• Dawn’s Early Light : un partage tout en musique
  • ACCA Mauritius accueille ses nouveaux membres
  • Dans la cuisine de Prerrna Mirchi
  • Deux concerts changent de lieu
  • Le nouveau voyage de Gaël Froget
  • Shadow of the Tomb Raider : Lara toujours «kas dan ta» !
  • Quand le «Startup Weekend» fait des gagnants 
  • La vie de fashionisto de Miguel
  • Désiré François lance sa «Matante»
  • Scalpel Victor, rappeur sentimental

Cédric Vincent, tout feu, tout… mimi

Le jeune homme a fait un shooting au top avec une équipe au top.

Le jeune homme kas pake avec ses nœuds pap qui ont du style et qui sont pleins de machins sympathiques. Un Accessorist Designer à découvrir !

Sortez les chemises. Et votre sens du style, messieurs. C’est aussi vrai que la foudre et la pluie qui s’incrustent depuis le début de l’année : le chic ne suffit plus. Il en faut plus. Go for the extra mile, quoi ! Marquez un but de plus. Osez votre truc en plume, en quelque sorte. Et ça tombe bien, votre «sapelogie» (au cas où : l’art de se saper) pourra compter sur le nœud pap revival. Un come-back sexy pour pimper vos tenues. Grrrrrr.  Mais en mieux ! En plus, wow ! Merci, qui ? Merci Cédric Vincent, 29 ans et plus que des poussières. Le jeune homme a lancé sa collection de bow ties customisés qui donnent envie de se la raconter en soirée. Du cuir, du tissu. Des perles, des clous, des jigmagi. Ce sont ses 50 shades à lui que vous découvrirez en admirant ces petites merveilles (idéales pour être M. Grey ou… pour le rencontrer).

 

C’est un peu par hasard que Cédric s’est lancé dans le… mimi (ça fait moins classe que nœud pap mais appelons un chat, un chat) : «Je m’ennuyais à la maison et j’ai plein de bow ties. J’ai eu envie d’en customiser un.» Il y ajoute des colliers, lui donne du caractère et du mojo. Ne lui demandez pas comment il avait tout sous la main pour cette sexy opération, il n’en sait rien. Ça devait être un coup de magie (la marraine de Cendrillon, version Internet, était-elle là ?). Qu’importe, de fil en aiguille, l’atelier couture se transforme en œuvre d’artiste. Cédric est venu, il a cousu et ça lui a plu : «Mes nœuds pap ont été, ensuite, utilisés dans un défilé de mode.» Rien que ça ! Ça doit être une question de contact.

 

Mais ce n’est qu’après ce fashion show qu’il a eu le déclic mimi (une mignonne révélation) : «J’ai eu des retours positifs, des amis qui m’ont poussé à faire quelque chose de tout ça», confie l’Accessorist Designer, Traffic Manager sur Internet. Alors, il y a quelques jours, il s’est lancé dans un photoshoot de compétition pour ses dix nouveaux modèles. «J’étais accompagné des meilleurs», précise-t-il, en citant les noms de sa team : Zaheer Joosub, Haus of Davin, David Stafford, Stephano Chavetian, Divyansh Dixit et Yasin Denmamode (il lance aussi un «merci» à SEDECO). Avant ce moment intense, il a enchaîné les longues heures pour commencer et affiner ses petites choses mignonnes et… un chouia SM (quel beau paradoxe).

 

C’est à la main qu’il crée ses bow ties (from scratch) mais compte bientôt se mettre à la machine : «Pour que ça soit plus professionnel.» Néanmoins, pour la customisation, il a fait naître la magie, du bout de ses doigts, pour ces dix nouveaux modèles. Une technique qu’il maîtrise et qu’il peut mettre à votre service selon vos désirs. Un clou et demi et trois fleurs, c’est ça qui vous parle ? Pas de souci ! Il gère. Et son exercice de communication aussi ! Pour se faire connaître, Cédric a contacté un Influencer à Paris, un mannequin de sa connaissance, qui a accepté de porter ses créations. Trois mimis iront bientôt en l’air pour une virée fashion dans la ville du love. À Maurice, c’est Jerry Nayna, présentateur, qui osera le bow tie lors de l’animation de Miss Eco Mauritius et pour la finale internationale qui aura lieu en égypte.

 

Mais d’où lui viennent toutes ces idées flamboyantes ? L’envie de se démarquer. D’offrir une gamme d’accessoires aux boys, boys, boys. Et dans chacune de ses créations, il y a un rien – mais en même temps un tout – de ses voyages en Australie, en Thaïlande, en Malaisie, en Europe et aux États-Unis. Quand il parle de Paris, son cœur bat un peu plus fort. Il loge souvent au Quartier des Arts-et-Métiers. Là où il y a des touches de splendide partout. Trop chic ! 

 

Pour suivre Cédric dans ses aventures, retrouvez-le sur sa page Facebook (CHD – Accessories Designer/Hairstylist) ou sur Instagram  (callhimdude).