• Keshava Appadoo, fauché mortellement à 27 ans | Tanuja : «C’est horrible de perdre un second fils tragiquement»
  • Salaire minimum : Les syndicats applaudissent le gouvernement
  • Lorianne Nadal : Une International Beauty Queen
  • #POURCEUXQUIRESTENT | Carenne Mikale-Legrand : Au nom de son frère Christian
  • Ajegee Vythilingum : «Ma belle histoire d’amitié avec Johnny Halliday»
  • Fukrey Returns : Quatre idiots face à une femme bandit
  • Le Musée des Merveilles : Destins croisés
  • Coco : le guitar hero morbide
  • Nouvelle force ou épiphénomène ?
  • COSAFA U-20 Challenge Cup : Jason Ferré désigné capitaine

«Oui Oui Fashion» ou quand la Pologne rencontre Maurice

Rafal Leja et Shalman Emambukus vous invitent à venir découvrir leur boutique au Harbour Waterfront, à Port-Louis.

C’est l’histoire d’une rencontre. Entre Rafal Leja et Shalman Emambukus (Sam). C’est également l’histoire d’une collaboration, entre la Pologne et Maurice, qui a donné vie à Oui Oui Fashion. Pour la suite, cela se passe au cœur du Harbour Waterfront, à Port-Louis, au rez-de-chaussée. C’est là-bas que le duo a donné vie à son rêve fashion.

 

Un logo, une combinaison de noir et de blanc, créé par Gabrielle Lenferna d’All Things Gaby, donne le «la». C’est comme une invitation à dire «oui» à la mode, à découvrir, à s’imprégner de l’esprit de Oui Oui Fashion et à… shopper. Dans un décor jeune fait de palettes de bois et baigné de lumières, les différents produits – T-shirts, blouses, robes, accessoires, jeans, chaussures, entre autres tenues pour les hommes et les femmes – se déclinent et habillent les lieux. «Je suis venu à Maurice pour travailler comme Business Lecturerà l’Aberystwyth University (Mauritius Branch Campus). Je vis dans cette belle île depuis maintenant deux ans. J’ai toujours été passionné par la mode et par le monde des affaires, et j’ai aussi toujours rêvé d’avoir ma propre entreprise. Comme parfois, je ne pouvais pas trouver des vêtements que j’aime ici, j’ai décidé de faire venir des vêtements d’Europe», explique Rafal Leja qui partage la même passion que son partenaire en affaires.

 

«J’ai plus de huit ans d’expérience dans la vente et, tout comme Rafal, j’ai toujours voulu avoir mon magasin»,confie, pour sa part, Shalman Emambukus qui a aussi était directeur de magasin et modèle chez CitySport. Et de fil en aiguille, les deux hommes ont choisi de donner vie à leur envie. «Nous avons ouvert la société en mars 2017, puis nous avons commencé la rénovation du magasin, commandé le stock, et le 1er août, nous avons accueilli nos premiers clients», raconte Shalman. 

 

Leur force, c’est la richesse de leur collection, leur coupe et leur style résolument tendance. «Nous nous concentrons sur les besoins et les attentes de nos clients. Nous nous sommes aussi rendu compte qu’il est difficile de trouver des vêtements chics et exclusifs. Nous avons seulement quelques pièces par modèle. Ce qui est le mieux à propos de Oui Oui Fashion, c’est nos prix qui sont très abordables pour les vêtements de qualité. Nous nous concentrons surtout sur les designs européens», poursuit Shalman. 

 

Rafal et lui ont aussi voulu donner une dimension caritative à leur commerce. «Nous voulons apporter notre soutien aux animaux et à des personnes qui sont dans le besoin. Ainsi, un pourcentage de nos profits annuels ira à des œuvres charitables», conclut le jeune entrepreneur. Il invite ceux, qui le veulent à venir dire «oui» à la mode de Oui Oui Fashion.