• Redline et ses nouveaux produits «corporate» Sharp
  • Sarah-Jane Jonson | Profession : taxi driver
  • BEM Recycling : Une (éco)histoire de… frigo
  • Jeux du Commonwealth 2018 : Les choses sérieuses reprennent
  • Ariane Barnes ou les aventures de «DIVA» à Londres
  • Thierry Marie Louise : Burger Corner, sa plus belle aventure
  • Azimah Domun-Saunier : Dessine-moi un intérieur
  • Boxe : Samuel Kistohurry en mode française
  • Casela World of adventures : Mission éducation
  • William Bonne, 62 ans, succombe à ses blessures : Les circonstances de sa «chute fatale» intriguent sa famille

Hippisme 24e journée | Beat The Retreat en démonstration !

Beat The Retreat tentera un 1500m avant une décision de son écurie au sujet de sa participation à la Coupe d’Or.

Après la victoire de Beat The Retreat le 12 août dernier, l’entraîneur Patrick Merven ne cachait pas que l’objectif suivant de son pensionnaire allait être la Princess Margaret Cup (Gr.1), le sprint le plus prestigieux de la saison. Un peu moins d’un mois plus tard, ce prestigieux trophée orne désormais les vitrines de son écurie !

Objectif atteint pour la bande à Patrick Merven, qui tient désormais en Beat The Retreat un champion. Car si on s’attendait à voir Beat The Retreat disputer l’arrivée de la Princess Margaret Cup surtout après un galop sensationnel le 1er septembre dernier, on ne pensait pas qu’il allait pouvoir ridiculiser presque ses adversaires ! «Pour le battre, il fallait être très fort. On était très confiant. Il y a un 1500m dans trois semaines. On verra après. Est-ce qu’on va aller dans la Coupe d’Or ? Je ne sais pas. C’est un spécialiste du 1400m. Donc, on verra après», déclare Patrick Merven, lequel n’avait plus aucun doute quant à l’issue de la course avant même la ligne droite. «Au 300m, je savais qu’on allait gagner.»

 

Au-delà de la superbe prestation de Beat The Retreat, la monte parfaite de Chisty doit être soulignée. Le cavalier indien ne s’est pas affolé au départ et il a pris le risque de ramener sa monture pour le positionner proche des barres, même si Beat The Retreat a dû courir en one off.

 

A l’avant, Ernie et Charles Lytton se disputaient le commandement avant de se faire déborder par Mootahadee, lequel a dû, toutefois, attendre le 1000m pour prendre la tête. Charles Lytton restait sur les barres en 2e position et il précédait Ernie, lequel avait Tandragee à son extérieur. En épaisseur, arrivait Prince Of Thieves et ce fut la raison pour laquelle le jockey Dillon demandait un effort à sa monture pour que Prince Of Thieves vienne se placer enone off derrière Mootahadee. Tandragee restait dans son sillage, suivi de près par Beat The Retreat qui faisait, lui, l’extérieur de Reim. Ce dernier ne précédait qu’One Cool Dude au bas de la descente.

 

Après le passage de la «Route», Prince Of Thieves se rapprochait davantagede Mootahadee pour obtenir lefirst run. Tandragee continuait à le suivre comme son ombre alors que Chisty veillait au grain sur Beat The Retreat derrière le vainqueur du Barbé. Au milieu du peloton, Ségeon, sur Ernie, attendait une ouverture.

 

Dans la ligne droite, Mootahadee baissait pied et Prince Of Thieves prit très vite la tête. Tandragee et Beat The Retreat se lançaient à sa poursuite à l’extérieur alors qu’Ernie tentait de combler son retard à l’intérieur.

 

Beat The Retreat devait sortir une puissante accélération à mi-ligne droite et quelques foulées plus tard, il avait déjà course gagnée et Chisty se permit même le luxe de baisser les rênes avant la ligne d’arrivée.

 

Ce Beat The Retreat a véritablement marqué les esprits hier.