• Jacqueline Dalais : son «Feuilleté d’une vie» à savourer
  • Compensation salariale : les syndicats résignés, le patronat contrarié
  • Le bon sens de Bérenger
  • Laurence Camarasa : Vamos à la playa… du R. Beach Club !
  • Sortie de route mortelle pour Mario Ratna
  • Festival Kreol | Gustave de Commarmond des Seychelles : son rêve des îles unies
  • Colour for Change : Les nouvelles couleurs de Roche-Bois
  • 7 Summits Africa 2018 : Xavier Koenig et Teshil Gangaram s’attaquent au Kilimandjaro
  • Cité Tôle, Mahébourg : Une clé pour un nouveau départ
  • Le couple Lo-Thiap-Hing décède à neuf jours d’intervalle : Vincent et Pamela, inséparables dans la vie comme dans la mort

Hippisme 28e journée | Wild Horizon, celui qu’on n’attendait pas

Wild Horizon a causé une grosse surprise dans l’épreuve principale.

Après Our Emperor dimanche dernier, ce fut au tour d’un autre extrême outsider de briller dans l’épreuve principale. Wild Horizon, surclassé dans le Maiden, a réussi avec brio la transition 2400-1500m et ce, au plus haut niveau. Fallait le faire !

Même l’entraîneur Amar Sewdyal, quoique super heureux de la victoire d’un cheval qu’il a failli perdre suite à un différend entre lui et les anciens propriétaires de Wild Horizon un mois de cela, arrivait difficilement à justifier cette victoire. Il a, certes, expliqué avoir voulu tirer profit du léger handicap de Wild Horizon et c’était un peu tout comme explication. Ce qui a surpris chez Wild Horizon, c’est la manière avec laquelle il a repoussé le challenge de Hard Day’s Night sur plus de 400 mètres ! 

 

Argo Solo, grâce à sa vélocité au départ, prit la tête sans la moindre sollicitation de son jockey Hoolash, histoire de ne pas le bousculer et de le garder sous contrôle. Mais très vite, on se rendit compte que le coursier de Maingard n’allait pas pouvoir garder sa position vu qu’à l’extérieur, Sooful sur Wild Horizon démontrait clairement ses intentions. Avant même le passage du but pour la première fois, Wild Horizon s’installa en tête de la course et quelques foulées après, on vit Hoolash tenter de ramener à la raison Argo Solo qui jouait de la tête, sans doute incommodé par le train de Wild Horizon. A cet instant de la course, le chronomètre affichait 32.60s après 250 mètres de course. Van Der Merwe restait volontairement à l’extérieur sur Hard Day’s Night, préparant son éventuel « move » en descente. Derrière lui, Baritone occupait inhabituellement une bonne position sur les barres et précédait dans l’ordre Prince Of Thieves, Ready To Attack, Ten Gun Salute et St Tropez.

 

A l’entame de la descente, on eut l’impression que Fradd a voulu améliorer sa position sur Ten Gun Salute, mais il ne pouvait le faire vu que St Tropez le condamnait à demeurer en arrière-garde. A l’avant, Wild Horizon ne fut pas inquiété, mais il devait se faire rejoindre par Hard Day’s Night au 600m où le train devait s’accélérer, passant du 11.66s à 10.61s. Il était évident que la course allait se gagner au sprint, mais il était difficile de prévoir que Wild Horizon allait maintenir la cadence.

 

A l’arrière, Argo Solo restait presque sans réaction lorsque Wild Horizon et Hard Day’s Night abordaient le dernier tournant tandis que Baritone était pris en embuscade. En épaisseur, Ready To Attack et Ten Gun Salute ne faisaient aucune impression, étant pris de vitesse par un soudain changement de rythme.

 

Hard Day’s Night faisait grosse impression à la sortie du dernier virage, mais contre toute attente, Wild Horizon lui donnait la réplique. La lutte était intense et la différence pondérale (6.5kg) fit pencher la balance en faveur de Wild Horizon, qui non seulement repoussait le challenge de Hard Day’s Night, mais eut le mérite de repartir dans les 50 derniers mètres.

 

Baritone, battu sans démériter en raison de son lourd handicap, prit la 3e place à moins de deux longueurs du vainqueur.

 


 

Fin de l’association entre Gujadhur et Stackhourse

 

Daniel Stackhouse ne sera plus vu sur les chevaux de l’écurie Gujadhur. Un mois de cela, le duo baignait dans le bonheur lorsqu’Enaad avait gagné le Maiden. Hier, les deux parties ont scellé leur séparation. En marge de la Coupe d’Or, il va sans dire que l’écurie Gujadhur tentera de signer une nouvelle cravache.