• «Non» aux accords de pêche : au nom des baleines, des dauphins, des thons
  • Harry Mootoosamy : L’as des portraits
  • Championnat de Maurice Snooker : Une première nationale pour Salman Moosa
  • Vanessa Lindor, le spa de ses rêves
  • Menace de déportation | Arnaud Poulay : «Ce n’est pas mon combat mais celui de tous les Agaléens»
  • Appel à l’aide : Pour que Shahana puisse entendre…
  • Accident fatal : Un septuagénaire succombe à ses blessures après une collision
  • Anjanita Mahadoo : Son rêve américain
  • Wilfried N’Sondé : littérature, esclavage et jeunesse
  • Trail – Gaël Aliphon : Un Mauricien sur le Mont Blanc

Multisports Complex à Côte d’Or : Une nouvelle arène pour de nouveaux exploits

L'installation comprendra notamment un stade de football aux normes internationales.

Le sport mauricien s'apprête à entrer dans une nouvelle ère avec la sortie prochaine de terre d'un nouveau complexe ultra-moderne.

Ça y est, le coup d’envoi des travaux du Multisports Complex de Côté d’or a été donné cette semaine. C’est le Premier ministre en personne, Pravind Jugnauth qui a procédé à la pause de la première pierre lors d’une cérémonie en grandes pompes qui s’est déroulée en présence de Sun Gongyi, ambassadeur de Chine et devant un parterre d’invités.

 

Cette infrastructure sportive est très attendue dans le milieu, d’autant qu’elle sera utilisée l’année prochaine dans le cadre des Jeux des îles de 2019 à Maurice. En effet, le site devra accueillir les compétitions de volley-ball, de natation ainsi que la finale de football, délaissant du coup le mythique stade George V, théâtre des victoires mauriciennes en 1985 et 2003. 

 

Construite sur une superficie de 22.44 hectares située à proximité de l’autoroute M3 à Côte d’Or, St-Pierre, cette infrastructure aspire à être un bijou dans la région de l’océan Indien. Le but étant de doter le pays d’installations sportives modernes répondant aux normes internationales et digne des enceintes utilisées lors des Jeux olympiques.

 

Sa construction devra être complétée en 2019, soit avant la tenue des Jeux des îles de l’océan Indien à Maurice. Ainsi, c’est une course contre-la-montre dans laquelle s’est engagée la Mauritius Multisports Infrastructure Ltd (MMIL), compagnie qui devra veiller à l’implémentation de ce projet. Celle-ci, qui opère sous l’égide du ministère de la Jeunesse et des Sports, aura du pain sur la planche car les sites qui seront utilisés pour les Jeux devront être livrés au plus tard juin 2019 afin de pouvoir effectuer des tests avant la compétition.

 

«À travers ce projet, Maurice pourra bientôt profiter d’une infrastructure moderne. Cela permettra au pays de se positionner en tant qu’hub sportif sur la scène internationale pour accueillir et organiser des tournois internationaux. Le Multisports Complex sera un établissement emblématique à long terme qui servira de phare national pour une vie saine, pour inciter à la pratique du sport, et pour garder la forme physique», déclare Avinash Gopee, Chairman de la MMIL, lors de la cérémonie d’ouverture.

 

Le complexe comprendra plusieurs installations telles qu’un stade olympique d’une capacité de 15 000 places, avec un terrain de foot conforme aux normes de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) et d’une piste d’athlétisme répondant aux exigences de l’Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF). Des aménagements pour la pratique du saut en hauteur, du saut en longueur et d’autres épreuves y seront également inclus.

 

Un centre aquatique de 50m couvert avec 10 couloirs et d’une capacité de 1 500 places répondant aux spécificités olympiques sera aussi aménagé. Un gymnase multisports équipé de toutes les facilités indispensables à la pratique de diverses disciplines comme le volley-ball, le basketball, le karaté, le taekwondo, le Judo, et le handball verra également le jour.

 

D’autres installations orneront ce centre d’excellence comme un bloc administratif, une unité médicale, un espace extérieur polyvalent, un terrain de pétanque, une aire de stationnement avec des facilités de divertissements en plein air, et des bâtiments annexes. Ces locaux seront utilisés pour des activités sociales et récréatives. Les instigateurs de ce projet espèrent que ce complexe fournira un nouvel élan aux jeunes athlètes de la région tout en les encourageant à améliorer leur performance grâce à des infrastructures appropriées.

 

Ce projet annoncé dans le dernier budget du gouvernement a été possible grâce au soutien financier du Gouvernement Chinois qui a accordé à Maurice un prêt de 50 millions de dollars. Les travaux pour le centre aquatique devront être complété en 15 mai 2019, celui du gymnase à la même période alors que pour le stade, les travaux devront être terminés en juin 2019.