• Pascal Tsin : Mon business autrement
  • Anoushka Shankar : en attendant mercredi
  • Kyokushinkai – All Asia Championship : Zakariyya Ozeer offre le bronze à Maurice
  • Un «Beautiful Cocktail» signé Curty Laviolette
  • Lari Napa Enn Labri : pour un «waouf» de solidarité
  • Ils dénoncent un policier et sont arrêtés pour vol | Les frères Hazemoth : «Il s’agit d’une injustice»
  • Arnaud Poulay : «Les Agaléens sont tous révoltés»
  • Décès de Mathieu Leveque, 14 ans, en classe : Tristesse et révolte d’un père en quête de vérité
  • Agnès Cateaux : oh my look !
  • Batti Gul Meter Chalu : Laissons entrer la lumière

Incidents lors du match Cercle de Joachim vs ASPL 2000 | Mary Angel Mooroo : «Je ne regrette pas mon geste»

Le match ASPL 2000 vs Cercle de Joachim s’est terminé sous haute tension.

Sa présence ne passe pas inaperçue dans les stades, et dimanche dernier elle s’en est prise aux arbitres d’un match capital. Cette supportrice de l’ASPL 2000 nous explique les raisons de sa grosse colère.

Suspense jusqu’au bout. Il a fallu la dernière journée de la Mauritius Premier League 2017/18 pour connaître le nouveau champion de Maurice. Ils étaient trois à pouvoir décrocher la timbale, l’ASPL 2000 (leader avant cette dernière journée), le Pamplemousses SC (tenant du titre) et Roche- Bois Bolton City (vainqueur de la Republic Cup). Le stress était évidemment palpable sur les trois stades où étaient en action ces équipes (voir plus loin) et ceux présents sont passés par toutes les émotions jusqu’à la dernière minute, et même au-delà.

 

Si le Pamplemousses SC a été sacrée championne de Maurice, et retient par la même occasion son titre, c’est le match ASPL 2000 vs Cercle de Joachim qui a fait couler le plus d’encre et a enflammé les réseaux sociaux. On sait qu’une rivalité existe entre ces deux équipes et la tension est montée d’un cran car une victoire des Port-Louisiens contre l’équipe curepipienne, qui jouait sans enjeu, est synonyme de sacre. Jusqu’à la 86e  minute, les Rouge et Blanc pensaient avoir fait l’essentiel au stade St-François Xavier devant leur public gonflé à bloc. Mais une égalisation du Cercle de Joachim (1-1) devait jeter la consternation dans les rangs de l’ASPL 2000, d’autant plus que certains soupçonnaient une position de  hors-jeu au départ de l’action (voir plus loin).

 

Des bouteilles ont même été lancées sur la pelouse. Les forces de l’ordre ont dû intervenir pour permettre au corps arbitral de regagner les vestiaires à la fin du match. Quelques fans de l’ASPL 2000 ont envahi le terrain, et parmi on retrouve Angel Mooroo, membre en vue du supporters club et fiancée du footballeur Ludovic Lafoudre, qui s’est amenée sur le terrain à toute vitesse pour balancer de l’eau sur les arbitres et les invectiver.

 

Révolte

 

Une séance qui a marqué les esprits d’autant que ce match a été diffusé sur la MBC. Quelques jours après ces incidents, la jeune femme, connue pour son attachement à l’ASPL 2000, affirme ne pas regretter son geste et le justifie par une série de décisions arbitrales «injustes», selon elle, à l’encontre de l’ASPL 2000 tout au long de la saison. «C’était trop pour moi de rester tranquille», dit-elle.

 

«Vous savez, je me fais un devoir d’assister à un maximum de matchs de l’ASPL 2000 à travers le pays, quitte à prendre mon scooter pour me rendre à Flacq par exemple. Plusieurs de nos matchs ont été gâchés par les arbitres avec des mauvaises décisions pour nous pénaliser. Et dimanche, c’est toute cette accumulation de frustration qui est sortie pour me pousser à descendre sur le terrain», explique cette supportrice de l’ASPL 2000.

 

Elle explique que pour le match ASPL 2000 vs Cercle de Joachim de dimanche dernier, plusieurs fautes, dont ont été victimes les joueurs du club de la Capitale, n’ont pas été signalées par les arbitres. «C’était un match très important pour le titre, et c’était inadmissible de voir des choses comme ça. Comme je vous dis, tout au long de la saison, on a assisté à ce triste spectacle des arbitres contre nous, mais nous sommes restés tranquilles. L’enjeu était trop grand, dimanche, pour qu’on se taise une nouvelle fois et il fallait exprimer notre révolte», soutient notre interlocutrice.

 

Quelques jours après cette grosse colère, nourrit-elle des regrets d’autant que c’est l’image de l’ASPL 2000 qui a été écorchée ? «Des regrets ? Pourquoi ? C’est quelque chose qu’on aurait dû faire depuis longtemps, venir dire les quatre vérités aux arbitres. Nous n’avons pas eu l’occasion de le faire car la police était toujours présente. Je suis content que ce match ait été télévisé car les gens ont pu se rendre compte du pauvre niveau d’arbitrage que nous subissons et comment le football mauricien est très mal géré à Maurice. Je ne regrette rien parce que je porte le football dans mon cœur. J’ai fait ça par amour car je suis une die hard», balance-t-elle.

 

Au-delà de ces incidents, Angel Mooroo est triste que son équipe préférée ait raté le titre de champion et avance une explication pour cela. «Ce n’était pas évident d’enchaîner un match chaque deux jours et les gens ne se rendent pas compte quelle cadence infernale ont dû subir les footballeurs afin que la saison soit bouclée à la va-vite. La fatigue et les blessures ne nous ont pas épargnés. Certains joueurs n’avaient pas les ressources nécessaires et ne reçoivent pas les soins appropriés pour pouvoir récupérer», constate-t-elle avec amertume.

 

Le hors-jeu fantôme

 

L’action qui embrase. Le trio arbitral composé de Dharamveer Hurbungs (arbitre central), Akhtar Rossoye et Vinesh Swamber, a été vertement décrié par certains supporteurs de l’ASPL 2000, dimanche dernier. C’est la décision d’allouer le but fatidique inscrit par le Cercle de Joachim à la 88e qui a fait monter la température car ils estimaient que le buteur curepipien était en position de hors-jeu. A vitesse réelle cela semblait être le cas.

 

Mais, en visionnant les images de la MBC, on constate que tel n’était pas le cas, car c’est le capitaine Emmanuel Vincent (ASPL 2000) qui fait involontairement une passe en retrait de la tête à Ismalia dans le carré du…Cercle de Joachim. Cela ne peut être considéré comme une position de hors-jeu et plusieurs arbitres que nous avons interrogés sur cette phase de jeu nous le confirment.

 

Cette décision a enflammé les réseaux sociaux avec plusieurs réactions. Même les arbitres ne sont pas restés silencieux, à l’instar de l’ex-sifflet international Alain Lim Kee Chong, qui soutient que ses collègues du match ASPL 2000 et Cercle de Joachim ont pris la bonne décision. « Le défenseur de l’ASPL 2000 saute pour jouer le ballon de la tête et c’est considéré comme une passe délibérée à l’adversaire. Donc, il n’y a pas de hors-jeu et l’assistant-arbitre a pris la bonne décision. Il faut le féliciter pour sa décision courageuse », explique l’ex-homme en noir, qui a déjà officié à une Coupe du monde de football.

 

Trois champions de Maurice en 90 minutes

 

Un titre qui a changé de main en l’espace de quelques minutes. Dans un premier temps c’est Roche Bois Bolton City qui avait une main sur le trophée après avoir ouvert la marque contre l’E. B-Rouge/R-M Rovers, puis le Pamplemousses SC devait passer en  tête du classement lorsque leur buteur maison, Branly Zizi, faisait sauter les verrous du Chebel Citizens à la 46e  minute. Le titre de champion de Maurice était alors pour le Pamplemousses SC d’autant plus que l’ASPL 2000 était tenu en échec par le Cercle de Joachim.

 

Lorsque l’attaquant de  l’ASPL 2000 Fabrice Kohou trouve le chemin des filets à la 51e minute, le trophée de champion prend à nouveau la direction de la Capitale. Mais un mauvais dégagement de la défense des Portlouisiens a changé les choses. Etrangement la défense portlousienne avait délaissé son rang, et le mauvais renvoi de la tête d’Emmanuel Vincent a vite été récupéré par Ismalia pour aller battre le portier de l’ASPL 2000. Un but qui allait anéantir les chances des Port-Louisiens de récupérer un nouveau titre de champion de Maurice.

 

De l’autre côté le Pamplemousses SC se contentait de l’essentiel (1-0) pour retenir son bien devant le Roche-Bois Bolton City, tous deux terminant avec 54 pts, tandis que l’ASPL 2000 se contente d’une troisième place au classement finale de la Mauritius Premier League.

 

Le Pamplemousses SC récidive

 

Deuxième doublé de suite. La saison dernière, le Pamplemousses SC avait remporté le championnat et la Republic Cup (contre le GRSE Wanderers) alors que la MFA Cup avait été remportée par l’ASPL 2000. Deux nouveaux trophées ornent désormais les vitrines de ce club nordiste à l’issue de la saison 2017/2018, soit celui de la Mauritius Premier League, le titre de champion de Maurice, et la MFA Cup 2018. Après avoir festoyé légèrement dimanche après-midi, l’équipe entraînée par Tony François a célébré plus longuement durant la semaine après la finale de la MFA Cup. Opposé, mardi soir au stade Auguste Vollaire, aux GRSE Wanderers (D1), le Pamplemousses SC a fait parler son expérience du haut niveau pour remporter ce match sur le score de 2-1. Le Pamplemousses SC (meilleure attaque du championnat avec 56 buts) est qualifié pour la prochaine CAF Champions League grâce à son titre de champion de Maurice alors que les GRSE Wanderers défendront nos couleurs dans la Coupe des Confédérations. Les Chebel Citizens et l’Entente Boulet Rouge Riche Mare Rovers, sont relégués en D1 à l’issue de la 27e  et dernière journée de la Mauritius Premier League.