• Dans la cuisine de Hourushaa Dowlut
  • Rasika Shekar sera finalement à Réduit
  • Dans les mondes d’Anoucheka Gangabissoon
  • Khesavi et Meiyi : cap sur l’Amérique pour la cause féminine
  • Voyage bien-être au cœur de l’Aravalli Spa
  • E3 2018 : voilà les jeux de demain !
  • Jardin médicinal dans les écoles par l’APEDED : Silence, ça… guérit
  • Femmes pêcheurs, femmes courage
  • L’AFN Cup 2018 : Les regards braqués sur l’Olympique de Marseille
  • El Lita Gym : Honneur aux lauréates du «weight loss contest»

Hippisme – Assemblée générale élective : La présidence du MTC plus que jamais convoitée

Avec les différentes tractations en cours au sein du board, bien malin celui qui peut prédire l’identité du futur président du MTC.

La traditionnelle assemblée générale élective du Mauritius Turf Club (MTC) se tiendra le 2 mars prochain. Si la campagne bat déjà son plein, elle devrait monter crescendo durant la semaine avec la fameuse guerre des proxies pour les sept candidats en lice pour les deux sièges d’administrateurs. Mais l’enjeu majeur reste sans conteste la nomination du nouveau président du MTC, où les prétendants ne manquent pas.

Contrairement à Edgar Jullienne Jr – coopté l’an dernier – qui n’a pas souhaité renouvelé l’aventure au sein du board du MTC, Jean-Noël Fayolle devra se plier au jeu démocratique et tenter de convaincre les membres du club de la rue Eugène Laurent de lui accorder un deuxième mandat consécutif d’administrateur. Une tâche qui semble a priori dans les cordes du président sortant du MTC. Reste qu’il n’existe aucune garantie pour lui, tant le club bicentenaire a été le théâtre de rebondissements l’année dernière, les alliances et les soutiens se faisant et se défaisant au fil du temps et des circonstances. Dans les coulisses, certains évoquent même un probable rapprochement avec le Dr Abdullah Atchia – également candidat cette année – pour mettre toutes les chances de son côté. Mais même s’il nous revient que les partisans de Jean-Noël Fayolle seraient séduits par cette idée, le candidat Atchia revendique, lui, son indépendance. «Je ne souhaite pas être associé à aucun clan car je veux représenter l’alternative.», nous a-t-il déclaré.

 

En désaccord notamment sur le dossier PMU Moris l’année dernière, Jean-Noël Fayolle et Mukesh Balgobin devraient, selon nos recoupements d’information, faire cause commune cette fois avec le soutien de Paul-France Tennant. On prête d’ailleurs l’intention à ce dernier de se positionner comme le prochain président du MTC. Paul-France Tennant, on le rappelle, a déjà occupé la plus haute fonction du Club en 2005. Dans l’éventualité où Jean-Noël Fayolle est reconduit au sein du board, le trio se retrouverait alors en position de force avec le précieux casting vote de Tennant. De quoi le mettre dans les meilleures dispositions pour retrouver le maroquin présidentiel.

 

Taposeea futur homme fort du MTC ?

 

Paul-France Tennant n’est toutefois pas le seul à nourrir des ambitions présidentielles au sein du board des administrateurs. En effet, Frantz Merven et Kamal Taposeea seraient tout aussi désireux d’occuper le poste suprême du club bicentenaire, à en croire les conversations à la rue Shakespeare. Le tandem ne souhaiterait toutefois pas se gêner mutuellement, d’où l’existence d’un possible accord entre les deux hommes pour qu’ils puissent tous deux atteindre leur objectif. Ainsi, Kamal Taposeea pourrait dans un premier temps occuper les fonctions présidentielles avant de passer le flambeau à Frantz Merven en 2019. Pour ce faire, d’aucuns s’accordent à dire qu’ils pourraient accorder leur soutien aux candidats Denis Doger de Spéville et Rajesh Servansing aux prochaines élections, et ce afin de renforcer leur position au sein du board. Les jours à venir devraient nous en dire un peu plus à ce sujet.

 

Selon toute vraisemblance, Vinod Beeharee, Amitsing Rajarai et Anil Kumar Ramnarain, les trois autres candidats aux élections d’administrateurs, devraient briguer les suffrages en indépendant. Mais il n’est pas à exclure qu’un nouveau rebondissement vienne pimenter l’Assemblée Générale Elective 2018 du MTC. Attendons voir.

 

Didier Simanarain