• Pascal Tsin : Mon business autrement
  • Anoushka Shankar : en attendant mercredi
  • Kyokushinkai – All Asia Championship : Zakariyya Ozeer offre le bronze à Maurice
  • Un «Beautiful Cocktail» signé Curty Laviolette
  • Lari Napa Enn Labri : pour un «waouf» de solidarité
  • Ils dénoncent un policier et sont arrêtés pour vol | Les frères Hazemoth : «Il s’agit d’une injustice»
  • Arnaud Poulay : «Les Agaléens sont tous révoltés»
  • Décès de Mathieu Leveque, 14 ans, en classe : Tristesse et révolte d’un père en quête de vérité
  • Agnès Cateaux : oh my look !
  • Batti Gul Meter Chalu : Laissons entrer la lumière

Octopath Traveler : une grande et belle aventure sur la Switch

Vous en avez assez de toutes ces belles démonstrations technologiques qui font décoller la rétine en 3D et en 4K ? Vous avez envie d'une aventure qui vous fera verser une larme en pensant aux plus beaux moments des jeux de rôle japonais sur Super Nintendo ? Ne cherchez plus ! Achetez une Switch et le récent Octopath Traveler !

 

Dans ce jeu des développeurs d’Acquire (la saga Way of the Samurai), vous suivrez donc le destin de huit personnages, tous avec des motivations différentes. De la vengeance, de l'expérience dans le commerce ou la magie… Le groupe a du pain sur la planche. Difficile d'exposer tous les tenants et aboutissants de ces histoires entremêlées mais sachez que les arcs narratifs évitent toute mièvrerie, avec des moments tantôt rigolos, tantôt très sombres. Il y a toute une panoplie de tons et encore beaucoup à découvrir avec les quêtes annexes qui rendent le monde plus vivant et cohérent, d'autant que l'écriture a aussi bénéficié d'un soin particulier pour vous immerger davantage dans le jeu.

 

Vous avez donc un monde immense à explorer (plus d’un soixantaine d’heures, nous promet-on) et beaucoup d'endroits à visiter, dans la grande tradition des JRPG. Heureusement, Octopath Traveler ne veut pas tomber dans la facilité au niveau de ses quêtes, surtout annexes. Par exemple, vous ne retrouverez pas les classiques demandes de tuer un tel nombre d’ennemis dans tel donjon.

 

Interactions

 

Le jeu se présente avec un système d'interaction à chaque fois que vous visitez une ville. Les échanges sont divisés en deux, avec quatre interactions à choisir pour chaque partie : vous serez soit noble, soit très malhonnête. Les possibilités sont multiples et influenceront tout ce qui est commerce ainsi que vos actions envers les personnages non joueurs. Et si vous faites trop le méchant, cela risque de vous empêcher de commercer ou encore d’entrer dans certains endroits.

 

Sinon, il y a les combats. Octopath Traveler reste dans la tendance old school avec des face-à-face au tour par tour. Et heureusement, le jeu réussit à rendre ce côté classique très prenant et vite addictif, avec beaucoup de richesse. Octopath Traveler laisse une large place à l'expérimentation. Par exemple, vous découvrirez qu'un simple petit bâton magique peut affaiblir un ennemi et le rendre plus vulnérable par la suite, avec des attaques à l'épée. Sauf que le tout se complique très vite avec toutes sortes de combinaisons possibles.

 

Le tout s'approfondit lorsque d’innombrables jobs attribués à chaque personnage entrent en jeu, changeant souvent la donne lors des combats avec des styles d'attaque et de défense variant d'un job à l'autre, sans oublier les items, armes et armures qui vont avec. Et si vous voulez des jobs plus puissants, il faudra aller chercher du côté des donjons gardés par des boss féroces, avec des affrontements encore plus ardus. De quoi ravir les fans de ce genre de combats et tous ceux qui aiment les affrontements où il faut user de beaucoup de stratégies.

 

Visuellement, Octopath Traveler,  dopé à l’Unreal Engine, est un ravissement pour les yeux. Ses personnages de pixels évoluent dans de magnifiques décors aux détails minutieux, dans de grandes villes majestueuses, des forêts, des déserts, dans un mélange de 2D et de 3D du plus bel effet. On sent le vent, on voit le passage des nuages, du brouillard, le tout couplé à une direction artistique flamboyante qui joue sur le flou. C'est à la fois moderne, techniquement actuel, tout en restant old school, avec les petits personnages en 2D qui se déplacent. Du très grand pixel art tout ça !

 

On tient là un JRPG avec tout ce qu’il faut d’aventures, d’enchantement visuel et de gameplay bien trouvé. Vous avez une Switch ? Vous savez quel jeu acheter !