• Scalpel Victor, rappeur sentimental
  • Mo sir
  • Le journal d’une vieille folle : intense «fam fouka»
  • Tour de Maurice 2018 : Gustav Basson abat la concurrence
  • Culturisme - Rodrigues : Le sacre de Gontrand Emilien Agathe
  • «Non» aux accords de pêche : au nom des baleines, des dauphins, des thons
  • Harry Mootoosamy : L’as des portraits
  • Championnat de Maurice Snooker : Une première nationale pour Salman Moosa
  • Vanessa Lindor, le spa de ses rêves
  • Menace de déportation | Arnaud Poulay : «Ce n’est pas mon combat mais celui de tous les Agaléens»

Handball : le Mauricien Arnaud Zéphir dans la ligue anglaise

Le handballeur peut maintenant se mesurer aux meilleures équipes anglaises.

Il a osé le pari de relancer sa carrière de handballeur en Angleterre et Arnaud Zephir a finalement réussi dans sa quête. Il évolue depuis peu dans l’effectif premier de l’Olympia Handball Club, équipe qui dispute le championnat britannique de la Men Super 8 League.

La route a été longue mais il a quand même réussi. Le Mauricien Arnaud Zéphir a finalement gagné sa place en équipe première de l’Olympia Handball Club, formation londonienne évoluant dans la Men Super 8 League en Angleterre.

 

«Oui j’ai finalement gagné ma place en équipe première», s’exclame Arnaud Zéphir lorsque nous l’avons sollicité. Le Quatrebornais, établi  maintenant depuis une dizaine d’années au pays de Sa Majesté, évolue au sein de la formation anglaise en tant que portier numéro 2.

 

«Je joue en équipe première depuis le mois de juillet 2017 mais officiellement ce fut en septembre quand la Super 8 League a commencé. J’ai joué 5 matches sur 7 car avec mon travail d’infirmier, des fois je ne peux pas être présent pour certaines rencontres», argumente celui qui exerce comme Health Technician dans la vie professionnelle.

 

Il a d’ailleurs participé à la victoire de son équipe récemment lors du derby londonien face au plus grand rival du club, à savoir London GD. Un duel remporté par Olympia sur le score de 23-19. Une victoire méritée selon notre Londonien : «On s’est battu jusqu’à la fin».

 

Intégrer un club anglais n’est pas une entreprise de tout repos. Contrairement à Maurice, où ce sport n’est pas aussi populaire, chez les Britanniques, le hand jouit d’une certaine notoriété et son championnat a un très bon niveau avec des joueurs étrangers qui y évoluent.

 

Pour arriver en équipe première, Arnaud Zéphir a d’abord fait ses preuves chez les réserves de la formation avant d’être finalement appelé dans le groupe principal.   

 

«Cela représente le fruit d’un dur labeur, mais ce n’est pas aussi facile surtout avec mon travail où je n’ai pas d’heure fixe. Je n’ai jamais perdu de vue mon ambition. En bossant dur j’ai gagné ma place. J’en profite de ce moment car c’est aussi mon rêve qui se réalise», commente l’ex-joueur de Roche Brunes Wolves.

 

Cet exploit, le Mauricien le doit aussi à sa famille. Marié mais pas encore père de famille, notre sympathique bonhomme de 34 ans ne rate pas l’occasion de remercier ses proches. «J’ai un grand support familial derrière et cela m’aide beaucoup car revenir au top à mon âge et pouvoir gagner sa place à ce niveau est remarquable», remarque ce dernier.

 

Arnaud Zéphir a débuté le hand au collège. Ancien gardien de foot, il découvre immédiatement une passion pour ce sport venu d’Europe du Nord. Il passera par les Firehawks de Quatre-Bornes avant de rejoindre Roches Brunes Wolves et par la suite le Lycée professionnel Jean Perrin de La Réunion. Durant ce périple, il a arrêté sa carrière à deux reprises avant de revenir sur le terrain par amour du sport.

 

«Ce n’est pas évident de se démarquer. Le niveau est très élevé étant donné qu’il y a de la compétition entre gardiens mais cela vous motive aussi puisque, plus il y a de la compétition entre joueurs, plus vous voulez vous surpasser, et pourquoi pas devenir le portier numéro 1», souhaite le handballeur.

 

Ce cap franchi, Arnaud Zéphir veut maintenant aider son club à remporter le titre cette saison dans le championnat britannique et par la même occasion décrocher une qualification pour la Coupe d’Europe. Mais par-dessus tout, le Londonien espère pouvoir jouer au handball le plus longtemps possible, tout en caressant le rêve de porter les couleurs de la sélection mauricienne.