• Pascal Tsin : Mon business autrement
  • Anoushka Shankar : en attendant mercredi
  • Kyokushinkai – All Asia Championship : Zakariyya Ozeer offre le bronze à Maurice
  • Un «Beautiful Cocktail» signé Curty Laviolette
  • Lari Napa Enn Labri : pour un «waouf» de solidarité
  • Ils dénoncent un policier et sont arrêtés pour vol | Les frères Hazemoth : «Il s’agit d’une injustice»
  • Arnaud Poulay : «Les Agaléens sont tous révoltés»
  • Décès de Mathieu Leveque, 14 ans, en classe : Tristesse et révolte d’un père en quête de vérité
  • Agnès Cateaux : oh my look !
  • Batti Gul Meter Chalu : Laissons entrer la lumière

Lise Maujean : Dans ma petite bulle parfumée

C’est à Vacoas, dans une boutique un peu spéciale, qu’elle raconte l’histoire du savon et ses étapes de fabrication.

La Savonnerie Créole, une nouvelle adresse à Vacoas, c'est une gamme savoureusement créative, subtilement parfumée, destinée à la salle de bains. Découverte d'un nouveau lieu qui propose une façon de faire des savons naturels très, très gourmands.

Show devant ! Et place à une véritable expérience sensorielle. Pousser la porte de la Savonnerie Créole à Vacoas (à l'avenue Dr Chiranjiv Bhardwaj, plus connue comme l'avenue Club), c'est faire une incursion dans le monde enchanteur de Lise Maujean.

 

Il y a d'abord le décor. Une maison coloniale, avec un vaste jardin, donne tout de suite le la. Pour le reste, Lise Maujean nous invite dans sa petite bulle parfumée. L'univers des savons, elle connaît bien. Très bien même, pour avoir exploré, durant ces dernières années, les différentes possibilités qui s'offrent à elle. Lise connaît ainsi la composition du savon, ses méthodes de fabrication, son histoire et ses usages.… Mais la voilà qui se lance, aujourd'hui, dans une nouvelle aventure. Elle propose à ceux et celles qui le veulent, d'en savoir un peu plus sur le sujet.

 

Au programme : une explosion de sensations avec la magie olfactive des lieux qui enchante, réveille les sens et plonge tout de suite dans le bain. «Cela fait un bout de temps déjà que j'évolue dans l'univers mais ma passion a pris une autre dimension. Il y a quelques années, je me cherchais et j'ai réalisé qu'il n'y avait pas de fabrication de savon artisanal. Je me suis donc intéressée à la chimie derrière et je me suis lancée», explique la maîtresse des lieux, les mains à la pâte. Lise procède à l'étape de découpage du savon avec précision et minutie, une façon de faire qu'elle a acquise au fil des années, à force de pratiques et d'expérimentations.

 

Son actualité oblige – l'ouverture de la nouvelle boutique-fabrique de savon, le 28 juin –, elle est au four et au moulin afin que tout soit prêt pour le grand jour. «Ici, tout est fait main. On utilise les meilleurs ingrédients», lâche-t-elle, avant de nous inviter à la suivre dans les différentes pièces de l'atelier de fabrication. Tout autour, sur les présentoirs, installés un peu comme dans une pâtisserie, des cupcakes, des barres de chocolat et autres tranches de gâteaux attisent la curiosité… De véritables trompe-l'oeil subtilement parfumés, fortement hydratants et également agréables au toucher.

 

À la Savonnerie Créole, tout est donc couleurs et senteurs. Et avec ses looks travaillés, ses formes modernes et originales, le savon devient désirable. «Ce projet a intéressé Espace Maison et a débouché sur la conversion d'une belle maison coloniale en un lieu où le savon se raconte», explique la jeune femme qui parle de ses produits avec beaucoup d’amour. «Chaque savon est unique et raconte une histoire. Il est naturel et n'agresse pas la peau. Le savon artisanal est ainsi adoucissant, soyeux et hydrate la peau. Il nettoie sans dessécher.»

 

Si les couleurs sont essentielles, les senteurs sont aussi très importantes. Et c'est à travers la saponification que les savons prennent vie. «On utilise les huiles essentielles très typiques.» Au choix : ylang-ylang, bergamote, gingembre, cannelle, entre autres mélanges subtiles et enivrants. «Ces produits peuvent être utilisés dans la vie de tous les jours et peuvent aussi être offerts en cadeau», explique Lise qui repousse toujours les limites de ses réalisations : «J'ai récemment développé une recette sans huile de palme, qui a donné un savon de bonne qualité.»

 

À la savonnerie (qui propose aussi d'autres produits pour la salle de bains), l'emballage est également bien étudié et se veut eco-friendly. La grande idée derrière, c'est surtout de permettre à chaque visiteur de découvrir les rouages de la fabrication du savon : «L'idée aussi, c'est de démontrer la connaissance mauricienne. La visite de la boutique se fera sur fond de moments d’échanges et de découvertes, durant lesquels petits et grands iront à la rencontre d’un savoir-faire artisanal.»

 

Show devant !

 


 

En quelques mots…

 

Il suffit de quelques étapes. La réaction de saponification est à l’origine de la fabrication du savon.Le terme «saponification» indique une réaction chimique qui permet la fabrication du savon. Elle consiste à hydrolyser, sous l'effet d'une base forte, un ester en un ion carboxylate et un alcool. La réaction est l’inverse de l’estérification. Elle dégage également une importante quantité de chaleur : elle est fortement exothermique.

 

Dans le cas de la fabrication du savon, l’hydrolyse de corps gras se fait en milieu alcalin par une base (soude ou potasse) et produit du glycérol et des carboxylates, une espèce détergente qui fait que le savon lave. Les carboxylates de sodium donnent des savons durs et les carboxylates de potassium des savons plutôt mous sinon liquides.