• Dawn’s Early Light : un partage tout en musique
  • ACCA Mauritius accueille ses nouveaux membres
  • Dans la cuisine de Prerrna Mirchi
  • Deux concerts changent de lieu
  • Le nouveau voyage de Gaël Froget
  • Shadow of the Tomb Raider : Lara toujours «kas dan ta» !
  • Quand le «Startup Weekend» fait des gagnants 
  • La vie de fashionisto de Miguel
  • Désiré François lance sa «Matante»
  • Scalpel Victor, rappeur sentimental

Frédéric François : le retour d’un serial… lover

Le chanteur sera de retour chez le nous le 20 mai.

Il ne l’a jamais caché. Entre lui et Maurice, c’est toute une histoire. Une histoire d’amour même. Lui qui chante depuis toujours l’amour sait de quoi il parle. «J’ai une grande histoire d’amour avec l’île Maurice. J’avais 20 ans quand je suis venu pour la première fois. Et c’était mon premier grand voyage», nous confiait le chanteur dans une interview qu’il nous avait accordée en mai 2016, alors qu’il se préparait à venir donner un concert pour les Mauriciens.

 

Si son dernier concert date de juin 2016, le célèbre chanteur de Je t’aime à l’italienne et d’Une rose dans le désert a chanté pour les Mauriciens à pas moins de quatre reprises. «J’ai souvent été surpris que les gens connaissent mes chansons. J’ai très vite compris que c’était un public qui me suivait depuis des années», nous disait-il dans notre dernière interview. Cette fois, c’est au Trianon Convention Centre, le dimanche 20 mai, à 18 heures, qu’il donne rendez-vous à ses fans. Ce concert est une initiative de GL Events et de Gérard Louis qui coordonnent l’organisation.

 

Affichant 48 ans de carrière au compteur, le chanteur – et ses 35 millions de disques vendus et 85 disques d’or – a su traverser le temps et continue de déplacer des foules lors de ses concerts. La star italo-belge, qui a fait son retour sur scène le 18 mars, au Théâtre Royal de Mons, après plusieurs mois de maladie, affiche un nouveau look avec son bouc et sa chevelure poivre et sel, et n’a rien perdu de son énergie sur scène.

 

Car, avec lui, l’amour se raconte, se partage, se chante et se danse avec une émotion et une sincérité dont lui seul a le secret. Les prix des tickets – en vente dans le Rézo Otayo – se déclinent comme suit : VIP-Rs 1 800,  Première-Rs 1 500,  Seconde-Rs 1 200, Troisième-Rs 1 000 et latéral-Rs 700.