• Chanmoonee Gonoo, 68 ans, égorgée lors d’un cambriolage | Sa petite-fille : «Notre famille est traumatisée»
  • À Vandermeersch : Instantanés d’une promenade
  • Dans le cocon de Sharmeen Choomka
  • Bientôt dans l’île : L’humoriste Kevin Razy : «J’espère que les Mauriciens sont fiers de moi»
  • La Cour accorde la liberté conditionnelle à son mari-bourreau | Yashna Joygobin : «Je ne me sens pas en sécurité»
  • Championnats d’Afrique de badminton : Les Mauriciennes croquent l’or
  • De nouvelles têtes à la conquête de «B-Town»
  • Et on patiente pour «Black Panther» !
  • Wolf Warrior 2 : Gros «boom boom» en terre africaine
  • Il était une fois…  «50 nuances plus claires»

Meurtre d’Aboo Sahma Toofany en 2010 : L’ex-sergent Seegoolam et son épouse condamnés à 27 ans de prison

Sangeeta Seegoolam, Aboo Sahma Toofany et Rajcoomar Seegoolam il y a huit ans.

Le couperet est tombé. L’ex-sergent de police Rajcoomar Seegoolam, 62 ans, et son épouse Sangeeta, 51 ans, ont été condamnés à 27 ans de prison pour le meurtre d’Aboo Sahma Toofany à Surinam, en 2010. Le couple avait plaidé non coupable mais les membres du jury l’ont condamné à une majorité de sept contre deux. La sentence a été prononcée le vendredi 26 janvier, huit ans après les faits.

 

Aboo Sahma Toofany, un planteur de 42 ans, habitant Tamil Temple Road, est décédé des coups que lui aurait assénés Rajcoomar Seegoolam. Ce dernier le soupçonnait d’entretenir une liaison avec sa femme. 

 

Nous sommes en 2010. Le sergent Rajcoomar Seegoolam est alors responsable du poste de police de Bel-Ombre. Dans sa déposition, il explique que le jour du drame, il serait entré dans une grande colère en découvrant son épouse en compagnie d’Aboo Sahma Toofany.

 

Il se serait alors saisi d’un gourdin dans une autre pièce avant d’agresser Aboo Sahma Toofany à la tête. L’arme du crime a été retrouvée dans un champ peu après. De même que la bicyclette de la victime qui se trouvait à l’arrière de la maison du couple Seegoolam. Le corps d’Aboo Sahma Toofany a, lui, été retrouvé dans un champ à Bassin-Blanc.

 

Dans sa déposition, Sangeeta Seegoolam a avoué qu’elle entretenait une liaison avec Aboo Sahma Toofany. Cependant, elle a donné une autre version des faits. Elle allègue qu’Aboo Sahma Toofany serait rentré chez elle par effraction le jour du drame en brisant un panneau vitré. Une discussion aurait ensuite éclaté entre eux. Au cours de l’altercation, Aboo Sahma Toofany aurait, selon ses dires, pris un couteau de cuisine et aurait tenté de l’agresser. Son époux serait alors venu à sa rescousse.

 

Les deux hommes en seraient venus aux mains. Lors de l’affrontement, Sangeeta Seegoolam aurait pris le couteau des mains de son amant et l’aurait blessé au cou. Selon ses propos toujours, Aboo Sahma Toofany aurait perdu connaissance. Son époux en aurait profité pour prendre un morceau de bois et l’agresser à la tête.

 

Des propos qui n’ont pas convaincus les membres du jury qui ont condamné le couple Seegoolam à 27 ans de prison.