• Keshava Appadoo, fauché mortellement à 27 ans | Tanuja : «C’est horrible de perdre un second fils tragiquement»
  • Salaire minimum : Les syndicats applaudissent le gouvernement
  • Lorianne Nadal : Une International Beauty Queen
  • #POURCEUXQUIRESTENT | Carenne Mikale-Legrand : Au nom de son frère Christian
  • Ajegee Vythilingum : «Ma belle histoire d’amitié avec Johnny Halliday»
  • Fukrey Returns : Quatre idiots face à une femme bandit
  • Le Musée des Merveilles : Destins croisés
  • Coco : le guitar hero morbide
  • Nouvelle force ou épiphénomène ?
  • COSAFA U-20 Challenge Cup : Jason Ferré désigné capitaine

Miss University Africa : Lorianne Nadal, une couronne au service de Maurice

La jeune femme est déterminée à faire briller les couleurs de Maurice.

Avec son 1m73 et ses 55 kg, cette jeune femme de 22 ans a mis le cap sur le Nigeria. L’objectif : défendre les couleurs de Maurice lors de la finale de Miss University Africa qui aura lieu dans quelques semaines. Elle nous parle de ses motivations…

Il y a d’abord son sourire. Celui d’une jeune femme bien dans sa tête, bien dans sa peau et dans ses  chaussures… à talons. Puis, il y a sa personnalité. Celle d’une battante. Une fonçeuse déterminée qui sait ce qu’elle veut et où elle va. Puis, il y a ses convictions. Celles d’une amoureuse de la cause féminine ! Elle aime aussi à se surpasser. Elle est comme ça, Lorianne Nadal. Cette jeune femme âgée de 22 ans n’a pas froid aux yeux, et avec son écharpe en bandoulière et, sa couronne bien vissée sur la tête, elle est partie défendre, le vendredi 18 novembre, les couleurs mauriciennes à la finale de Miss University Africa, au Nigeria.

 

«Je n’arrive pas à croire ce qui m’arrive mais je suis décidée à vivre cette expérience à fond», nous confie la jeune femme. Tout a commencé quand l’une de ses amies, Laurianna Babylone, l’a inscrite au concours de beauté : «Elle croit en moi et elle pense que j’ai l’étoffe pour endosser les responsabiltés qu’impose un tel concours.» Depuis qu’elle porte la couronne, Lorianne, qui évolue dans l’univers de la mode depuis l’âge de 16 ans, se sent d’attaque : «Je me sens investie d’une mission.» Habituée des défilés et autres événements dans le monde de la mode, cette cover-girl – qui a fait la une des magazines de mode – adore se trouver sous les feux des projecteurs et autres objectifs des cameramen. «C’est un monde qui bouge beaucoup. Ceux qui ne connaissent pas ce milieu peuvent croire que c’est facile, qu’il s’agit juste de poser. Or, pour arriver à un seul cliché avec l’attitude et l’expression désirées, cela demande un véritable travail.»

 

Sous le regard de son mentor Hans Dax, Make-Up Artist et National Director, qui se chargera d’organiser le prochain concours de Miss University Africa- Mauritius, Lorianne est décontractée et  est à l’aise dans l’exercice de questions-réponses.

 

«Vivre intensément»

 

Avec son 1m73 et ses 55 kg, elle fait tout pour entretenir la forme : «J’ai une certaine hygiène de vie. Je fais attention à mon alimentation, je m’entretiens et je fais du sport.» Attention, précise-t-elle, tout est fait avec plaisir et sans contrainte. Elle est depuis peu Technician Associate Account Executive, mais elle rêve de pouvoir vivre de sa passion pour le mannequinat et de gérer son propre business de lingerie. C’est avec beaucoup de fierté qu’elle va représenter Maurice : «Je vais vivre intensément cette expérience qui s’offre à moi. Je suis excitée et j’ai hâte de rencontrer les autres candidates et de mettre en avant la force de la Mauricienne : entrepreneur, belle et battante.»

 

Cette habitante d’Eau-Coulée, d’une fratrie de trois enfants dont elle est la benjamine, espère aussi tout donner pour sa mère Maud, une concierge : «Elle est heureuse pour moi et je suis contente de lui faire honneur. Je veux lui démontrer qu’on peut être jeune, avoir une licence en Management minor entrepreneurship with honours et avoir d’autres rêves en parallèle.» Aimant les défis, celle qui avait été sacrée 3e dauphine de Miss Earth Mauritius en 2014, et qui avait eu l’écharpe de Miss Earth Fire, souhaite briller au Nigeria et faire honneur à Maurice. «J’invite les Mauriciens à me soutenir en votant pour moi sur la page Facebook Miss University Africa», dit-elle, le sourire aux lèvres. Avec sa couronne, elle compte se mettre au service de son pays.