• Triste fin pour Ruwaidah, mariée et enceinte à 13 ans
  • Mesure budgétaire : Passeport et nationalité «en vente» : pourquoi ça fait peur…
  • Angleterre vs Panama (16h aujourd’hui) : Southgate en route vers le glorieux passé
  • [A L'AFFICHE] MILF : Femmes mûres au bord de la crise de séduction
  • [A L'AFFICHE] Action ou vérité : Le jeu ou la mort
  • [A L'AFFICHE] Jurassic World : Fallen Kingdom | Des raisons de se laisser croquer
  • Sanju : Sanjay Dutt à coeur ouvert
  • Hippisme 13e journée | The Great One émerge
  • [EDITO] Éduquons nos enfants, protégeons nos petites filles !
  • Dans la cuisine de Hourushaa Dowlut

À la mode de Fabrice Narainsamy

Le jeune styliste a récemment organisé un shooting très spécial.

Il a lancé sa marque Intemporel et adore surprendre avec ses shootings qui sortent de l’ordinaire. Zoom sur un talent à suivre…

Un dédale de couleurs. Puis, des objets divers : du tissu, des ciseaux, du fil.… Le décor est planté. Nous sommes dans l’univers de Fabrice Narainsamy. Cet habitant de Pointe-aux-Sables, âgé de 24 ans, est un passionné de mode qui rêve de révolutionner le monde de la mode à Maurice. «J’ai fait mes études en 2015 à Paris, dans une école de design qui s’appelle Créapole. Et le 7 mars 2017, j’ai lancé la marque Intemporel, un concept que j’ai imaginé et créé avec un ami, Jason Ceffie», confie le jeune homme.

 

Il a la volonté de se distinguer et veut concevoir des tenues plus subtiles et échapper à l’uniformisation. Pour lui, tous les moyens sont bons pour rechercher l’originalité et, par conséquent, se démarquer. Il observe, pense, adapte et couche sur papier le fruit de son inspiration. Doté d’une imagination débordante, il transforme des tissus en objets d’art. «J’ai réalisé, en août 2017, mon premier shooting, avec cinq styles de robes», explique Fabrice Narainsamy, qui a été content de l’accueil reçu. «Les internautes ont apprécié la vidéo officielle qui a eu environ 22 000 vues pour le lancement !» Depuis, il poursuit son bonhomme de chemin : «En novembre dernier, on a organisé notre premier fashion show au Hennessy Park Hotel. En décembre dernier, on a tenu une deuxième édition, avec un look plus avant-gardiste au niveau du maquillage, au 55 Lounge, à Grand-Baie.» 

 

Pour le jeune homme, le vêtement est une enveloppe légère ou structurée qui doit être délicatement sculpté. C’est pour ces raisons que, cette année, son récent shooting avec Emily Bauluck, Neeshi Beehary et Pallavee Murugan est centré sur l’originalité : «L’idée derrière, c’était de mettre plus en avant ma créativité. Les tenues ne sont pas celles que nous portons tous les jours mais plus des tenues avant-gardistes, super travaillées dans les moindres détails et bien accessoirisées.»

 

Pour lui, la couture est un exercice de haute voltige : «Je me suis rendu compte que la plupart des gens font toujours les mêmes choses et portent toujours les même styles de vêtements et ne veulent pas prendre de risque par peur d’être jugés ! Du coup, il n’y a pas de nouveauté, pas d’originalité. Je me suis dit que, pour une fois, on aurait pu faire les choses différemment. Donc, je me suis dit, pourquoi ne pas oser ! Je remercie mon Make-up Artist, Ayishah Aref, mon hairstylist, Jason Ceffie, le photographe Sarvesh Jeewooth et mes modèles Emily Bauluck, Neeshi Beeharry et Pallavee Murugan, de même que le personnel du Hennessy Park Hotel.»

 

Les photos, précise le styliste, parlent d’elles-mêmes : «Il y a une vraie identité dans mes tenues et c’est grâce à cela que je me démarque des autresss.» La preuve, en images !