• Notre sens du devoir…
  • «Gold» et «Satyamev Jayate» : Des hommes d’honneur
  • Equalizer 2 : super Denzel le retour
  • Sicario : La Guerre des Cartels | Traffic et kidnapping
  • Lor To Larout : Quand le père Laurent Rivet fait résonner pop rock-séga, reggae et swing
  • La vie en bio
  • Maalaavi Raghoo, 2 ans, atteinte d’anémie aplastique sévère : Sa famille dans l’attente…
  • Nushrath Maghoo-Allgoo, tout en beauté
  • Transfert : Damien Balisson rejoint La Tamponnaise
  • Reconstruction mammaire : ce qu’il faut savoir…

Badminton : Saison 2018 | Objectif JIOI 2019

Les Jeux des îles 2019, la qualifi cation à la Thomas & Uber Cup et le développement du badminton dans les régions font partie des priorités de l’Association mauricienne de Badminton cette année.

La continuité. L’Association mauricienne de Badminton (AMB) poursuivra cette année le travail déjà enclenché en 2017. L’objectif pour la présente saison se fera en trois axes.

En premier lieu, la fédération mettra l’accent sur la préparation de ses badistes en vue des Jeux des îles de l’océan Indien qui se dérouleront à Maurice en 2019. Les différentes sorties, stages et camps d’entraînement auxquels participeront les joueurs serviront de mise en jambes à l’événement indiaocéanique.

 

«Nous sommes déjà entrés de plain-pied dans les Jeux des îles. A un an de l’événement, tous les rendez-vous internationaux de même que les stages serviront également à préparer l’équipe en vue de cette manifestation», lance Sharma Nundah, président de l’AMB en évoquant la participation des athlètes mauriciens depuis le 4 janvier à un camp d’entraînement en Malaisie.

 

Ce stage se déroulera jusqu’au 3 février à la New Vision Badminton Academy (NVBA). Neuf joueurs ont fait le déplacement, en l’occurrence Julien Paul, Aatish Lubah, Melvin Appiah, Tejraj Pultoo et Alexandre Bongout chez les garçons, Kobita Dookhee, Aurélie Allet, Ganesha Mungrah et Sendila Moorat chez les lles.

 

Après avoir remporté les sept médailles d’or en jeu lors des JIOI de 2015 à La Réunion, l’AMB veut faire aussi bien sur son sol et de ce fait le calendrier 2018 s’annonce bien chargé pour l’équipe nationale de Maurice. D’ailleurs, avec le retrait de certains éléments, la fédération a décidé d’inclure les jeunes talents dans l’effectif an que ces derniers puissent acquérir de l’expérience.

 

«Nous allons composer l’escouade avec de jeunes joueurs lors de cette saison an que ces derniers puissent eux aussi se perfectionner et acquérir une bonne notion du haut niveau. Bien souvent quand nous lançons des jeunes dans des grands rendez-vous, ils tardent à se retrouver et c’est une situation que nous voudrions pallier le plus tôt possible», commente le président de la fédération.

 

La présence de certain de ces joueurs en Malaisie en est la raison. De plus, ce camp d’entraînement servira également à préparer les Mauriciens en  vue des Championnats d’Afrique seniors et de la phase quali cative de la Thomas & Uber Cup (championnat du monde par équipe) qui se dérouleront du 11 au 15 février en Algérie. Deux événements dont la fédération en a fait une priorité.

 

Nouvelles écoles

 

Si le tournoi continental est un rendez-vous où Maurice a pour habitude de briller, par contre pour les mondiaux par équipes, l’AMB souhaite rééditer l’exploit de 2016. «Il y a deux ans, nos joueuses ont réussi à se quali er pour la Uber Cup et cette année nous voulons une nouvelle fois disputer la phase nale de la compétition. Chez les garçons aussi nous visons le même objectif à la Thomas Cup même si nous savons que ce sera encore plus dif cile mais tout est possible», avance Sharma Nundah. En cas de quali cation, Maurice affrontera les meilleures équipes de chaque continent lors de la grande nale qui se disputera en mai prochain en Thaïlande. 12 joueurs sont en liste pour ces différents rendez-vous notamment les neuf qui se trouvent en Malaisie mais aussi Kate Foo Kune, Niki Chan Lam et Christopher Paul.

 

Sur le plan local, la fédération souhaite poursuivre avec le développement de la discipline dans les régions. Pour ce faire, deux nouvelles écoles verront le jour dans l’ouest et le nord du pays. «Nous allons ouvrir une école à Rivière-Noire et un deuxième à Triolet. Nous travaillons toujours sur les modalités avec le ministère de la Jeunesse et des Sports concernant l’emplacement et l’encadrement. L’an dernier nous avons lancé deux écoles, une à Lalmatie pour la région de Flacq, et une autre à Curepipe pour le centre. Nous avons aussi des écoles qui opèrent à Rose-Hill au Centre de Badminton, à Souillac, à Quatre-Bornes et à Rivière-du-Rempart», précise le dirigeant mauricien.

 

Ce dernier espère que 2018 sera une année aussi bien remplie que la précédente avec de nombreux titres remportés par les badistes mauriciens lors de leurs différentes sorties internationales.