• Sahill Persand, 21 ans, meurt dans l’incendie de sa voiture en janvier - Ses parents : «Ena boukou kitsoz lous kinn deroule dan sa zafer-la»
  • Championnats d’Afrique d’haltérophilie jeunes et juniors : une troisième couronne africaine pour Khelwin Juboo
  • Décès du chanteur de «Gangta's Paradise» - le Mauricien Judex Rose : «Le jour où j'ai partagé la scène avec Coolio»
  • Sooraj Laljee en détention pour trafic humain allégué : son épouse l’accuse ; ses proches parlent de «coup monté»
  • Elle est sélectionnée pour l’OplinePrize International - L’artiste Vidya-Kelie, d’origine mauricienne : «Votez pour moi !»
  • [ PUBLI-REPORTAGE ] Use heart for every heart
  • Son nouvel album lancé en exclusivité et en live au J&J Auditorium - Mickaël Pouvin : «Je veux encore toucher le cœur des Mauriciens»
  • Agression sanglante à Résidence Barkly : comment j’ai échappé à une tentative d’assassinat à l’arme blanche
  • Spectacle de Norah Fatehi : le bonheur des sept Mauriciens qui danseront avec elle
  • Yuvan Sungkur, le faux avocat démasqué - Me Sanjeev Teeluckdharry : «Il a trompé beaucoup de monde, je ne comprends pas comment…»

Aadi : quand les couples renouvellent leurs voeux de mariage

Le couple Daren et Jevina Cunairun.

«Peu importe où vous êtes dans le monde, vous êtes toujours connecté à vos racines...» Daren et Jevina Cunairun nous racontent comment ils ont célébré cet événement important loin de Maurice.

Pour eux, c’est un jour très spécial. Le 3 août, de nombreux couples mariés d’origine tamoule ont renouvelé leurs vœux à l’occasion de la fête Aadi. L’Aadi Padinettam Perrukku, une célébration qui s’adresse aux époux, est observée lors du 18e jour du mois d’Aadi. Et cette cérémonie se révèle être importante et sacrée pour de nombreux couples. Daren et Jevina Cunairun n’ont pas manqué de respecter la tradition même s'ils se trouvent actuellement au Canada.

 

Le jeune homme nous raconte ce beau moment : «La fête est un moment lors duquel je profite pour renouveler les voeux que j’ai faits à ma douce moitié. Alors que j’ai noué le thali autour de son cou le jour du mariage, je lui ai promis d’être à ses côtés dans les moments de joie et de détresse. Aujourd’hui, nous ne pouvons pas nier que la technologie nous a éloignés des nôtres. Nous sommes occupés dans notre propre bulle et prenons pour acquis les petites choses que notre partenaire fait pour nous. Ce n’est que lorsqu’un couple est heureux et bien installé qu’il peut fonder une famille. L’Aadi est un temps que je prends pour renforcer les fondations de ma relation avec ma femme.»

 

Et les célébrations de cette année ? «Peu importe où vous êtes dans le monde, vous êtes toujours connecté à vos racines. J’ai été élevé dans une famille avec un riche bagage religieux et culturel. Les valeurs que mes parents et grands-parents m’ont inculquées m’ont fait célébrer la journée, même si je n’étais pas à Maurice. J’ai célébré l’Aadi, symbole d’amour, de respect et de toutes les vertus que nous partageons en couple. J’adore quand une femme mariée porte son kumkumam, s'applique le manjal (curcuma) sur le visage ou encore met des fleurs dans ses cheveux. Mais pour moi, le taali jaune noué autour du cou a une grande beauté. C’est une façon de rappeler à ma compagne que le temps passe et que je veux vieillir avec elle», répond Daren qui, dans le cadre d’Aadi, a eu droit, avec son épouse, à un clin d’oeil sur Radio M230 Canada qui a publié une photo d’eux sur sa page Facebook.

 

«La culture tamoule se reconnaît facilement à la splendeur de ses festivités. Ce festival n’a pas échappé aux projecteurs. Je remercie Radio M230 Canada pour le message et tous ceux qui nous ont partagé beaucoup d’amour et de bénédictions.»