• Keshava Appadoo, fauché mortellement à 27 ans | Tanuja : «C’est horrible de perdre un second fils tragiquement»
  • Salaire minimum : Les syndicats applaudissent le gouvernement
  • Lorianne Nadal : Une International Beauty Queen
  • #POURCEUXQUIRESTENT | Carenne Mikale-Legrand : Au nom de son frère Christian
  • Ajegee Vythilingum : «Ma belle histoire d’amitié avec Johnny Halliday»
  • Fukrey Returns : Quatre idiots face à une femme bandit
  • Le Musée des Merveilles : Destins croisés
  • Coco : le guitar hero morbide
  • Nouvelle force ou épiphénomène ?
  • COSAFA U-20 Challenge Cup : Jason Ferré désigné capitaine

Vivek Urjoon : Socialement vôtre

Le récipiendaire du prix 2016 JCI The Outstanding Young Person of Mauritius fait la fierté de tout son entourage, notamment de sa mère Neela Baboolall-Urjoon.

Une année s’est écoulée depuis qu’il a reçu le titre 2016 JCI The Outstanding Young Person of Mauritius. Entre-temps, il n’a pas chômé. Il a continué son travail dans le social et reçu d’autres distinctions…

«Vous ne seriez pas ravi de constater que l’enfant que vous avez aidé il y a dix ans est devenu médecin, agriculteur ou professeur ? C’est cette satisfaction inouïe qui me passionne et me rend heureux…» C’est en ces termes que Vivek Urjoon se confiait à nous l’année dernière après avoir reçu le titre 2016 JCI The Outstanding Young Person of Mauritius. 

 

Une année plus tard, le jeune homme, cadre à la Standard Chartered Bank, n’a pas dévié de sa route. La même envie, la même force et les mêmes ambitions l’animent : œuvrer pour les autres, redonner un sourire à celui qui passe par des moments difficiles, tendre une main à celui qui souffre, donner du courage à ceux qui en ont besoin. Certes, il s’est passé du temps, de l’eau a coulé sous les ponts, mais le jeune homme dévoué qu’il est n’a pas changé. Le social est toujours le moteur de sa vie, il est encore plus motivé qu’avant et fourmille de projets. 

 

«J’ai parcouru un bout de chemin où j’ai pris quelques mois sabbatiques pour me ressourcer et pouvoir mieux gérer les multiples projets que j’ai en tête et surtout pour mieux structurer ces projets qui me tiennent à cœur. En même temps, cela m’a permis de me focaliser sur les enjeux importants de ma vie et de mon boulot»,confie Vivek qui, une fois reposé, a vite fait de remettre les pieds à l’étrier :«Les ONG, dont la librairie que nous avions créée, fonctionnent à merveille et les membres m’aident beaucoup. Je tenais à saluer les parents des enfants malvoyants, qui nous motivent à continuer et je demande aux parents dont les enfants utilisent le braille de nous faire parvenir leur adresse pour qu’on puisse leur prêter des livres en braille et ce, sans aucun frais.»

 

Activisme social

 

Entre son boulot et la philanthropie, le jeune homme a aussi trouvé le temps de finir son Masters in Business Administration. S’il s’est beaucoup donné pour réussir, il ne cache pas avoir reçu le soutien de son entourage : «Je tiens à remercier mes parents, ma petite sœur Vidoushee et surtout ma bande à l’université. Ils ont tous été là pour me soutenir et c’est grâce à mon père que j’ai repris les études. Je veux entamer un doctorat ou un PhD et ce sera pour très bientôt. J’aime partager ce que j’apprends et non garder tout ce savoir pour moi seul.»

 

Assoiffé de connaissance et toujours avide de vivre de nouvelles choses et expériences, le passionné de social s’est aussi distingué ces dernières années en brillant dans plusieurs concours. En sus d’avoir eu le titre de The Outstanding Young Person l’année dernière, il a également remporté la palme au tout premier événement de Côte d’Ivoire réunissant des jeunes francophones du monde entier : «J’ai été choisi par Francophonie3535 pour le bon travail accompli dans le domaine du plaidoyer et de l’activisme social. Nous étions venus de plusieurs pays à Abidjan et à la fin, il n’y avait que trois personnes en lice pour le premier prix et c’est un Mauricien qui l’a remporté. Pour moi, c’est avant tout une fierté de représenter mon pays et aussi, en tant qu’Africain, de côtoyer des jeunes venus des quatre coins du monde et du continent africain. On a beaucoup parlé des sujets qui nous touchent et de comment les résoudre. On pense même à lancer la librairie en Afrique francophone.»

 

Parmi ses meilleurs souvenirs, il y a aussi, dit-il, sa participation au TEDxAbidjan :  «Le TED Talkest avant tout un genre d’échange d’idées avec le public, surtout des idées nouvelles et innovatrices. Les grands noms de l’innovation et de la recherche viennent y parler de leur invention ou simplement d’un concept. Et le TEDx est aussi une reprise de ces talksmais accessible à un plus grand nombre de jeunes dans divers pays et endroits. À Maurice, il y a le TEDxPlaines-Wilhems et moi, j’étais invité pour le TEDxAbidjan. Ce fut une expérience inoubliable et enrichissante car j’ai rencontré bon nombres de gens et je me suis fait plein d’amis du Tchad, du Mali, du Niger, du Vietnam, ainsi de suite.»

 

Des fléaux

 

De cette aventure, il dit avoir beaucoup appris : «Le talkm’a permis d’être classé parmi les seuls Mauriciens chanceux d’avoir fait un TEDx à l’étranger. C’est un grand honneur que la Chancellerie de la Côte d’Ivoire et l’organisateur de l’événement m’ont fait. Le TEDx vous aide à planifier et structurer votre talket à captiver votre audience en parlant. C’est un vrai challenge.»

 

D'un défi à l'autre, d'un concours à l'autre, Vivek continue à se surpasser. Il a aussi été sacré lauréat du Lifetime Achievement Award duMauritius Council of Youth Leaders et a aussi été nommé Queen’s Young Leaders Mentor par la reine Elizabeth II. Rien que ça. «Ce sont d’heureux événements de ma vie et je célèbre toujours ces distinctions avec mon équipe et ma famille qui me soutiennent depuis des années déjà, et en toute humilité. Être un mentor veut dire qu’on est là pour aider et former des jeunes qui, à leur tour, vont aider la société à avancer. Il y a tant de fléaux auxquels les jeunes doivent faire face dans leur vie. On est là pour les encadrer et les soutenir.» Car pour lui, il ne peut en être autrement…