• Une adolescente perd son combat contre la leucémie : Le cri de douleur et de révolte des proches de Shristi, 15 ans
  • Hippisme 29e journée | Horse Guards démarre en trombe !
  • Astrid Nelsia : Un visage de la télé-réalité française sous le soleil mauricien
  • Rentrée parlementaire : l’opposition face à ses enjeux
  • Johnny Clegg : «Ma motivation est celle du partage»
  • Des dates démocratiques !
  • Un «Venom» galimatias
  • Île Courts 2018 : l’importance d’un tel événement
  • Et hop pour une nouvelle «Mauritius Cinema Week» !
  • Helicopter Eela : Maman poule

Marcus Suirangon : Un ancien soldat converti en cuisinier

L’ancien soldat garde précieusement l’édition de 5-Plus dont il a fait la Une.

Après neuf années à jongler entre son uniforme de l’armée et sa toque de chef cuisinier, il a finalement opté pour la toque, qu’il arbore fièrement aujourd’hui. Après avoir connu le sol afghan, il a voulu redonner une nouvelle dimension à sa vie en retournant dans son île natale. Incursion dans le monde de Marcus Suirangon.

Pointilleux, carrure imposante, biceps en acier, rasage de près, il a tout du parfait soldat. Celui qui avait fait la Une de 5-Plus dimanche en 2009, après une mission en Afghanistan, a la bonne humeur et le sourire communicatifs et contagieux, même s’il peut paraître intimidant au premier abord. Il est aujourd’hui propriétaire et cuisinier dans sa propre enseigne, Nu Manze Fast Food. Petit mais chaleureux, le lieu donne envie de s’y attabler pour déguster un bon repas. Une musique de fond, une odeur sucrée qui flotte dans l'air et une propreté irréprochable, Nu Manze Fast Food est le nouveau bijou de Marcus Suirangon, âgé de 41 ans et ancien Front Warrior de l’armée britannique.

 

Aujourd’hui, il a quitté le front pour mener une autre bataille dans sa cuisine, derrière son fourneau. Il a rangé son uniforme, sa mitraillette et son LSA 680 pour s’armer, depuis trois mois déjà, de son tablier, sa casserole, sa spatule, entre autres accessoires de cuisine. «La lutte a été longue et éprouvante. Car cela fait quand même 15 ans que j’avais ce rêve. Il a pu être réalisé avec le soutien du couple Ramnawaz qui m’est aussi d’une grande aide pour faire tourner le resto au quotidien», souligne Marcus Suirangon. Pour ce passionné de cuisine, son enseigne permet aux gens de découvrir mille et une saveurs venant de plusieurs régions du monde. «La qualité prime ! Je veux que grâce à mes créations gustatives, les clients puissent faire un voyage culinaire et découvrir des plats succulents à des prix abordables. Car je propose une cuisine unique qui respecte toute la charte culinaire afin de réjouir les papilles.»

 

La cuisine variée et gourmande de Marcus attire bon nombre de clients et les retours sont positifs. «Les clients sont satisfaits et cela m’encourage à repousser mes limites et à me surpasser. Les retours positifs me font évidemment beaucoup plaisir», fait ressortir l’ancien soldat de 41 ans. Pour ce dernier, Nu Manze Fast Food n’est que le début d’une grande mission. «J’aspire à avoir un restaurant de trois ou quatre étoiles et un pub en annexe. Je veux partager mon savoir-faire avec ceux qui veulent évoluer dans ce domaine en mettant sur pied mon école de cuisine. J’ai la détermination qu’il faut pour y arriver, sachant qu’il me faudra de la patience et de la persévérance. De toute façon, je n’abandonne jamais», dit-il.

 

Pour l’heure, si vous souhaitez faire un voyage gustatif, Nu Manze Fast Food se situe sur la route principale de Palma et le baz est ouvert de 17 heures à 23 heures, du mardi au dimanche (pour plus d’infos, appelez au 428 1776).

 

Les années que Marcus a passées à l’armée ont laissé des traces indélébiles dans sa vie. Chaque instant, chaque étape, chaque mission, tout est encore frais dans sa tête. Il lui suffit de fermer les yeux pour revivre des moments forts et souvent dangereux qu’il a vécus durant ses neuf années de service au sein de l’armée britannique. «C’est un univers où nous vivons beaucoup de moments inoubliables. Pour moi, l’armée est une prison ouverte. Être soldat requiert beaucoup de vigueur, de discipline et de sacrifice. Le mental et le physique sont constamment sollicités et mis à rude épreuve. Ce n’est pas toujours facile, surtout lorsque nous sommes à des milliers de kilomètres des nôtres», souligne le quadragénaire.

 

L’armée l’a forgé

 

À l’époque, il fait ce choix de carrière au hasard. «J’étais en vacances en Écosse chez ma sœur et j’ai parlé de mon admiration pour l’uniforme à mon cousin déjà soldat. Je me suis alors enrôlé et une fois les démarches achevées, j’ai intégré l’armée britannique le 7 juin 2004. J’ai débuté comme Front Warrior et après mon passing out, j’étais toujours soldat mais aussi cuisinier. Et pour pouvoir trouver un équilibre entre les deux, il fallait impérativement être discipliné et organisé», relate Marcus.

 

Comme il nous en parlait dans notre édition de 2009, notre interlocuteur a failli mourir en Afghanistan quand des missiles l’ont raté de près. D’ailleurs, il dit «être toujours en émoi en sus de trembler» quand il revient sur cette tranche de sa vie : «Car j’ai vécu six mois dans la peur, une atmosphère pesante. J’avais à peine le temps de penser à ma famille. J’étais tout le temps armé et sur mes gardes, et pour certaines missions, je n’avais aucune notion de l’endroit où j’étais.»

 

Son vécu au sein de l’armée a forgé son caractère et fait de lui, aujourd’hui, cet homme optimiste, courageux et déterminé. «Je m’étais promis qu’avant 2026, j’aurais déjà quitté l’armée pour travailler à mon compte. Me lancer dans cette aventure n’a pas été de tout repos car j’ai tout recommencé à zéro. J’ai dû investir pour faire décoller mon fast-food et ce n’est pas chose facile», explique-t-il. Le quadragénaire a relevé des défis afin de pouvoir proposer son savoir-faire aux Mauriciens.

 

«Après mon passing out, j’ai choisi de me spécialiser dans la cuisine et les cours étaient financer par l’armée. Une fois mon diplôme de Catering and Hospitality en main, j’étais le cuisinier attitré de ma troupe mais j’étais appelé à manier les armes aussi par moments. C’est à ce moment de ma vie que j’ai voulu travailler à mon compte», confie Marcus. L’ancien soldat veut désormais se concentrer sur sa seule mission : conquérir l'île en proposant une explosion de saveurs grâce aux menus de Nu Manze Fast Food.