Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Vente illégale de vieille ferraille, pollution, routes impraticables… : Les habitants de Rughooputh Lane, Quatre-Bornes, montent au créneau
  • Festival du Livre de Trou-d’Eau-Douce : trois bonnes raisons d’y aller
  • Champions de cross-country - Rencontre avec Sébastien et Christopher Bonnapen : deux frères, une seule passion
  • Yogesh Siraz, côté jardin
  • Santé oculaire : ENL sensibilise les pêcheurs
  • Sahib Meerhossen condamné à perpétuité après l’assassinat de Lara Rijs - Son épouse Nazmeen : «Santans-la tro lour»
  • Ces Mauriciens «so in love» de La Casa de Papel
  • Athlétisme - Charge provisoire de détournement de fonds : Vivian Gungaram accusé et soutenu
  • Met Gala : attention les yeux !
  • À Montréal : quand la vie se conjugue avec la Covid-19

Badminton : huit Mauriciens testés positifs à la Covid-19 au Bénin, leurs proches sur le qui-vive

Coup dur pour ces jeunes sportifs qui sont partis défendre  les couleurs mauriciennes au Bénin.

Huit membres de la délégation mauricienne de badminton ont été testés positifs à la Covid-19 alors qu’ils participaient aux championnats d’Afrique U15 et U19 au Bénin. Une situation qui inquiète leurs parents.  

Le risque de contamination à la Covid-19 est omniprésent en cette période de crise sanitaire et le virus rôde toujours. L’équipe mauricienne de badminton en a malheureusement fait les frais alors qu’elle participait aux championnats d’Afrique U 15 et U19 qui se sont déroulés du 22 août au 1er septembre au Bénin.

 

Huit des 12 membres de la délégation ont été testés positifs à la Covid-19 en milieu de semaine. Un test PCR effectué mardi, la veille de leur départ de Cotonou, a révélé que sept joueurs ainsi qu’un officiel étaient positifs au coronavirus.

 

Informées de ce résultat, les huit personnes concernées ont été placées en isolement à leur hôtel, alors que les quatre autres membres ont pu regagner Maurice. Ces derniers, comme l’exige le protocole, sont placés en quarantaine.

 

Aux dernières nouvelles tous se portent bien, même si certains qui sont restés au Bénin ont présenté quelques symptômes de fièvre et de toux, entre autres. Néanmoins, l’inquiétude est palpable parmi les parents que nous avons contactés. Si tous se veulent rassurants, l’angoisse est omniprésente d’autant que ces jeunes sont tous des mineurs, et, pour certains, c’est la première fois qu’ils se retrouvent aussi loin de leur famille.

 

Sharma Nundah, président de l’Association mauricienne de badminton (AMB), avance que la fédération suit la situation de près. «C’est une triste nouvelle. Nous sommes en contact permanent avec ceux qui sont restés au Bénin. Nous avons été informés du test, mardi soir, et de la probabilité qu’il y aurait des cas positifs, qui a été confirmée le jour suivant. Des démarches ont été enclenchées selon les protocoles établis pour placer les huit membres concernés en isolement. De notre côté, nous avons informé les parents ainsi que le ministère de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs de la situation. En même temps, nous avons rassuré les familles sur l’état de santé des enfants. Notre souhait est que tout se passe bien, et qu’ils puissent rentrer au pays le plus vite», déclare Sharma Nundah.

 

Le dirigeant ne cache pas son appréhension face à une telle situation. «Comme ils ne présentent aucun symptôme grave, nous sommes plus ou moins rassurés. Nous essayons de les soutenir du mieux que nous pouvons afin d’éviter toute forme de stress et en même temps nous assurer qu’ils suivent bien les directives des médecins», commente ce dernier.

 

La mère d’une des joueuses se dit soulagée d’avoir régulièrement des nouvelles de sa fille. «Nous somme inquiets, mais comme nous avons fréquemment de ses nouvelles, nous sommes un peu plus tranquilles. Ma fille a 12 ans et c’est son premier déplacement en équipe nationale. Ce n’est pas évident surtout quand votre enfant est loin de vous. Avant son départ nous avons pris toutes nos dispositions mais nous sommes rassurés qu’elle n’ait pas trop de soucis. Je serai tout de même plus tranquille quand elle rentrera au pays», dit-elle.

 

Le père d’un des garçons avance qu’il est moins anxieux que lorsqu’il a appris la nouvelle mercredi. «J’ai pu faire un constat de visu de sa chambre et je suis rassuré de voir que toutes les dispositions ont été prises. Il n’y a pas de problème de nourriture ni d’hygiène. Quand j’ai appris la nouvelle, j’étais très inquiet, mais quand j’ai pu lui parler je me suis senti beaucoup mieux. J’ai cherché un avis médical par rapport aux médicaments qu’ils ont reçus, et on m’a rassuré que tout était dans les normes ce qui me rassure encore plus», nous informe ce père de famille. 

 

Les joueurs vont effectuer un deuxième test PCR le 8 septembre. En cas de résultat négatif, ils effectueront un nouvel examen le 11 courant pour déterminer s’ils pourront rentrer au pays. Avant de faire de déplacement au Bénin, l’AMB avait sollicité l’accord des parents. 

 

Lors de ces championnats d’Afrique, Maurice a obtenu 3 médailles d’argent et une de bronze dans le tournoi U15 et 3 breloques en bronze lors de la compétition U19.

 


 

Maurice la plus touchée des pays participants

 

La contamination est moins importante dans les autres équipes. L’Egypte compte une personne contaminée et le Burundi deux. Du côté de la Confédération africaine de badminton (CAB), Sahir Edoo, son secrétaire général, avance que toutes les dispositions ont été prises pour garantir la sécurité des participants. «Les joueurs du Burundi n’ont pas eu de contact avec les autres délégations, car, même si leurs résultats se sont avérés positifs, ils ont été confinés à l’hôtel dès leur arrivée. Nous avons pris toutes les dispositions nécessaires pour limiter le contact. Les délégations ont été placées dans une bulle à leur entrée au Bénin. Ils n’avaient pas le droit de quitter leur chambre sans les résultats négatifs des tests PCR. Une partie des équipes a séjourné à l’hôtel et d’autres, comme Maurice, dans le campus mis à la disposition des pays participants. Dans les deux cas, ils n’ont pu avoir contact avec l’extérieur car tout était contrôlé», affirme Sahir Edoo. Lors de cet événement, un protocole a été mis en place par la CAB, en accord avec les autorités béninoise. En cas de contamination, les personnes sont prises en charge par les autorités locales et placées en isolement dans un hôtel mis à la disposition de l’organisation. Le suivi est fait par les autorités sanitaires du pays alors qu’un officier de la confédération africaine reste sur place pour s’assurer de celui entre les différentes parties concernées.