• Keshava Appadoo, fauché mortellement à 27 ans | Tanuja : «C’est horrible de perdre un second fils tragiquement»
  • Salaire minimum : Les syndicats applaudissent le gouvernement
  • Lorianne Nadal : Une International Beauty Queen
  • #POURCEUXQUIRESTENT | Carenne Mikale-Legrand : Au nom de son frère Christian
  • Ajegee Vythilingum : «Ma belle histoire d’amitié avec Johnny Halliday»
  • Fukrey Returns : Quatre idiots face à une femme bandit
  • Le Musée des Merveilles : Destins croisés
  • Coco : le guitar hero morbide
  • Nouvelle force ou épiphénomène ?
  • COSAFA U-20 Challenge Cup : Jason Ferré désigné capitaine

2017 IBSF World Snooker Championships : Salman Moosa joue dans la cour des grands

Récent vainqueur du NSC Snooker Open Salman Moosa (à.dr) et Cader Mahomed affrontent maintenant les meilleurs joueurs de la planète.

Le jeune homme, qui a toujours voulu participer aux Championnats du monde, voit son rêve devenir réalité en concourant ce week-end à l’édition 2017 qui se tient à Doha, au Qatar.

Un rêve qui devient réalité. Depuis toujours, Salman Moosa caressait le rêve de participer aux Championnats du Monde amateurs de snooker. Le voeu du Mauricien est aujourd’hui une réalité puisque le numéro 1 au classement national se trouve actuellement à Doha, au Qatar, où il participe aux Mondiaux 2017. 

 

«Je suis heureux de voir ce rêve se concrétiser», commente Salman Moosa. Ce dernier a fait le déplacement dans la capitale Qatari en compagnie de deux autres joueurs mauriciens en l’occurrence Saleem Moosa, son père et actuel numéro 2 national, et de Cader Mahomed, le numéro 3 mauricien. 

 

Un jeune joueur et deux briscards chevronnés. Voilà la force de cette équipe mauricienne qui s’est déplacée jeudi dernier dans ce petit état du Golfe Persique. Avec deux niveaux d’expérience, les objectifs diffèrent sur le plan individuel, par contre, les deux axes se rejoignent au niveau collectif. 

 

«Comme c’est ma première participation, je veux emmagasiner un maximum d’expérience possible tout en prenant compte de ce que c’est le niveau mondial. Par la suite je vais hisser mon jeu afin de pouvoir à mon tour atteindre ce palier», explique Salman Moosa. 

 

Le jeune homme de 24 ans ne s’est pas fixé d’objectif précis en abordant la compétition, puisque, pour lui le plus important sera de disputer le plus de matches possibles face à des adversaires qui ont du métier à ce niveau. Toutefois, la petite délégation espère  passer l’étape du premier tour qui se dispute en une phase de groupe sur trois jours et par la suite se qualifier pour la phase finale. 

 

Ces championnats regrouperont une centaine de joueurs venant d’une quarantaine de pays. Le niveau de la compétition promet d’autant que ces sportifs aspirent tous à faire leur entrée dans le milieu professionnel. Et une bonne prestation lors de ce tournoi constitue un bon tremplin pour la suite de leur carrière.

 

Pour pouvoir aborder cette manifestation dans les conditions optimales, les trois Mauriciens se sont exercés lors du NSC Snooker Open qui s’est achevé, récemment, au Centre national à Rose-Hill. Compétition où les trois protagonistes se retrouvent sur le podium, Salman Moosa en grand vainqueur aux dépens de Cader Mahomed en finale (4 frames à 0) et Saleem Moosa à la troisième place avec Farhad Sayfoo, tous deux éliminés en demi-finales. 

 

«Ce tournoi m’a servi de tremplin pour les Championnats du monde et j’espère faire un bon parcours», déclare Salman Moosa après son sixième titre sur les dix tournois de la saison.

 

Cette victoire permettra au  jeune prodige de terminer la saison en tête du classement et même son absence lors du MBSF Snooker Championship qui débute cette semaine n’aura pas grande incidence pour le numéro 1 mauricien.