• Dans la petite «Kazafleurs» de Natacha
  • Jeux Africain de la Jeunesse : Le Club Maurice commence à prendre forme
  • Esafodaz : Prendre par la main les petits entrepreneurs
  • Un ado accuse un policier de Curepipe de brutalités
  • Vaccin anti-grippe, le «must» pour affronter l’hiver
  • Politique de confidentialité
  • Jean-Philippe Lebon : Moi, Mauricien et militaire dans la Légion étrangère
  • Shotokan : le JKAM passe à la vitesse supérieure
  • Après un jour d’hospitalisation : Un jeune tatoueur succombe à ses blessures
  • Ujwantee Fekna tuée dans une collision à Piton : Ses enfants réclame la vérité sur les circonstances du drame

Accident fatal : Hanuman Beerjoo ne fêtera pas ses 55 ans de mariage

Vindoo Beerjoo perd son mari (ci-contre) moins d’une année après la mort de sa fille, décédée des suites d’une maladie.

Vindoo, 68 ans, se préparait à fêter ses noces d’orchidée, en avril. Mais le vendredi 26 janvier, elle a dû organiser les funérailles de son époux Hanuman, 77 ans, victime d’un accident avec délit de fuite.

Assise sur sa terrasse, drapée d’un sari blanc, symbole de deuil, elle est anéantie. Ses proches essaient tant bien de mal de lui remonter le moral. Mais le cœur n’y est pas. La perte subite de son époux l’a plongée dans une profonde tristesse. Quelques heures plus tôt, en ce vendredi 26 janvier, Vindoo Beerjoo, 68 ans, a organisé les funérailles de son époux Hanuman, 77 ans, très connu à Béchard Road, Bois-d’Oiseaux. Cet ancien laboureur est décédé des suites d’un accident avec délit de fuite, le jeudi 25 janvier vers 15 heures, sur la route principale de Grande-Retraite.

 

Hanuman Beerjoo se rendait à Lallmatie à moto, en compagnie de sa petite-fille de 18 ans, «pou aste komision», lorsqu’une voiture les a heurtés de plein fouet. Le septuagénaire n’a pas survécu à ses blessures. Le rapport d’autopsie indique qu’il a succombé à un choc suivant ses multiples blessures. Quant à sa petite-fille, elle a été admise à l’hôpital de Flacq avec plusieurs fractures. Cependant, son état de santé n’inspire aucune inquiétude, selon sa famille.

 

«Ma nièce ne sait pas que mon père est mort. Nous avons peur que son état de santé ne se détériore en apprenant cette terrible nouvelle. Elle a les jambes et la main droite plâtrées. Elle a également des égratignures au visage», explique Vishal. Sa mère Vindoo est, elle, dans tous ses états : «Elle attend ses résultats du Higher School Certificate. Je ne sais pas ce que je vais devenir s’il lui arrive quelque chose. Son frère et elle vivent avec nous. Leur mère, ma fille, est décédée en mars dernier suite à une longue maladie.»

 

Cette fois, c’est son époux qu’elle perd. «Cette voiture devait rouler très vite. Mon époux était méconnaissable sur son lit de mort. Le véhicule lui est passé sur le corps. Hanuman ne méritait pas cette fin atroce. Il jouissait d’une très bonne santé. Il a toujours été un époux dévoué et aimant. Nous devions fêter nos 55 ans de mariage le 11 avril», confie Vindoo, avant d’éclater en sanglots.

 

De son côté, le conducteur impliqué dans cet accident, qui roulait en direction de Flacq, s’est constitué prisonnier peu après les faits. Ce jeune homme de 23 ans, qui habite Mare-d’Australia, a subi un alcotest qui s’est révélé négatif. Il a été placé en détention, suivant les instructions d’un surintendant de police. Il fait l’objet d’une charge provisoire d’homicide involontaire.