• Kendo – Formation et passage de grade : Rishi Bundhoo décroche son premier dan
  • Callisto Protocol : prisonniers de l’horreur
  • Future Hope Maurice : quand les enfants chantent l’espoir
  • Collision entre une voiture et un camion : vacances meurtrières pour Dayaneebye Ganoo
  • Match de gala Maurice-Réunion : du football inclusif pour malentendants
  • Huawei Nova Y61 : de l’entrée de gamme sympa
  • Le diabète, un danger pour le cœur
  • Qatar : dans l’ambiance d’un pays en fête
  • FoodWise : des recettes gastronomiques, zéro gaspi et économiques
  • Le PM répond à leur lettre : les membres de la communauté rastafari «déçus» mais «le combat continue»

Assemblée générale des Nations Unies - Pravind Jugnauth : échanges, discours, rencontres de haut niveau et Chagos

Durant la semaine écoulée, le Premier ministre a multiplié les rencontres et, lors de son discours ce vendredi 23 septembre, il a mis l’accent sur la souveraineté de Maurice sur les Chagos.

«Le nouveau gouvernement du Royaume-Uni a une opportunité de se placer on the right side of history...» C’est ce que le Premier ministre Pravind Jugnauth a déclaré, le vendredi 23 septembre, lors de son discours axé sur les Chagos pendant la 77e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, qui se tient actuellement.  

C’est la grand-messe des relations internationales... La 77e session de l’Assemblée générale des Nations Unies s’est ouverte le mardi 13 septembre au siège de l’ONU, à New York. Ce grand rassemblement se tiendra jusqu’au lundi 26 septembre et a lieu pour la première fois en présentiel – sur fond de contre-offensive éclair des forces ukrainiennes après six mois d’affrontements et d’impasse diplomatique entre Moscou et Kiev – suite aux bouleversements dus à la Covid-19 ces deux dernières années.

 

Lors de cet événement, durant lequel se tiennent des rencontres de haut niveau et des conversations intergouvernementales, les chefs de 193 États membres prononcent leurs déclarations en personne dans la salle de l’Assemblée générale. Le thème de cette année est : Un tournant décisif : des solutions transformatrices face à des défis intriqués. Parmi les réunions de haut niveau où se trouve le Premier ministre Pravind Jugnauth, la séance annuelle sur les objectifs de développement durable, la sécurité alimentaire, le dérèglement climatique, les crises, les conflits ou encore le Sommet sur la transformation de l’éducation, entre autres. Objectif : se concentrer sur des solutions permettant de construire un monde plus durable et plus résilient. «Notre monde est au plus mal. Les clivages s’accentuent. Les inégalités se creusent. Les difficultés s’étendent», a déclaré António Guterres, le chef de l’ONU, dans un discours devant les États membres réunis pour ce grand rendez-vous annuel.

 

Durant ce temps fort de la diplomatie multilatérale, le PM Pravind Jugnauth a eu plusieurs séances de travail bilatérales, avec une considération particulière sur la question de souveraineté sur l’archipel des Chagos. Le chef du gouvernement a ainsi eu une rencontre avec Liz Truss, la nouvelle Première ministre du Royaume-Uni, le mercredi 21 septembre. Ils ont tous les deux salué les récentes mesures prises pour renforcer les relations entre le Royaume-Uni et Maurice, notamment par rapport à un nouveau dialogue sur la sécurité et le partenariat commercial stratégique. Les deux Premiers ministres ont aussi discuté de l’avenir du British Indian Ocean Territory, plus précisément sur la demande de souveraineté de Maurice sur les Chagos, et Pravind Jugnauth et Liz Truss ont également échangé sur l’importance des démocraties de collaborer pour défendre la liberté dans le monde.

 

«Right side of history»

 

Le vendredi 23 septembre, Pravind Jugnauth a pris la parole devant les autres chefs d’État et de gouvernement. Dans son discours, il a mis l’accent sur la souveraineté de Maurice sur les Chagos. Durant son allocution, il a rappelé l’avis consultatif de la Cour internationale de Justice du 25 février 2019 ; la résolution 73/295 de l’Assemblée générale des Nations Unies et le jugement de la Chambre spéciale du Tribunal international des droits de la mer du 28 janvier 2021, qui ont tous confirmé que le droit international reconnaît l’archipel des Chagos comme ayant toujours fait partie intégrante du territoire de Maurice. Il a souligné que, malgré la résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies qui exige à l’administration coloniale de la Grande-Bretagne de se retirer, cela n’a toujours pas été respectée. «Cette situation retarde l’implémentation de notre programme de réinstallation de ces Mauriciens d’origine, qui ont été forcés de quitter leurs terres (...) Le nouveau gouvernement du Royaume-Uni a une opportunité de se placer on the right side of history», a-t-il déclaré.

 

Durant son allocation, le PM a invité le gouvernement du Royaume-Uni à clore ce «sombre chapitre de l’histoire» en quittant la colonie créée par le déplacement forcé de sa population. Il a demandé instamment à Liz Truss, la Première ministre britannique, de soutenir l’achèvement de la décolonisation de son pays et la réinstallation des anciens habitants des Chagos, comme l’exige le droit international, d’autant plus que Maurice a confirmé qu’elle était prête à conclure un bail à long terme pour la base militaire de Diego Garcia. Au cours de ce déplacement à New York,  Pravind Jugnauth, accompagné de son épouse Kobita, a aussi participé, le mercredi 21 septembre, à une réception offerte par Joe Biden, le président des États-Unis, au Musée américain d’histoire naturelle.

 

Durant la semaine écoulée et toujours dans le cadre de l’Assemblée générale des Nations Unies, Pravind Jugnauth a participé à l’Association of Small Island States (AOSIS) Leaders’ Breakfast. Les discussions étaient axées essentiellement sur le développement d’un Multidimensional Vulnerability Index (MVI) répondant aux spécificités des petits États insulaires membres de l’AOSIS. Au cours de cette rencontre, le chef du gouvernement s’est s’entretenu avec Jacinda Ardern, la Première ministre de la Nouvelle-Zélande, ou encore avec le président du Suriname, Chandrika Parasad Santokhi, et le ministre des Affaires étrangères de Singapour, le Dr Vivian Balakrishnan.

 

Le PM a également eu l’occasion de s’entretenir avec Egils Levits, le président de la Lettonie. Leurs échanges ont porté sur le changement climatique et ses effets sur les pays à petite superficie, comme Maurice et la Lettonie. D’une rencontre à une autre, le chef du gouvernement a aussi participé à la toute première rencontre du Global Group of Heads of State and Government for the Prevention and Control of Non-Communicable Diseases et il a, à cette occasion, fait état des initiatives prises à Maurice en vue de contenir la prévalence des maladies non-transmissibles. Au Transforming Education Summit, le lundi 19 septembre, Pravind Jugnauth a parlé de l’usage des nouvelles technologies dans l’enseignement à Maurice.