Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Vente illégale de vieille ferraille, pollution, routes impraticables… : Les habitants de Rughooputh Lane, Quatre-Bornes, montent au créneau
  • Festival du Livre de Trou-d’Eau-Douce : trois bonnes raisons d’y aller
  • Champions de cross-country - Rencontre avec Sébastien et Christopher Bonnapen : deux frères, une seule passion
  • Yogesh Siraz, côté jardin
  • Santé oculaire : ENL sensibilise les pêcheurs
  • Sahib Meerhossen condamné à perpétuité après l’assassinat de Lara Rijs - Son épouse Nazmeen : «Santans-la tro lour»
  • Ces Mauriciens «so in love» de La Casa de Papel
  • Athlétisme - Charge provisoire de détournement de fonds : Vivian Gungaram accusé et soutenu
  • Met Gala : attention les yeux !
  • À Montréal : quand la vie se conjugue avec la Covid-19

Black Widow : Marvel déchaîne toujours les passions

Scarlett Johansson, Florence Pugh, le monsieur de Stranger Things et plein d’autres en force pour le nouveau blockbuster des studios Marvel, qui s’intègre au Marvel Cinematic Universe (MCU). Depuis le 9 juillet, vous pouvez voir Black Widow sur Disney+ via son service Premium. Vous devrez tout de même débourser 30 dollars (un peu plus de Rs 1 200) pour voir le film, à moins de passer par des moyens illégaux et risquer d’avoir une version lekran traver. Les avis sont plutôt divisés sur cette nouvelle méga production, comme vous pouvez le lire avec nos interlocuteurs. Attention, spoilers !

Ismael Duprat, étudiant et jeune réalisateur : MCU en mode pilotage automatique

 

«Il a fallu attendre deux ans pour voir ce Black Widow. À l’arrivée, je dois avouer que le résultat est ambigu. Étant un gros fan de l’univers, j’étais excité à l’idée d’un film entièrement consacré à l’espionne et de voir à l’écran l’un de mes méchants préférés de l’univers Marvel : Taskmaster. Tous ces personnages sont bien introduits mais avec des différences avec les comics. Ce qui m’amène à dire que Black Widow, c’est à la fois de l’action et de la déception.

 

Si le film, dans son ensemble, reste sympa, je vois tellement de choses qui auraient pu l’améliorer. Tout d’abord, après une introduction fracassante dans le MCU dans d’autres films, on voit ici que le personnage de Romanoff n’avance pas plus que ça, la faute à un script qui préfère toujours l’action, sans pour autant développer son personnage principal. À tel point que les seconds couteaux lui volent la vedette, notamment l’actrice Florence Pugh, brillante dans son rôle. Je note aussi que le personnage du Taskmaster a été malmené ; du potentiel gaspillé ! Et l’action ?

 

C’est souvent méprisable, monté un peu n’importe comment, des images de synthèse sont parfois assez visibles, même s’il faut avouer que c’est généreux en termes de spectacle, avec des petites touches d’humour bienvenues et une scène post-générique qui, heureusement, relance un peu l’univers. Au final, c’est un autre film du MCU, sans plus. Il est divertissant mais pas mémorable. Du coup, j’attends quelque chose de supérieur avec Spider-Man 3 : No Way Home.»

 

Ben Buchoo, Software Consultant : MCU en mode hommage à Bond

 

«Black Widow est un excellent divertissement qu'il faut voir comme un hommage aux films d'espionnage comme James Bond, avec toutes les qualités et tous les défauts que ça entraîne : des cascades, des effets spéciaux, des courses-poursuites, un Henchman, une base secrète, etc. Dès les premières minutes, on comprend que Natasha est une grande fan des vieux James Bond.

 

Côté casting, deux acteurs sortent du lot : Florence Pugh, pour qui ce film est un passage de flambeau, et David Harbour, découvert dans Stranger Things. Les deux sont hilarants et remplissent l'écran à chacune de leurs apparitions. On remarquera aussi, sous les traits d’une jeune Natasha, la fille de Milla Jovovich, qui semble égaler sa mère dans son jeu d’actrice ainsi que par ses traits, tels qu’on l’a connue dans Le cinquième élément.

 

On retrouve aussi des clins d'œil niveau casting, avec l'épouse de Daniel Craig ainsi qu'une ex-James Bond girl, ici à contre-emploi. On regrettera seulement le manque d'ambition du final ainsi que le manque de charisme des méchants. Au final, il nous reste un sentiment de pas assez pour un personnage qui aura été sur les écrans pendant plus de dix ans et ce, même si la relève est assurée.»