• Dawn’s Early Light : un partage tout en musique
  • ACCA Mauritius accueille ses nouveaux membres
  • Dans la cuisine de Prerrna Mirchi
  • Deux concerts changent de lieu
  • Le nouveau voyage de Gaël Froget
  • Shadow of the Tomb Raider : Lara toujours «kas dan ta» !
  • Quand le «Startup Weekend» fait des gagnants 
  • La vie de fashionisto de Miguel
  • Désiré François lance sa «Matante»
  • Scalpel Victor, rappeur sentimental

Taahiir Shah : Sa vie en couleur

Il dévoile ses réalisations sur sa page Facebook : Taahiir pro Make up Artist.

Attention les yeux ! Car il risque de vous en mettre plein la vue ! Tel un technicien de l’image, Taahiir Shah, 21 ans et make-up artist de profession, a une passion sans limite pour les pigments. Sa palette dans une main, un pinceau dans l’autre, il joue avec les couleurs, les exalte, ajoute un peu de contraste çà et là quand c’est nécessaire, tout en atténuant quand il le faut. Son objectif : réveiller une peau fatiguée, illuminer un teint terne ou encore booster un regard cerné pour un effet bonne mine, tout en respectant la beauté naturelle de toutes celles qui viennent lui confier leur visage.

 

«J’ai étudié jusqu’à la sixième. Je n’ai pas eu la chance de poursuivre mes études  mais j’ai su très tôt que j’étais attiré par l’univers de la mode. C’est ainsi que j’ai commencé, à un jeune âge, à travailler pour mettre toutes les chances de mon côté et réaliser mon rêve de devenir make-up artist», confie le jeune homme. «À l’époque, je devais avoir une dizaine d’années et j’aidais souvent mes sœurs à se coiffer et à se maquiller lorsqu’elles devaient sortir. J’ai été attiré par ce côté glamour et élégant, et j’ai compris très vite que c’est ce que je voulais faire dans la vie.»

 

Déterminé, Taahiir décide alors de faire des recherches et s’inscrit à deux cours : un premier à Maurice et l’autre en ligne. Évidemment, il se rend vite compte que, pour y arriver, il faut faire beaucoup de sacrifices : «Il a fallu être positif et avoir de la patience pour pouvoir se faire une place dans le métier.» Il ne lésine pas sur les moyens – aidé par ses proches – afin de parfaire ses connaissances : «Il me fallait avoir de bonnes formations et être tendance et en vogue.»

 

Le jeune homme est appliqué et veut à tout prix se faire un nom. Mais il a aussi dû faire face à des moqueries, car certains, dit-il, ne comprenent pas comment un homme peut évoluer dans le milieu du maquillage. «Il m’a fallu faire preuve de beaucoup de patience mais heureusement que ma mère et mes sœurs étaient là et sont toujours là pour me soutenir et m’encourager.»

 

Aujourd’hui, il ne regarde plus en arrière et ne pense qu’à avancer et à aller plus loin. Maquilleur tout terrain, il est toujours là, ses pinceaux à portée de main, pour réaliser un teint parfait, des traits magnifiés, des smoky eyes, une bouche pulpeuse ou encore des joues sublimes pour un look naturel, glamour et sophistiqué…