• Adi Teelock : «Dans 30 ans, nous allons perdre environ 15 % des plages»
  • Comment garder la forme en été
  • Judo News : La bande à Baptiste Leroy au Sénégal
  • Wendi Madré ou les doigts de fée d’une créatrice
  • Shad, un an et demi, hospitalisé suite à une chute dans les escaliers | Ses parents : «Nous voulons des réponses…»
  • Anishta Seesurrun : au nom de ma sœur Kerina
  • Il est admis à l’hôpital de Candos depuis 16 mois : Le long calvaire du petit Shishaan à l’unité des grands brûlés
  • Metro Express : sur les rails du mécontentement
  • Et si on était Vincent Duvergé…
  • «Busy B» à Flacq : L’appel de l’Est de Béatrice Bijoux Bellepeau

Jeux de la CJSOI : le Club Maurice reste à Djibouti

Les conditions d’hébergement difficiles à Djibouti auraient pu engendrer un retour prématuré de la délégation mauricienne, mais avec une amélioration de la situation, les locaux ont décidé de rester afin de disputer la compétition. 

Le verdict est tombé, la délégation mauricienne poursuivra l’aventure à Djibouti dans le cadre des Jeux de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien (CJSOI) qui ont débuté depuis vendredi. La décision de rester a été prise dans le courant de la journée de samedi après consultation entre Stephan Toussaint, ministre de la Jeunesse et des Sports et les team managers de la délégation.

 

«Le ministre a rencontré les team managers afin que ces derniers puissent exprimer leur point de vue. Ces derniers ont affirmé que même si les conditions étaient difficiles au départ, il y a une nette amélioration depuis le premier jour. Ils sont déterminés de même que leurs athlètes à continuer l’aventure car ils se sont préparés pour ces Jeux et veulent faire la compétition», déclare Fabien Hector, l’attaché de presse du MJS.

 

Ce dernier tient à rassurer les parents des sportifs que les responsables de la délégation veillent à ce que les athlètes n’aient aucune contrainte durant leur séjour.

 

Un retour prématuré de la délégation mauricienne était envisageable dans un premier temps lorsqu’arrivés sur place, les locaux ont découvert les conditions extrêmes d’hébergement. La possibilité d’un retour avait été évoquée vendredi mais depuis la situation a évolué.

 

Les locaux mis  à la disposition de l’équipe sont nettoyés quotidiennement de fond en comble. Les athlètes ont accès à l’eau courante beaucoup plus régulièrement, contrairement au premier jour. Et au niveau de la nourriture, après consultation avec la cantine du village, c’est l’équipe mauricienne qui propose le menu de la délégation.

 

Sur les 128 athlètes participants à ces Jeux, à hier, samedi, seulement 20 n’ont pas encore de lits, contrairement à la cinquantaine du premier jour et on leur informe que ces derniers devront en avoir dès ce dimanche. «Au début ce n’était pas très top, il manquait beaucoup de choses mais la situation change de jour en jour. Même si on n’a pas encore de lit on a des matelas pour dormir. La nourriture est de meilleure qualité et un peu plus variée. On a l’eau courante beaucoup plus souvent et quand ce n’est pas le cas il y a des bouteilles d’eau qui sont mises à nos dispositions. On arrive à faire avec, même si pour certains athlètes c’est un peu compliqué mais l’équipe reste soudée. On est motivé et demeure concentré sur la compétition», commente Axelle Ittoo qui participe au volet jeunesse.

 

Cette expérience aura toutefois marqué les esprits car si les sportifs souhaitent particiuper aux compétitions, l’envie de retourner à Maurice n’est pas loin. «Cette épreuve était éprouvante car quand on n’a pas de contact avec nos proches, pas de wi-fi et qu’on se retrouve dans une telle situation, cela devient un peu compliqué. Mais bon les choses s’améliorent et je souhaite maintenant remplir ma mission qui est de remporter la médaille d’or dans le tournoi de handball et de rentrer au plus vite au pays, une fois la compétition terminée», confie  Adrien Francis Chan Koop Man, le capitaine de l’équipe masculine de handball.

 

Ce dernier est également revenu sur la défaite (34-13) concédée par son équipe dans la matinée face au pays hôte, Djibouti. Un match difficile selon le jeune handballeur. «On est satisfait de notre prestation lors de ce match même si c’est une défaite. L’équipe adverse a des joueurs plus grands que nous et c’était dur pour nous. Nous sommes tristes de ce résultat mais nous allons faire de notre mieux lors de notre prochaine sortie», souligne le jeune mauricien.

 

A l’issue de ce match, Maurice, soutenue par les Seychelles et Mayotte, a logé une réclamation auprès des organisateurs concernant l’âge de l’équipe adverse. Une réunion devrait se tenir dans la soirée d'hier mais à l’heure où nous mettions sous presse elle n’avait pas encore débuté.  La sélection mauricienne de handball poursuivra la compétition aujourd’hui en affrontent ce matin Mayotte pour son deuxième match.