• Vinay Jugroop battu à mort à cause d’une cigarette : sa mère, dévastée, dénonce un acte de violence gratuite
  • Post-Jeux du Commonwealth : Roilya Ranaivosoa revendique un meilleur accompagnement
  • MMM : le temps des frustrations
  • Milaine Louis suspectée d’avoir tenté d’immoler sa fille | Le père de la fillette : « Je ferai tout pour lui donner une vie meilleure»
  • Deux belles-sœurs périssent dans un accident : l’impossible deuil des frères Peerthy
  • Fortes averses : pluie de détresse sur le pays
  • Game Night : Dans la folie de la nuit
  • Le jour de mon retour : Colin Firth prend le large
  • Omerta : Attention, danger !
  • Beyond the Clouds : Le lien fraternel mis en lumière

L’Étoile de Noël : Des animaux au coeur de la Nativité

Des animaux, un Petit Jésus et beaucoup de bonne humeur au programme.

Vous êtes invités en cette période de fêtes à visionner une histoire farfelue, avec des animaux qui ne le sont pas moins et qui vont se retrouver malgré eux au cœur de la naissance de Jésus. Tout un programme.

Bo est un petit âne tout mimi. Mais Bo a aussi une forte personnalité. Et des ambitions, car il veut quitter la petite ferme du village pour s’en aller à l’aventure. Sur la route, vers la liberté, loin de la petite ferme, notre petit âne va rencontrer de curieux autres animaux : une brebis égarée (au sens propre) et une colombe qui aspire à la noblesse, entre autres animaux.

 

Tout ce beau monde finira par suivre l’Étoile Filante, qui mène à l’étable où naîtra le Petit Jésus, ce qui ne va pas se faire sans des situations bien marrantes. Le réalisateur Timothy Reckart (le remarqué Head over Heels, nominé pour l’oscar du meilleur court-métrage d’animation en 2013) a l’air d’être bien à l’aise pour mettre en scène des situations bien délirantes au rythme d’enfer dans cette histoire biblique. Histoire qui se veut légère, divertissante et remplie de péripéties.

 

 Bref, du film d’animation bien calibré en cette période de fêtes, avec tout ce qu’il faut de magie de Noël et d’humour. Tout en n’oubliant pas, non plus, de réveiller en nous la fibre Animal lover, car ils sont plutôt mignons et attachants ces animaux un peu fouka. Et on ajoute aussi pas mal de musique, avec la chanson-titre que nous propose Mariah Carey. Un vrai rassemblement, on vous dit.