• Anjanita Mahadoo : Son rêve américain
  • Wilfried N’Sondé : littérature, esclavage et jeunesse
  • Trail – Gaël Aliphon : Un Mauricien sur le Mont Blanc
  • Shyama Goohee, accro au crochet
  • Polémique autour de la jetée de Trou-d’Eau-Douce
  • Un ado déguisé en collégienne dans un collège de filles : Le recteur de la Bambous SSS consigne une «precautionary measure»
  • Future Hope : L’éducation pour briser les codes
  • Yatin Varma : «Je suis pour un débat dépassionné sur la décriminalisation de l’homosexualité à Maurice»
  • Lutte contre l’acné : Quand l’alimentation entre en jeu
  • Hippisme 24e journée | Split The Breeze renverse les favoris

Hippisme 3e journée | Nottinghamshire brille chez l’élite

Après Hard Day’s Night la semaine dernière, l’écurie Rameshwar Gujadhur savoure une autre belle victoire avec Nottinghamshire.

Forte de sa victoire avec Hard Day’s Night la semaine dernière, l’écurie Rameshwar Gujadhur a voulu tenter un pari difficile, mais calculé, avec Nottinghamshire hier : tirer profit d’un handicap favorable et briller au nez et à la barbe de quelques ténors de l’élite. A l’arrivée, Nottinghamshire, qui évoluait pour la première fois à cet échelon, a dominé d’une encolure Tandragee.

Pari gagné pour Rameshwar Gujadhur et son fils Subiraj. Ils ont vu juste et leur audace a été récompensée à travers une belle victoire de Nottinghamshire qui eut le mérite de sortir victorieux d’un match avec le valeureux Tandragee, qui est tombé les armes à la main. A n’en pas douter, les 9 kg d’écart ont été déterminants dans cette victoire de Nottinghamshire, lequel a tout de même prouvé qu’il reste un redoutable sprinter. Devancer Tandragee au terme d’un match sur 200 mètres, cela n’a pas réussi à beaucoup de chevaux ! 

 

Pourtant, Nottinghamshire ne prit pas le meilleur des départs et un léger incident avec Tandragee eut pour effet qu’il se retrouvait légèrement décroché alors que l’idéal pour lui était de se retrouver juste derrière les leaders.

 

A l’avant, Step To Fame, qui n’a rien perdu de sa vélocité, prit très vite une longueur sur Nordic Warrior. Lequel, après avoir insisté pour le commandement sur la partie initiale, finit pas se rabattre à la corde, offrant, ainsi, l’occasion à Tandragee de progresser à son extérieur au passage du 600m.

 

«Move» décisif au 600m

 

A l’arrière, Charles Lytton était bien placé à la corde et il précédait Nottinghamshire, Captain Swarovski et Ernie (grandement désavantagé par sa mauvaise ligne) alors que Psycho Syd courait dans la poussière.

 

Le nouveau jockey de l’écurie Rameshwar Gujadhur, Van Der Merwe, prit la bonne initiative de suivre la progression de Tandragee pour finalement venir se positionner à la hauteur de l’alezan de l’écurie Gujadhur. Ce fut ce «move» décisif qui devait éventuellement permettre à Nottinghamshire de conserver toutes ses chances d’autant qu’au 400m, Tandragee était celui qui faisait la meilleure impression.

 

A l’amorce du dernier tournant, Tandragee ne prit que quelques foulées pour rattraper Step To Fame, mais, quoique contraint de courir en épaisseur depuis le 600m, Nottinghamshire restait dans le coup. Lorsque Step To Fame versait, sur deux, voire trois foulées, sur Tandragee, qui était visiblement intimidé, Nottinghamshire en profitait pour venir à sa hauteur. Tandragee ne jetait pas pour autant l’éponge et il devait se lancer dans un beau match avec le partant de Rameshwar Gujadhur avant de finalement s’incliner d’une encolure. Charles Lytton, jamais testé ou presque dans la ligne droite, finit à la 3e place.

 


 

Charles Lytton : selle déplacée

 

Les commentaires allaient bon train au sujet de la monte du jockey Horil sur Charles Lytton dans l’épreuve principale. Après la journée, les commissaires, film à l’appui, ont expliqué à la presse que la selle du jockey Horil sur Charles Lytton s’était déplacée (après le départ selon le jockey), d’où le style peu académique du cavalier dans la ligne droite. Où non seulement sa monture avait aussi tendance à « hang in », mais elle a aussi été gênée par un brusque écart de Nordic Warrior à l’extérieur. En tout cas, la prestation du jockey Horil, malgré tous ces inconvénients, n’a pas plu à l’entourage de Charles Lytton.