout début, je voulais autoproduire l'album mais lorsque j’ai vu les frais, c’était quand même très dur. Heureusement, Stephan Rezannah et l’équipe de Jorez Box sont arrivés et ils ont rendu le projet plus ambitieux. Avant, je voulais faire un album mauricien plus «classique». Mais on a voulu voir les choses en plus grand, avec des collaborations internationales, et mettre en avant le grand nombre de morceaux que j’avais (…) Dans cet album, il y a des revendications mais, en gros, je conseille aux gens de vivre mieux.»  

 

Lancement 

 

Une soirée privée se tiendra le 4 novembre au Suffren, où les chanceux présents, notamment tous ceux qui ont acheté l’album en pré-vente, pourront voir l’artiste et ses amis à l’œuvre. Le lendemain, voire quelques jours après, l’album devrait être en vente en version digitale et physique. Vous pourrez même, si vous le voulez, mettre la main sur la version vinyle de l’album à sa sortie.

 

Le «Big Concert»

 

Par contre, le grand concert Soz Serye, où Blakkayo interprétera toutes les chansons de son album en live, se tiendra le 28 novembre au Green Village du Morne. À l’heure où nous mettions sous presse, la billetterie se mettait en place pour cet événement.

 

Coproduction

 

La conférence de presse a aussi été l’occasion d’annoncer que le projet Soz Serye est maintenant une coproduction, avec Jorez Box et Ichos Production. «Comme plusieurs fois avec notre boîte, l’on veut faire résonner la voix des artistes mauriciens d’ici et d’ailleurs. Avec ce projet, on apporte un soutien approfondi pour mettre l’artiste et ses musiciens encore plus à l’aise. C’est notre première coproduction avec Jorez Box, c’est un privilège d’être avec Yo, on les remercie, l’équipe et lui, de nous avoir acceptés», déclare Ashley Munisamy qui dirige Ichos Production, en charge de toute la partie technique pour les nombreux live à venir.

 

L’équipe

 

Blakkayo s’est bien entouré. Outre la coproduction entre Jorez Box et Ichos Production, d’autres ont apporté leur contribution : Elvis Heroseau (directeur musical), Richard Hein (prise de son/mixage), Jean Roussel (mastering, de France), Emilien Jubeau (direction artistique), Jean-Paul Mussoodee (photographe), Nicolas Bastien-Sylva (création graphique) et Deeran Moorghen (Tour Manager).

 

Les «featurings»

 

N’oublions pas les invités. À l’heure où nous mettions sous presse, plusieurs artistes internationaux étaient à confirmer pour les featurings mais une chose est sûre, le groupe réunionnais L’Indigo sera de la partie ainsi qu'Harrison Stafford, leader du groupe américain Groundation. Au niveau local, il y aura des noms comme Tian Corantin, Bruno Raya, Denis Fricot et des membres du collectif Solda Mwadka

 

Biopic

 

La sortie de l’album s’accompagnera d’un biopic – un documentaire plus précisément – qui devrait raconter le parcours de Blakkayo. Un projet de La Sentinelle Ltée, partenaire presse du projet.