• Décès de Mathieu Leveque, 14 ans, en classe : Tristesse et révolte d’un père en quête de vérité
  • Agnès Cateaux : oh my look !
  • Batti Gul Meter Chalu : Laissons entrer la lumière
  • Championnat du monde junior de Kick-Boxing : Warren Robertson, la fierté de ses proches
  • La Nonne : Maser fer per pe vini
  • Peppermint : Jennifer Garner est une «fam souper»
  • Braqueurs d’élite : Opération fond du lac
  • BlacKkKlansman : Ku Klux Noir
  • Suite au décès de sa belle-fille dans l’accident de La Prairie : L’appel à l’aide de Shirley pour ses petits-enfants
  • Hippisme 25e journée | King’s County réussit son pari

Championnat d’Afrique de karaté : Hans Ramdharrysing attend Tokyo 2020

Hans Ramdharrysing (à g.) en compagnie de son mentor Ajay Jooron.

A deux ans des Jeux Olympiques de Tokyo, au Japon, beaucoup de sportifs caressent le rêve de pouvoir assister à cette manifestation planétaire. C’est le cas également du Mauricien Hans Ramdharrysing.

Le Mauricien vient de participer aux 17es Championnat d’Afrique seniors de karaté qui s’est déroulé à Kigali, au Rwanda, du 28 août au 2 Septembre. À l’issue de cette manifestation, où étaient présents 22 pays africains, le représentant de la Fédération mauricienne de karaté s’est retrouvé sur la liste d’attente pour participer aux Jeux de Tokyo en 2020.

 

Une opportunité inespérée pour Hans Ramdharrysing, d’autant que c’était sa première participation à cette échéance continentale. «Trois karatékas africains par catégorie auront la chance d’y aller. Je sais que je peux le faire parce qu’il n’y a pas trop de grande différence entre le niveau continental et le nôtre. Donc on peut les mater. Toutefois, ce serait bien si nous avions la chance de participer à plus de compétitions internationales», confie Hans Ramdharrysing.

 

Selon le sportif, il y a environ une dizaine de compétitions de haut niveau qui ont lieu durant l’année et auxquelles les athlètes participent pour engranger des points et ainsi avoir de meilleure chance de qualification pour les JO. Le Mauricien souhaite que les karatékas locaux puissent avoir l’opportunité d’assister à ces tournois.

 

Quête d'excellence

 

Revenant sur sa prestation au Championnat d’Afrique, le Mauricien avance que cette participation lui a été plus que bénéfique. «Je remercie la fédération et le ministère de la Jeunesse et des Sports de m'avoir aligné à cette compétition. Le niveau était très élevé vu la présence des médaillés des derniers championnats du monde et des vainqueurs de la Karate 1 Premier League. Les pays participants sont venus avec des délégations de 25 personnes comprenant athlètes, entraîneurs, arbitres, médecins, masseurs, psychologues, etc. C’était impressionnant alors que j'étais le seul sportif mauricien, à être seulement accompagné de mon coach, Ajay Jooron», atteste Hans Ramdharrysing.

 

Lors de cet événement, le Mauricien n’a pu franchir le cap du tour préliminaire, suite à sa défaite contre un combattant sénégalais. Il a terminé 16e mais a récolté 30 points en kata.

 

Mais même s’il n’a pas été en phase finale, Hans Ramdharrysing, s’est fait une idée de son potentiel et sait dans quel domaine il doit progresser. «Je suis très satisfait de ma performance malgré ma défaite en kata individuel. Les Sénégalais ont un bon niveau vu qu’ils s’entraînent en France. Je peux maintenant me situé face aux champions et je sais que j'ai tous les atouts pour les battre», affirme le jeune sportif. Désormais, il est plus que jamais motivé à aller de l’avant dans sa quête d'excellence sportive.