• Keshava Appadoo, fauché mortellement à 27 ans | Tanuja : «C’est horrible de perdre un second fils tragiquement»
  • Salaire minimum : Les syndicats applaudissent le gouvernement
  • Lorianne Nadal : Une International Beauty Queen
  • #POURCEUXQUIRESTENT | Carenne Mikale-Legrand : Au nom de son frère Christian
  • Ajegee Vythilingum : «Ma belle histoire d’amitié avec Johnny Halliday»
  • Fukrey Returns : Quatre idiots face à une femme bandit
  • Le Musée des Merveilles : Destins croisés
  • Coco : le guitar hero morbide
  • Nouvelle force ou épiphénomène ?
  • COSAFA U-20 Challenge Cup : Jason Ferré désigné capitaine

Helena Desmarais : Une super girl !

La jeune femme va bientôt  passer la main à une autre Miss.

En tant que Miss Supranational 2015, elle a été le visage de notre île à l’étranger, a connu le succès et a évolué sous le feu des projecteurs. Alors que l’édition de cette année est déjà lancée avec l’appel à candidatures aux futures participantes, la jeune femme revient sur son sacre et son parcours.

Ses yeux n’évoquent en rien la jeune femme qu’elle était l’année dernière. D’ailleurs, Helena Desmarais le dit elle-même : «J’ai changé...»Plus femme que jamais, plus sûre d’elle, elle continue à avancer en faisant de sa détermination le moteur de sa vie, en étant toujours partante pour l’aventure. Car, avec elle, tout se vit à fond, avec passion, en donnant beaucoup d’elle-même.

 

C’est d’ailleurs forte de ces traits de caractère qu’elle a décidé de participer à Miss Supranational. Un nouveau défi, une nouvelle expérience pour cette curieuse de la vie, qui a grandi à Londres avant de prendre la décision de venir s’installer à Maurice. «D’avoir eu l’opportunité d’aller représenter Maurice en Pologne pour la grande finale internationale de Miss Supranationala été juste un rêve. J’ai profité de chaque minute de ce voyage et j’ai adoré»,nous confie-t-elle, en se replongeant dans ses souvenirs.

 

Si elle a gardé dans sa tête de magnifiques images de ce concours de beauté, elle a aussi gardé, dans son cœur, des moments qui l’ont  transformée à jamais : «Je m’estime chanceuse d’avoir pu côtoyer 81 jeunes femmes venant du monde entier. J’ai eu l’occasion de me lier d’amitié avec chacune d’entre elles et je suis d’ailleurs encore en contact avec la plupart des Miss, que ce soit via WhatsAppou Facebook.Au contact de ces jeunes femmes, j’ai comme visité 81 pays et cela en trois semaines.»Et même si la compétition n’a pas toujours été rose, Helena, qui n’est pas rentrée avec le titre suprême, estime avoir tout gagné : «Je ne voudrais rien changer de ce que j’ai vécu.»

 

Depuis, loin des scènes, la super girl, qui a fait du chemin en tant que Stand-up Artist, continue à bien mener sa barque. Elle est aujourd’hui bien dans sa tête, dans son corps et sur ses talons. Plus sereine et constante, elle s’assume totalement : «La Helena que je suis aujourd’hui est beaucoup plus confiante et heureuse. Je suis surtout en accord avec mon corps. Côtoyer 81 filles au physique de rêve vous aide à vous aimer pour ce que vous êtes. Je vois définitivement la vie différemment. Je chéris maintenant toutes les opportunités qui s’offrent à moi, comme l’expérience Miss Supranational. Je fais aussi en sorte de ne pas considérer les commentaires blessants. Je les considère davantage comme des compliments.»

 

Loin d’être timide, notre Miss locale n’a pas eu de mal à briller, même si elle n’est pas arrivée dans les tops. Elle n’est toutefois pas rentrée bredouille : «Je suis revenue avec le titre de Miss Friendship. Je n’oublierai jamais le moment où les candidates criaient “Mauritius”.»

 

«Une belle âme»

 

À l’heure où l’appel à candidatures pour l’édition de cette année a été lancé, Helena invite les Mauriciennes à se présenter : «Je suis enchantée à l’idée de passer la main à une autre ambassadrice qui aura aussi la chance de vivre tout ce que j’ai vécu. Participer à ce genre de concours permet aussi de mieux se connaître, en apprenant sur soi, mais aussi des autres.»Aux futures candidates, elle souhaite de rester elles-mêmes : «Une bonne Miss, c’est celle qui a une belle âme et qui est prête à aider l’autre. Il ne s’agit pas de se faire remarquer ou reconnaître à cause du titre ou d’avoir son visage ou sa photo sur les magazines. Pour moi, une bonne Miss doit avant tout démontrer sa beauté intérieure.»

 

Car, pour Helena, l’accomplissement de soi passe souvent par l’apprentissage de la vie. Et elle n’a pas fini d’apprendre. Avec une telle personnalité, celle d’une super girlqui sait ce qu’elle veut, c’est sûr qu’on entendra encore parler d’elle !

 


 

Qui sera la prochaine Miss ?

 

Après le succès et le professionnalisme de ses deux précédentes éditions, le comité de Miss Supranational Mauritiusremet ça. Ainsi, l’appel à candidatures pour trouver la prochaine Missest lancé depuis le 6 mai. Les aspirantes candidates doivent s’inscrire sur le www.misssupranationalmauritius.comet ont jusqu’au 18 juin pour le faire. Les postulantes doivent fournir des informations comme le nom, la taille, le poids et trois photos. Sous la houlette d’Ameeksha Dilchand, Miss Mauritius 2011qui avait aussi brillé au concours Miss International 2012en remportant le titre de Miss Congeniality, le comité promet, cette année encore, un concours différent pour trouver la perle rare qui représentera l’île sous d’autres cieux.