• Trois agressions mortelles en quelques jours : Les proches de Devadassen, Jacquelin et Alwin entre chagrin et stupeur
  • L’arche de Noé… mie
  • SaveMart : sept ans au plus près des Mauriciens
  • BTS : Le phénomène K-pop à la conquête du monde… et de Maurice
  • Ligue des champions (2e journée) | Juventus vs Barcelone : Messi cherche Ronaldo
  • Désiré François : un concert, un défi
  • Accidents fatals : deux nouvelles victimes, deux familles affligées
  • Une ado de 16 ans poignardée par le père de son enfant de 9 mois | Sa tante : «Nous étions opposés à leur relation dès le départ»
  • Air Mauritius : des employés crient leur colère
  • Championnat d’Angleterre (6e journée) | Arsenal vs Leicester City : qui sera le plus rusé ?

Astuces de courses : «bann ti lide» pour économiser

Faites une liste ! C'est la règle d'or de Fatima.

Pour la fin du cauchemar des komision, voici comment faire moins pleurer votre portefeuille. Courage !

Enn mari sok ! Stupeur et tremblement. Sueur froide. Panique ! Qu’est-ce qui provoque ça chez vous en ce moment ? La motivation des Mauriciens qui crient leur ras-le-bol ? Pas du tout (ou peut-être un peu) ! C’est plutôt votre réaction au moment de passer en caisse alors que vous avez fait vos courses alimentaires pour le mois. Komision-la dife ! En une série de pip, votre salaire a fondu avec autant de rapidité que le capital sympathie de Pravind Jugnauth. Avec la hausse des prix des aliments, les promotions plus rares, les salaires en baisse, les pertes d’emploi, il n’est pas facile de ranpli ce fameux bel bel kadi, non ? Fatima Ezzahraa Diani, jeune entrepreneure spécialisée dans le business de la nourriture (elle en fait des courses !), vous livre ses conseils pratiques pour faire vos achats de façon optimale. 

 

Faites une liste. Et tenez-vous-y ! C’est la règle essentielle si on veut économiser : «Je le fais avant d’aller faire les courses. Ça permet d’être précis en termes de dépenses et de temps aussi.» On évite les rayons qui ne concernent pas nos achats (une façon de ne pas se laisser tenter). Pour réaliser la liste, avant le jour des courses, la jeune entrepreuneure se lance dans ce qu’elle qualifie d’«audit», avec une pincée d’humour : «Je regarde ce que j’ai à la maison, c’est important. Ça évite d’avoir les produits en double.»

 

Pour permettre une liste complète et pratique, elle fait un sacré planning : «Il s’étale sur le mois et se répartit en quatre semaines : c’est le planning des repas que je vais préparer. Ça me facilite la tâche pour faire les courses : comme ça, je sais de quoi j’ai besoin et je ne me sens pas perdue dans les rayons.»

 

Évitez les plats préparés et les produits transformés. Les pizzas, les quiches, les lasagnes à réchauffer, ça permet d’économiser du temps mais pas des sous (en plus, imaginez la quantité de sucre qu’on y retrouve !). Si vous avez un budget serré, il vaut mieux éviter ces produits. Privilégiez le home-made (pour le nana mais aussi pour les produits d’entretien, de beauté ; mais ça, c’est une autre histoire).

 

Allez moins au supermarché. Oui, c’est simple, non ? En allant moins au supermarché, ben, on dépense moins : parce qu’une fois dedans pour prendre du pain, on se découvre un besoin de fromage, de chocolat, de sent-bon pour la voiture. Privilégiez des visites deux fois par mois. Si vous avez oublié un produit et qu’il n’est pas de première nécessité, vous pouvez attendre deux petites semaines. Pour les produits frais, bazar et ti marsan legim sont là.

 

PS : si vous n’avez pas les moyens de faire deux grosses courses par mois, optez pour la formule qui vous convient mais tenez-vous-en à votre liste.

 

Faites la chasse aux promos. Mais celles qui valent la peine. Bon, si vous avez le choix, no stress : par chez vous, il y a plusieurs supermarchés, vous pouvez acheter cinq produits en promo ici, deux produits là et quatre produits là-bas. Mais avant de faire des kilomètres pour économiser Rs 5, pensez au prix de l’essence, du trajet en bus, etc. Rationalisez vos déplacements. Les promos qui peuvent vous faire bouger concernent ces choses qui ont un prix fort et que vous pouvez stocker (faire des économies sur le long terme) : le riz, le lait, les grains secs. Ou alors les produits d’hygiène. Il est également judicieux d’acheter en gros mais pas tout et n’importe quoi. Que feriez-vous avec dix paquets de minn fre si vous n’avez pas prévu de fête, n’êtes pas parent de 20 enfants, n’avez pas de snack ? Par contre, le papier hygiénique, les brosses à dents, par exemple, achetés en grande quantité à un prix réduit, ça peut faire de jolies économies (toujours sur le long terme).

 

Humez les promotions. Vous connaissez ces rayons promos à l’entrée du supermarché où tous les produits «soldés» vous semblent être exactement ce dont vous avez besoin. Surtout «à ce prix-là, don !». Mais attention, s’il y a des bonnes affaires, n’oubliez pas que ces items sont présentés hors de leurs rayons habituels, donc, vous ne pouvez pas comparer avec les autres produits qui offrent les mêmes «prestations». Alors, comparez avant de passer en caisse.

 

Double check ! Certains prix sont affichés au kilo ou à la livre, notamment concernant les fruits, les légumes et les noix. Quand ils sont pesés, ils valent leur pesant d’or. Vérifiez le prix final avant de vous décider.

 

Ne jetez pas les restes. Pour le supermarché, c’est bon ! Vous êtes prêt/e à faire des petites économies (en ce moment, c’est déjà ça de gagné, non ?). Mais si à la maison, c’est la fête du frigo, si on ne fait pas d’effort, ça ne servira à rien ; il faudra vite retourner au supermarché, à la boutique du coin ou à la supérette. Pas top ! Dans son planning repas de la semaine, Fatima a un jour spécial : le jour des restes. C’est là qu’elle fait une compilation gourmande de tout ce qui a été oublié dans le réfrigérateur : «Un jour dans la semaine où j’opte pour le recyclage des restes de repas pour en faire d’autres nouveaux !»

 

Pour limiter le gaspillage, congelez les aliments, ils serviront pour plus tard. Lentilles cuites, fromages, macaronis (entre autres) peuvent s’offrir un séjour au frais, si vous en avez trop cuisiné, et revenir plus sexy que jamais pour vous dépanner lors d’un repas.

 


 

La destination miam : Made by Fatima

 

 

Mauricienne de coeur, la jeune Marocaine mijote des plats… marocains (vous l’aviez deviné). Mais pas que : «Je propose des plats purement marocains (des recettes authentiques de grand-mère) : les tajines, les couscous, les pains maison, les snacks marocains à la farine complète. Et comme je m’adapte aussi aux goûts de mes clients, je fais désormais de la cuisine italienne et espagnole, et aussi le briyani que j’ai découvert !» Vous pouvez la retrouver sur sa page Facebook : Made By Fatima Mauritius. Ou la contacter sur le numéro suivant : 5842 5758.