• Pascal Tsin : Mon business autrement
  • Anoushka Shankar : en attendant mercredi
  • Kyokushinkai – All Asia Championship : Zakariyya Ozeer offre le bronze à Maurice
  • Un «Beautiful Cocktail» signé Curty Laviolette
  • Lari Napa Enn Labri : pour un «waouf» de solidarité
  • Ils dénoncent un policier et sont arrêtés pour vol | Les frères Hazemoth : «Il s’agit d’une injustice»
  • Arnaud Poulay : «Les Agaléens sont tous révoltés»
  • Décès de Mathieu Leveque, 14 ans, en classe : Tristesse et révolte d’un père en quête de vérité
  • Agnès Cateaux : oh my look !
  • Batti Gul Meter Chalu : Laissons entrer la lumière

WebCup 2018 : LSL Digital gagne la guerre contre l’apocalypse zombie

Jordan, Jeshta, Kushul et Nirvan, quatuor gagnant !

Mais non, il n'y a pas d'épidémie en vue ! Juste une équipe dynamique et organisée qui a remporté cette compétition organisée le week-end dernier. Le challenge : créer un site Web en 24 heures. Top chrono. Rencontre.

Elle a triomphé ! La team de LSL Digital – département numérique de La Sentinelle Ltée – est la grande gagnante de l'édition 2018 de la WebCup, événement organisé par la Mauritius Information and Technology Industry Association, l’Outsourcing and Telecommunications Association of Mauritius et la Chambre de Commerce et d’Industrie France-Maurice, en collaboration avec le ministère des TIC et le National Computer Board. Rencontre avec ces quatre fantastiques tendance techno : Tejas (Nirvan) Pagooah (team leader), Jeshta Bhoyedhur (back-end), Kushul Soomaree (front-end) et Jordan Bienvenue (stagiaire, front-end).

 

Le challenge, lors de cette compétition qui s'est tenue le week-end dernier à la BPML Cyber Tower 1, Ébène : créer un site Web en seulement… 24 heures. Pour cette sixième édition, les organisateurs ont corsé les choses en s'imaginant un scénario : c'est l'apocalypse zombie et il ne reste que 5 % de la population mondiale, répartie en plusieurs zones et occupant des métiers distincts : fermiers, pêcheurs, chasseurs, etc. Chaque équipe (une vingtaine était en lice), composée de quatre personnes, devait prendre une de ces zones et en faire un site Web. La team LSL Digital s'est, elle, occupée de la zone de culture minière. «Le tout, c'était de ne pas être confus, même si j’imagine bien qu’au début, tous les participants l'étaient», confie Nirvan, 23 ans. «Il fallait bien coordonner le tout, se fixer des exigences pour créer le meilleur site possible et, si possible, se démarquer par des innovations.» 

 

Réalité augmentée

 

L'équipe avait de la suite dans les idées. Car en plus de soigner le visuel de son site, d’y inclure un système de géolocalisation, un système d'échanges type barter influencé par l’e-commerce actuel, elle y a ajouté de la fantaisie, avec des minéraux qui peuvent guérir d'une morsure de zombie, par exemple. Le quatuor a même imaginé des os de dodo qui vont repousser les zombies ! La cerise sur le gâteau, tous ses items peuvent être vus en réalité augmentée via des applications mobiles comme blippar. Autant de petites touches de la team qui lui a valu de monter sur la plus haute marche du podium, avec un week-end intense. «Je n'ai jamais vécu un week-end aussi intense depuis ma dissertation à l'université !» lâche Jyesta, 23 ans.

 

Quant au petit dernier, Jordan Bienvenue, âgé de tout juste 21 ans, il est encore sur un petit nuage. «On m'a lancé très rapidement dans la course et c'était un gros défi. Mais au final, on a pu s'organiser, travailler collectivement, encadrés par notre team leader. Du coup, le travail était rapide, intense mais bien fait et calculé», confie-t-il. 

 

Après avoir savouré sa victoire et ses récompenses (des vouchers et un beau trophée), le quatuor attend l’annonce de la grande finale internationale de la WebCup, où ils devront, une fois de plus, jouer les Jack Bauer numériques.