• Notre sens du devoir…
  • «Gold» et «Satyamev Jayate» : Des hommes d’honneur
  • Equalizer 2 : super Denzel le retour
  • Sicario : La Guerre des Cartels | Traffic et kidnapping
  • Lor To Larout : Quand le père Laurent Rivet fait résonner pop rock-séga, reggae et swing
  • La vie en bio
  • Maalaavi Raghoo, 2 ans, atteinte d’anémie aplastique sévère : Sa famille dans l’attente…
  • Nushrath Maghoo-Allgoo, tout en beauté
  • Transfert : Damien Balisson rejoint La Tamponnaise
  • Reconstruction mammaire : ce qu’il faut savoir…

Haltérophilie – saison 2018 : Deux grands rendez-vous ouvrent le bal

Les haltérophiles mauriciens seront de nouveau très sollicités cette annéé.

Les haltérophiles mauriciens seront sollicités dès les premiers mois de ce début d’année pour participer aux Championnats d’Afrique jeunes et juniors, en Égypte, et les Jeux du Commonwealth en Australie. Des compétitions où Maurice vise de bons résultats.

Suivant une année 2017 bien remplie, l’haltérophile mauricienne veut à nouveau jouer les premiers rôles en 2018. À peine la saison entamée que la Mauriritus Amateur Weightlifters & Powerlifters Association (MAWPA) se penche déjà sur les grands rendez-vous qui se succéderont dans pas longtemps.

 

Deux sorties sont prévues au cours du mois de mars et avril. Le premier événement majeur sera les Championnats d'Afrique jeunes et juniors qui se dérouleront du 23 au 30 mars à Sharm El Sheikh, en Égypte. Le second et pas des moindres sera les Jeux du Commonwealth qui se tiendront du 4 au 15 avril à Gold Coast, en Australie.

 

Avec des échéances de cette envergure, l’haltérophilie mauricienne a besoin d’enclencher les préparatifs au plus tôt. Il le faut bien car avec la vingtaine de médailles récoltée la saison dernière, les attentes seront encore plus élevées cette fois-ci.

 

Suivant les recommandations de son comité technique, la MAWPA a établi une présélection de six athlètes pour prendre part à l’échéance africaine. Les noms retenus sont Ketty Lent (58kg), Dorian Madanamoothoo (56kg) et Jeremy Félicité (69kg) en jeunes, Alison Sunee (75kg), Dinesh Pandoo (69kg) et Anthony Madanamoothoo (-77kg) en juniors.

 

«Cet événement est quali catif pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse qui se disputeront en octobre à Buenos Aires, en Argentine. Un bon résultat permettra à Maurice d’être présente en haltérophilie. En même temps, ce frottement avec l’Afrique sera béné que à nos jeunes vu que cette expérience leur sera béné que notamment dans le cadre des différents tournois internationaux où ils seront sollicités prochainement. Mais la participation de l’équipe ne dépend pas entièrement de nous. Il nous faudra voir avec le ministère de la Jeunesse et des Sport si le budget permettra à toute l’équipe de faire le déplacement», explique Poorun Bhollah, président de la MAWPA.

 

Ces championnats terminés, certains des sportifs mauriciens seront à nouveau sollicités aux Jeux de Gold Coast en Australie. Une compétition où Maurice alignera 10 leveurs. Ils sont : Roilya Ranaivosoa (48kg), Ketty Lent (58kg), Emanuella Labonne (69kg), Alison Sunee (75kg) et Shalinee Valaydon (+90kg) en féminin et en masculin, Dorian Madanamoothoo (56kg), Jonathan Coret (62kg), Dinesh Pandoo (69kg), Anthony Madanamoothoo (-77kg) et Alvin Jooron (+105kg).

 

Destination Chine

 

Dans le cadre de cette manifestation, la fédération travaille actuellement sur une éventuelle participation des leveurs mauriciens à un camp d’entraînement en Chine. Ce stage d’une durée d’un mois devra se tenir au mois de mars.

 

«Des négociations sont en cours avec la  fédération chinoise et nous espérons envoyer l’équipe accompagnée de Mu Honghe, le directeur technique national (DTN). Un dossier que nous allons prochainement présenter au MJS avec en annexe une analyse des performances des sportifs actuellement en préparation. Mais comme pour l’Égypte, ce déplacement dépendra du budget dont nous disposons. Il se peut qu’une partie de l’équipe reste à Maurice et continue à s’entraîner sous la supervision de l’assistant entraîneur Gino Souprayen», commente le dirigeant mauricien.

 

La participation de 10 haltérophiles mauriciens aux Jeux du Commonwealth est une première pour Maurice. La fédération mise beaucoup sur cette sortie pour faire un bon résultat mais aussi pour permettre à ses poulains de gagner un maximum d’expérience en vue des Jeux des îles de l’océan Indien en 2019, à Maurice. Compétition où la MAWPA souhaite décrocher un maximum de médailles d’or.

 


 

Une répartition des tâches chez les entraîneurs

 

La Mauritus Amateur Weightlifters & Powerlifters Association (MAWPA) a déjà repris ses activités avec les entraînements de l’équipe nationale au centre de Vacoas. Suite au froid qui s’est installé entre les membres de l’équipe élite et Ravi Bhollah, l’entraîneur national, la fédération a effectué une redistribution des tâches au sein de son staff technique. L’encadrement de l’équipe première a été confi é à Mu Honghe, le DTN chinois. Ce dernier s’occupera également de la formation des débutants et sera assisté dans ses fonctions de Gino Soupprayen, l’assistant-entraîneur. 

 

La responsabilité de l’équipe jeune est assurée par Ravi Bhollah. Le coach mauricien sera également chargé des athlètes du Trust Fund for Excellence in Sports (TFES). Il supervisera par la même occasion les présélectionnés des Jeux des îles, à l’exception des élites. Il aura aussi pour tâche la détection et la formation de nouveaux talents dans les écoles ainsi que celle des athlètes de la SSS Palma. Gino Soupprayen s’est pour sa part vu attribuer la formation des débutants de même que les sportifs regroupés au Centre régional de Curepipe.

 

La MAWPA effectuera une série de détection durant le mois de février dans la région de Vacoas/Phoenix avant d’enchaîner avec le Trophée Yvan Pierrot qui se tiendra le 17 courant. Ce tournoi marquera officiellement le début de la saison 2018.