• Kendo – Formation et passage de grade : Rishi Bundhoo décroche son premier dan
  • Callisto Protocol : prisonniers de l’horreur
  • Future Hope Maurice : quand les enfants chantent l’espoir
  • Collision entre une voiture et un camion : vacances meurtrières pour Dayaneebye Ganoo
  • Match de gala Maurice-Réunion : du football inclusif pour malentendants
  • Huawei Nova Y61 : de l’entrée de gamme sympa
  • Le diabète, un danger pour le cœur
  • Qatar : dans l’ambiance d’un pays en fête
  • FoodWise : des recettes gastronomiques, zéro gaspi et économiques
  • Le PM répond à leur lettre : les membres de la communauté rastafari «déçus» mais «le combat continue»

12 Parkours Fam Morisienn : comment les femmes entrepreneures sont-elles perçues par la société mauricienne ?

À découvrir une nouvelle vidéo de 12 Parkours Fam Morisienn sur la page YouTube de H2H Digital Marketing le vendredi 30 septembre.

«Dans le monde du travail, il existe des preuves de préjugés sexistes inconscients, définis comme une condition inconsciente et entièrement automatisée, qui cause des préjugés fondés sur le sexe et qui sont influencés par les traditions, les normes, les valeurs, la culture et/ou l’expérience...» C’est le constat que fait la firme H2H Digital Marketing par rapport à la réalité des femmes entrepreneures dans notre île. Rendez-vous le vendredi 30 septembre pour une nouvelle vidéo donnant la parole à des femmes entrepreneures qui partagent leurs expériences et leur vécu...

«Pran enn lamok to asize dan kwin lari to demann sarite…» C’est la remarque, dans l’île Maurice de 2022, qu’une jeune femme s’est prise en pleine face juste parce qu’elle a décidé de quitter son emploi gouvernemental et de se diriger vers l’entrepreneuriat. Ce genre de réflexion, de nombreuses femmes ayant décidé de se mettre à leur compte les subissent. Simrita, entrepreneure, en sait quelque chose. Difficile pour elle de faire l’impasse sur les critiques qu’elle reçoit à chaque fois qu’elle monte sur une échelle pour effectuer des tâches dites «réservées aux hommes». Elle met ainsi en avant la façon dont elle est immédiatement jugée dans son domaine de travail, simplement sur la base de son expertise, explique-t-elle.

 

Ces réalités dont sont victimes les femmes entrepreneures dans la société mauricienne sont mises en avant par H2H Digital Marketing qui a décidé, à travers une série de vidéos (chaque mois) intitulées 12 Parkours Fam Morisienn, en partenariat avec TiZean Creasion, La Demeure Saint-Antoine et 5-Plus dimanche, de soutenir l’émancipation de la femme à travers l’entrepreneuriat, tout en inspirant, motivant et faisant émerger l’intérêt de l’esprit entrepreneurial auprès des jeunes. Mais pour ces femmes, il est surtout question d’une lutte pour pouvoir se faire une place au soleil. Le constat de celles qui évoluent dans ce secteur ô combien compétitif, c’est que seules quelques-unes bénéficient d’un environnement sain dans lequel elles peuvent se développer et s’épanouir. «Les autres doivent non seulement se battre contre la société mais aussi se battre pour la survie de leur entreprise. Comme si la création d’une entreprise n’était pas un défi suffisant, nos femmes doivent faire face à des opinions non requises et à des mentalités partiales», estiment-elles. Et c’est ce qu’elles racontent dans ces vidéos qui véhiculent des messages très forts.

 

«Ressources limitées»

 

Visibles sur la page YouTube de H2H Digital Marketing, ces partages visent à faire connaître les luttes de femmes entrepreneures mauriciennes à travers des interviews dans lesquelles différentes thématiques sont traitées. «Comment les femmes entrepreneures sont-elles perçues par la société mauricienne ?» est le thème de la vidéo de septembre, qui sera mise en ligne le vendredi 30 septembre. «Une femme doit remplir plusieurs rôles, que ce soit celui de mère, d’épouse ou d’entrepreneure. On attend beaucoup des femmes et elles sont censées remplir chaque rôle sans se battre. Une femme entrepreneure n’est pas une femme qui s’occupe uniquement d’une entreprise ; elle est censée s’occuper de sa maison, de ses enfants et de son mari. Culturellement, le système est par défaut en train de massacrer la capacité d’une femme entrepreneure en l’exposant suffisamment au marché local par le biais de foires mais pas au niveau international. Des ressources limitées leur sont fournies pour qu’elles puissent assurer leur subsistance financière mais pas leur épanouissement», constate H2H Digital Marketing.

 

Pour l’organisme, «les femmes sont tout aussi capables que les hommes et devraient avoir la possibilité d’occuper des postes à responsabilité. Les femmes ont toujours été nettement sous-représentées dans l’encadrement supérieur mais il convient de créer des opportunités pour les soutenir». Mais la bataille est loin d’être gagnée. Ainsi, d’après H2H Digital Marketing, il faut créer des opportunités pour soutenir les femmes. Il semble y avoir un choc culturel qui empêche les femmes de devenir des entrepreneures prospères. «L’idée que les femmes puissent réussir et devenir des soutiens de famille suscite la peur dans la société mauricienne, composée d’hommes misogynes et égoïstes», souligne H2H Digital Marketing.

 

Pour Natacha, qui connaît bien cet univers, «les femmes n’ont pas l’exigence de s’orienter vers l’entrepreneuriat surtout à cause des responsabilités qui pèsent sur l’épaule d’une femme. Il lui est difficile de penser à construire et à développer une entreprise». Pour renverser la tendance, «pour atténuer les stéréotypes sexistes et la déresponsabilisation des femmes», les femmes entrepreneures estiment que «les annonceurs doivent être réactifs et francs, et s’assurer que le contenu qu’ils établissent pour leurs clients reflète fidèlement le monde et la société dans lesquels nous vivons. Il est essentiel de former des équipes comprenant davantage de femmes en tant que décideurs créatifs afin de produire un travail qui reflète la situation réelle de la société. En outre, les marques doivent suivre les changements sociétaux et culturels, et tenir compte de facteurs tels que les goûts, les aversions, l’âge, le lieu, etc., plutôt que de se concentrer uniquement sur le genre et le sexe. Les dirigeants ayant des capacités d’embauche doivent encourager et défendre l’embauche basée sur la méritocratie et non sur le sexe».

 

La prochaine vidéo de 12 Parkours Fam Morisienn sera disponible sur la page YouTube de H2H Digital Marketing le vendredi 30 septembre. Rendez-vous est donc pris pour d’autres partages fructueux...