• Goûte à Tout : Une émission «siro disik»
  • Zwe nou lamizik veut «Kraze»
  • Jay Bhunjun Memorial Challenge Cup : AS Malherbes fait un malheur
  • Combat contre la drogue : Irna Sameeraz Jafferbeg veut maintenir la pression
  • Jason Jean Pierre, l’amuseur de «Facebook»
  • Blanchiment d’argent allégué : La commission anticorruption cible les complices du caïd Veeren
  • Baz’Art Kreasion : Sur le chemin de l’autonomie
  • Agression mortelle de Farook Chaumun : Les enquêteurs n’écartent aucune thèse
  • Rallye Automobile : Les bolides à l’assaut de Curepipe
  • Avi : «J’ai peur pour mon bébé»

Calogero : quand «Liberté chérie Tour» fait escale à Maurice

Après son dernier concert chez nous en 2006, l’artiste, qui a, à son actif, plusieurs tubes, passera à nouveau par chez nous le 3 novembre, le temps d’une escale de son Liberté chérie Tour. Les billets sont disponibles depuis vendredi.

Il a une sonorité pop rock. Il est sorti le 25 août 2017. Il a été enregistré dans le studio Abbey Road à Londres (celui des Beatles). Et c’est le septième album du chanteur Calogero. Liberté chérie, qui se compose des singles Je joue de la musique, On se sait par cœur et Fondamental, entre autres, surfe déjà sur la vague du succès.

 

Et près de trois ans après le grand succès de Feux d’artifice vendu à plus de 800 000 exemplaires et une tournée jouée devant plus de 400 000 spectateurs, Calogero, un amoureux de Maurice, s’est embarqué dans son Liberté chérie Tour depuis mars 2018. Au programme : un show électrique, vibrant, pop rock et très festif. Sur les routes depuis, il a fait danser à Amiens et d’autres grandes villes de France, de Suisse et de Belgique. À Paris, il promet de mettre le feu à l’Accorhotels Arena les 5 et 6 juin et s’invitera aussi chez nous le samedi 3 novembre, au Centre de conférences international (SVICC), à Pailles.

 

Calogero, sur scène, c’est des souvenirs, de l’émotion et plusieurs tubes : Si seulement, Pomme C, Prendre racine, C’est dit, l’incontournable En apesanteur, entre beaucoup d’autres… Lors d’une précédente visite chez nous et quand on lui demandait le secret de son succès, le chanteur répondait : «Je n’ai pas de recette. Je suis inspiré ou pas…»

 

Calogero (Calogero Maurici), un compositeur, musicien et chanteur italo-français, est né le 30 juillet 1971 à Échirolles, dans la banlieue de Grenoble, en Isère. Il est père de deux filles : Nina, née le 17 décembre 2003, et Romy, née le 11 novembre 2006. Il a d’abord été apprenti-cuisinier à Grenoble. Il est détenteur de plusieurs récompenses, notamment aux NRJ Music Awards, lorsqu’il a été sacré Meilleur artiste masculin francophone en 2004 et Meilleur groupe/duo francophone avec Passi pour Face à la mer, en 2005. Il a aussi été primé aux Victoires de la Musique en 2004 pour le titre d’Artiste interprète masculin de l’année et, en 2005, pour la Chanson originale de l’année avec Si seulement je pouvais lui manquer....

 

«Je suis venu souvent pour des vacances en famille. Il y a ici une atmosphère sereine», confiait-il lors de sa dernière visite en 2016. Parlant des Mauriciens, il disait que «c’est un public très attentif, très respectueux et on sent l’envie de faire la fête». Il invite les Mauriciens à embarquer à bord de son Liberté chérie Tour à partir de 20 heures, à Pailles.

 

Les prix des tickets se déclinent comme suit : Rs 800, Rs 1 300, Rs 1 600 et Rs 2 000, et sont disponibles sur www.monticket.mu (info line : 401 65 66). Les points de vente sont les suivants : Richmond Hill, Grand-Baie ; Librairie Papyrus, Port-Louis ; Liquid Shop, Caudan Waterfront, Rose-Hill ; Liquid Shop, Mahébourg ; Liquid Shop, Flacq ; Liquid Shop (Super U Complex), Rivière-Noire ; Galerie Tamaris, Albion et Bambous ; Master Sound ; Bijouterie Maya, Bagatelle (fin juin).