Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Adilla Diouman-Mosafeer : «Pour avancer positivement, nous devons sortir de notre zone de confort et être créatifs»
  • Décès tragique de Bhoomi, 14 ans, neuf ans après l’assassinat de sa mère : l’horrible destin des sœurs Ramotar
  • Evénement : visite d’une sommité de l’athlétisme
  • Un arbitre mauricien à la CAN 2021 - Shabneez Heeralall : «Mon époux, ma fierté»
  • Thaipoosam Cavadee : quand ferveur rime avec restrictions sanitaires
  • Le couple Persand dédommagé de Rs 1,5 M après une négligence médicale - Ganeshan, père du nourrisson décédé : «Nous aurions préféré que notre enfant soit là»
  • Élections régionales : les Rodriguais en quête de progrès
  • Législatives 2019 - Vers un «recount» au n° 19 : les chiffres du rebondissement
  • Une énième «unité» pour affronter le pouvoir !
  • Campagne de vaccination contre la Covid-19 : entre sursis et accélération

2022 : des mots pour penser aujourd’hui

Ils/Elles ont ajouté des grains de sel et de sable à nos réflexions en 2021. Alors, pour la première édition de 2022, nous leur avons demandé de se pencher sur les prochains mois. Qu’ils/elles en dessinent les contours ! Et il y est question d’espoir, de changement et d’amour. Padma Utchanah, présidente du Ralliement citoyen pour la Patrie, Anjinsen Valamootoo, jeune engagé, et Pritva Nirsimloo, auteur d’un premier recueil publié l’année dernière, partagent leur vision de 2022. 

Rêver grand pour mon pays

 

Je voudrais rêver grand pour mon pays, Maurice. Mais, hélas, je serai réaliste. Je ne vais pas rêver qu’en 2022, soudainement, la corruption disparaisse ou ne soit plus impunie, que la drogue cesse ses ravages, que les crimes de sang soient soumis à une enquête professionnelle, scientifique et technique, que les institutions politiques fonctionnent et soient indépendantes du Premier ministre, que le président de la République incarne une haute autorité morale au-dessus du Premier ministre, que le Speaker se comporte en vrai arbitre avec diplomatie et tact, sans excès de zèle, que la télévision d’État soit juste et impartiale dans le traitement de l’information, que le pluralisme de l’information audiovisuelle locale puisse voir enfin le jour… Non, je ne vais pas espérer tout ça pour 2022. Les réformes structurelles qui nous sont nécessaires n’auront pas lieu, hélas, avant un changement de régime.

 

Ce que j’ose espérer pour 2022, c’est que le peuple de Maurice soit davantage conscientisé politiquement, soit exigeant à l’encontre tant de ses dirigeants que de l’opposition parlementaire, que le peuple soit bien conscient de ses propres intérêts, de la hiérarchie des priorités pour un pays.

 

Oui, le peuple de Maurice a besoin de pouvoir accéder à la santé et aux soins nécessaires et efficaces gratuitement, de l’éducation réellement et effectivement gratuite (et non pas que l’élève doit tout repayer en leçons particulières en parallèle à l’école publique), d’un accès à l’eau de manière interrompue, tout comme l’électricité, de la protection de l’environnement et de la nature. Oui, le peuple, dans son ensemble, a aussi besoin que toutes les composantes de la nation mauricienne soient entièrement parties prenantes aux actions civiques.

 

C’est à nous, toutes et tous ensemble, en tant que nation, de pousser les dirigeants à nous respecter. Nous avons notre part de responsabilité à assumer. Ne laissons rien passer !

 

À nous de nous prendre, pour notre part, en charge et de revendiquer nos droits et surtout le respect que les dirigeants nous doivent. Je forme les vœux pour que la République de Maurice retrouve son chemin, celui du progrès dans les valeurs du partage et celui d’un pays paradisiaque, du moins où il fait bon vivre, pour l’ensemble de ses habitants, sans distinction.

 

Vive la République ! Vive Maurice !

 

Padma Utchanah

 


 

A year of rebirth for Humanity

 

2022 will be here in the coming weeks. This year has been a very challenging one as we closed this chapter with an emerging threat making its way. But 2021 has made us human beings, become resilient and more reflective in the lives we want to live and make.
It is often said that: “Something comes in our way to either destroy us or make us stronger than before”. It all depends on you, on how you interpret things; no one has the right to judge you.

 

2022 for me will be a year for more compassion, gratitude, will power and determination.

 

Gratitude in the sense that I will be able to see another year in my life and have my closed ones beside me. My special thoughts go to those who lost a beloved one in 2021, may you have the courage to continue this path of life. Also, gratitude that by the wonders of the universe, I succeed in meeting my personal targets for 2022.

 

Compassion among human beings in terms of equal distribution of the vaccines among nations. It’s a time for a change as we live in the same blue planet. We need each other to grow, we human beings must stop this egoistic motives to protect our loved ones at the expense of the others. As the African philosophy of “UBUNTU” states, “I am because we are.” In addition, it’s time to be more compassionate about Mother Nature, let’s not forget the oath we took at the COP26 to bring solutions on the climate change which is becoming a pressing issue every year.

 

Determination to reduce the inequalities among the rich and the poor. The pandemic has brought more social inequalities in the societies; let us reduce the gap by bringing social, political, economic and environmental measures like providing more incentives for entrepreneurship, green farming and ecological solutions in terms of renewable energy. The underprivileged of the societies must be given a helping hand to come out of their precarious situations so that they can live again in dignity as human beings in today’s society.

 

Will power by the wealthy nations to bring sustainable change in the world as most wealth are being retained and owned by them. Will power to come up with a concise plan to get every people on the blue planet be vaccinated and welcome the solutions proposed by the indigenous people against this pandemic and the future of the world.

 

Anjinsen Valamootoo

 


 

Nouvelle mission… nouvelle vision

 

Le monde a changé. Et la vie de tout le monde aussi. Des leçons, on en a tiré de cette année 2021 !

 

Nous avons perdu beaucoup. Du temps, des gens, de l’argent. Il est grand temps maintenant de tourner cette page de calvaire. Et d’ouvrir un nouveau chapitre, celui de la résilience. Il faut maintenant s’adapter pour survivre.

 

Mieux vaut prévenir que guérir. Un plan de transformation et de valeur. Transformer nos points de vue banaux en approche holistique. Adopter les valeurs humaines à travers l’empathie et le service. Oublier les désirs et se concentrer sur les besoins. Tout est une question d’énergie. On fait tous partie de la même toile, celle de l’humanité. Ainsi fonctionne l’univers. Avoir une âme qui fonce. Briser la matière pour avoir des bonnes manières. Dieu a un plan pour tout le monde. Oublions les pertes dans le monde du business. C’est un test de l’univers et non un test de rattrapage. L’audace de tout recommencer. Promouvoir l’être humain avant tout et non l’argent. L’argent et le pouvoir nous ont aveuglés, il faut retrouver la vue maintenant. La santé n’a pas de prix. On ne peut pas tout acheter dans la vie. Car le temps, on ne peut pas le rattraper, ni le bousculer ou encore le contrôler. Le temps est l’unité !

 

Vaut mieux être en vie que de perdre la vie. Être masqué dans les rues et au boulot. Dans notre corps, il y a une force qui nous anime. Il y a l’âme et le corps. L’âme est reliée au souffle de la vie. Et le dernier souffle, on le poussera au moment venu, pas avec le virus ! On doit, certes, animer l’âme avec une bonne humanité. Avec la meilleure humilité. Et la rassurer avec la vérité. La dualité entre le bien et le mal. Personne n’est éternel. Le corps, l’âme et l’esprit doivent être revus par tous. Se ressourcer avec la spiritualité et la vérité. Après la zombification de l’économie mondiale, il faut mettre les sous de côté et non pas dépenser pour les envies. Le gaspillage n’est plus de notre âge.

 

Pritva Nirsimloo