• Contaminations à SKC Surat : deux jours tendus…
  • Le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal : «C’est une situation bien grave»
  • Plusieurs cas de Covid-19 recensés localement : les Mauriciens sur le qui-vive
  • Man City vs Man United : les faux frères
  • Super League : le GRSE Wanderers en plein suspense
  • Et Ramgoolam qui rit…
  • Ce lundi 8 mars 2021, l’express devient l’express des Femmes
  • Enquête judiciaire : Bonomally, la clé de l’énigme sur la mystérieuse disparition de Kistnen ?
  • Assemblée générale élective du MTC : la survie du club en toile de fond
  • La vie de fashionisto de Patrice

Anniversaire de la mort de Kaya | Azaria Topize : mon père, son héritage

Un fils qui essaie de marcher sur les belles traces musicales de son père...

Ce dimanche 21 février, cela fait 22 ans que Joseph Reginald Topize, dit Kaya, nous a quittés. Une mort qui a plongé le pays dans des événements violents, avec notamment des émeutes. Plus de deux décennies plus tard, son fils Azaria, aujourd’hui âgé de 30 ans, essaie de faire perdurer l'art musical de son père, l'incontournable musique seggae. En ce triste anniversaire où il organise un dépôt de gerbes, il nous parle de cet héritage...

Mon hommage : «Comme je l'ai indiqué sur les réseaux sociaux, je donne rendez-vous à tous, musiciens, amis, proches, citoyens mauriciens, pour un dépôt de gerbes au cimetière de Roche-Bois. Rendez-vous d'abord à 16 heures au rond-point de Roche-Bois, où il y aura un moment de réflexion. Apportez vos parapluies, le temps n’est pas terrible, et si le pouvez et le voulez, des instruments de musique pour chanter Kaya.»

 

L'héritage d’un père : «Il y a, bien sûr, de l'émotion quand on pense au passé. Mais il faut aussi regarder en avant, être positif et percevoir l’avenir. Tous les ans, je me pose cette question : après tout ce temps, que nous a-t-il laissé ? Heureusement, il y a des choses qui se font pour ne pas oublier mon père. Il y a eu un livre tout récemment avec ses manuscrits, des commémorations, des concerts. Et je me joins à ce désir de ne pas laisser partir cet héritage. En plus des messages, il y a la musique elle-même, le seggae. Où pourrait-elle mieux vivre qu'ici, à Maurice, où mon père l'a portée, l'a emmenée très loin ?»

 

Le groupe Racinetatane et le futur : «C'est dans cette optique que le travail que je fais depuis plusieurs années avec le groupe Racinetatane se poursuit. Certes, avec la Covid-19, c'est un peu plus dur, certains membres ne sont pas au pays, mais le travail se fait très concrètement. D'ailleurs, nous sommes on and off en studio, en train de bosser sur un projet solide qui fera, bien sûr, partie de cet héritage seggae, sur lequel planera l’ombre de mon père, comme une façon de ne pas l'oublier.»

 

Les activités Kaya : Outre le dépôt de gerbes aujourd'hui par Azaria Topize, d'autres activités sont prévues autour de Kaya. Tout d'abord, le 27 février, à 21 heures, l’Apocalypse Bar de Curepipe organise un Tribute to Bob Marley and Kaya. Et le 13 mars, à 19h30, rendez-vous au Caudan Arts Centre, où il y aura un grand hommage via un concert proposé par Jerry and the Resistance, avec des invités comme Azaria Topize, Manu Desroches, Emlyn, Steeve Laridain et Ras Minik. Billets, entre Rs 500 et Rs 900, à prendre sur le site du Caudan Arts Centre (www.caudanartscentre.com).