• «L’entraide et la solidarité»
  • Jano Couacaud plonge dans le grand bleu
  • Foot en Afrique : Nos arbitres sur le front
  • AfriEDX, la start-up qui monte et gagne
  • VS Home : histoire d’amour et de maison
  • Moka’mwad : À la découverte d’un collectif citoyen
  • Sailendrasing Heeralaul meurt électrocuté lors d’une partie de pêche
  • Goûte à Tout : Une émission «siro disik»
  • Zwe nou lamizik veut «Kraze»
  • Jay Bhunjun Memorial Challenge Cup : AS Malherbes fait un malheur

Tournée asiatique : Le Club M se cherche encore

L’heure du rachat. Pour son deuxième match dans le cadre de sa tournée asiatique, la sélection mauricienne de football version Francisco Filho affrontera ce mardi l’Indonésie à 13h30 (heure de Maurice) au Stadion Patriot. Les Mauriciens chercheront à enregistrer un succès contre un adversaire moins coté qu’eux au classement de la FIFA, après avoir flirté avec une victoire contre Singapour (169e mondial) le vendredi 7 septembre.

 

C’était la première fois que ces deux pays disputent un match international. Le brassard de capitaine a été confié au défenseur Lindsay Rose pour ce match. Une première pour cet élément du Lorient FC (Ligue 2) et qui était titularisé aux côtés des Kevin Jean Louis, Jonathan Spéville, Fabrice Augustin, Walter St Martin, Francis Rasolfonorinina, Adel Langue, Jérémy Villeneuve, Jean-Jacques Patate, Gary Noël et Jonathan Justin.

 

Le Club M a concédé le match nul (1-1) en terre singapourienne après avoir rapidement trouvé l’ouverture du score par l’entremise de Jonathan Justin à la 5e minute. Ce dernier, qui a déjà évolué à Singapour durant sa carrière avec le club Etoile FC, marque, ainsi, son deuxième but en sélection. Une avance qui aurait pu être accentuée, lorsque Gary Noël, en position idéale, ne trouva pas le cadre suite à une balle récupérée par Jonathan Justin à la 29e  minute.

 

Les Mauriciens devaient baisser pied en deuxième mi-temps et ce qui devait arriver arriva à la 74e lorsque le remplaçant Shahril Ishak permit à Singapour d’égaliser. Une égalisation nullement déméritée dans la mesure où l’équipe hôte était plus en jambe. Le sélectionneur national Francisco Filho le concède aussi. «Singapour s’est procuré de meilleures occasions pour scorer et a un jeu plus fluide. Je dis à l’entraîneur de Singapour de continuer le bon travail», commente le technicien brésilien.

 

Il faut, aussi, souligner que les footballeurs locaux, en manque de compétition depuis trois mois,  ont pris le chemin des entraînements avec le Club M que depuis trois semaines. Les expatriés (qui ont composé presque la moitié du XI initial) n’ont rejoint le groupe que la veille du match. Difficile d’accomplir un miracle contre un pays moins classé que le nôtre. Quatorze places séparent Maurice de Singapour au ranking FIFA.