• «Gold» et «Satyamev Jayate» : Des hommes d’honneur
  • Equalizer 2 : super Denzel le retour
  • Sicario : La Guerre des Cartels | Traffic et kidnapping
  • Lor To Larout : Quand le père Laurent Rivet fait résonner pop rock-séga, reggae et swing
  • La vie en bio
  • Maalaavi Raghoo, 2 ans, atteinte d’anémie aplastique sévère : Sa famille dans l’attente…
  • Nushrath Maghoo-Allgoo, tout en beauté
  • Transfert : Damien Balisson rejoint La Tamponnaise
  • Reconstruction mammaire : ce qu’il faut savoir…
  • Boxe – Championnats du Monde Jeunes : Hellène et Antalika défient l’élite mondiale

JO 2020 – Haltérophilie : Une bourse de préparation pour Ketty Lent

La jeune Mauricienne fait partie des sportifs  les plus prometteurs du pays.

La Mauricienne fait partie des sportifs mauriciens à avoir obtenu une bourse de la Solidarité Olympique dans le cadre de la préparation des JO de Tokyo en 2020.

Étoile montante de l’haltérophile, Ketty Lent pourra compter sur le soutien de la Solidarité Olympique dans sa quête de haut niveau. La jeune fille de 16 ans a bénéficié d’une bourse de préparation qui lui permettra de tenter les qualifications pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

 

La sportive a appris la nouvelle cette semaine et depuis elle n’en revient pas. «C’est une grande première pour moi. J’étais surprise quand Poorun Bhollah, le président de la fédération est venu me l’annoncer. Je pensais plus à une blague mais finalement j’ai compris que c’était bien réel», exprime Ketty Lent.

 

La double championne d’Afrique, junior et jeune, sait que ce précieux sésame sera un atout supplémentaire pour la suite de sa carrière. «À mesure que je progresse, le niveau devient plus exigeant et cette bourse me servira à avancer.  En même temps je réalise qu’il y a des gens derrière moi et qui me soutiennent», avoue celle que beaucoup considèrent comme une des valeurs sûres du sport mauricien.  

 

Avec humilité, la jeune fille n’oublie pas de remercier ceux qui lui ont permis d’arriver-là. Elle commence par sa grande sœur, Emmanuella Labonne, elle aussi haltérophile de haut niveau. «J’en ai parlé avec Emmanuella et elle était très contente pour moi. Elle n’a jamais eu cette opportunité et m’a expliqué comment cette bourse me sera utile. Ma sœur a toujours été une inspiration pour moi et est également quelqu’un sur qui je peux toujours compter surtout après le décès de mon père. Je remercie Dieu pour cette opportunité, sans oublier ma famille, la fédération, Ravi Bhollah, mes amis de l’équipe nationale, le DTN, le Comité Olympique Mauricien, le ministère de la Jeunesse et des Sport ainsi que les autres institutions sportives du pays», exprime la spécialiste des 58kg.

 

Motivation

 

Emanuella Labonne se réjouit de voir que sa petite sœur va pouvoir participer aux qualificatifs pour les JO. «Je suis très heureuse pour elle. En tant que sportive je sais ce que représente cette bourse et tout ce que je souhaite est que cette opportunité lui permettra d’accomplir encore plus de chose. Elle est jeune et a encore beaucoup à nous prouver», commente Emmanuella Labonne.

 

Discrète mais pleine de talent Ketty Lent ne cesse de surprendre depuis qu’elle s’est révélée en 2013 lors des Youth Games. Voyant son potentiel, la fédération l’avait retenue dans la sélection des Jeux des îles de 2015 à La Réunion. Elle terminera 4e en 58kg, une catégorie un peu trop exigeante pour elle à l’époque. Mais elle fi t mieux quelques semaines plus tard en décrochant la médaille de bronze en -53kg aux Iles Samoa durant les Jeux du Commonwealth de la Jeunesse.   La jeune haltérophile enchaîne l’année suivante avec une médaille d’argent et quatre records nationaux en 58kg aux Championnats du Commonwealth en Malaisie.

 

Malgré son physique, la jeune fille confirmera sa montée en puissance avec une saison 2017 exceptionnelle. Elle commence sur le sol mauricien avec trois médailles d’argent lors des Championnats d’Afrique seniors en juillet. En septembre aux Championnats du Commonwealth en Australie, ce fan de Liverpool ramène une breloque en or chez les jeunes et une d’argent en juniors. Désireuse de faire encore plus, la Mokassienne fera sensation en octobre aux Championnats d’Afrique jeunes et juniors en Ouganda. Bilan de la campagne six médailles d’or dans les deux catégories où elle est alignée.

 

Membre de l’effectif qui participera aux Jeux du Commonwealth en Australie en avril prochain, cette future grande du sport mauricien veut poursuivre sur sa lancée. « Ce sera dur  mais je souhaite faire de bonnes performances. En même temps je veux continuer à progresser afin d’aller chercher trois médailles d’or aux JIOI de 2019 et en même temps me qualifier pour les JO de Tokyo. C’est beaucoup de travail mais pas impossible», conclut-elle avec optimisme.

 


 

11 bénéficiaires en 8 disciplines

 

Le Comité Olympique Mauricien (COM) a rendu publique la liste des bénéficiaires de la bourse de la Solidarité Olympique en vue des JO de Tokyo en 2020. 11 sportifs de huit disciplines sont concernés. Ces derniers sont Yannick Lincoln et Aurélie Halbwachs (cyclisme), Ketty Lent (Haltérophilie), Aurélien Juhel (tir à l’arc), Kate Foo Kune (badminton), Christianne Legentil (judo), John Colin et Jordy Vadamootoo (boxe), Sathya Gunput (escrime), Orwin Emilien et Jean-Yann Degrace (athlétisme). Cette bourse leur  permettra de prendre part à des compétitions internationales dans leur quête de la qualifi cation olympique.