• «MXGP Pro» : Grandes sensations à deux roues
  • Serge Selvon rassemble l’art post-colonial
  • Festival Seggae Zwe : Quand la musique est bonne
  • Pâtisserie sous l’Arbre : la «sucre»ment belle aventure d’Aurélie Monplé
  • Blanchiment d’argent allégué : Les Bolaki font objet d’un «audit trail» après la saisie de Rs 52 millions
  • Les Salines de Yemen : Une belle aventure salée
  • Dans la cuisine de Sharmeen Jamaloodeen
  • Sarah Ullagen : 15 ans au service des enfants handicapés
  • Olivier Précieux s’interroge sur le deal chagossien
  • Royal Kids : quand les enfants sortent du silence

Incendie à Shoprite : Les soeurs de Dinesh Domah entament des poursuites

Cela fait un peu plus d’un mois que Dinesh Domah (photo), 24 ans, a trouvé la mort dans l’incendie qui a ravagé l’entrepôt de Shoprite. Si son père n’a pas souhaité aller de l’avant après ce drame, ses sœurs Sanjana et Sandhya ont tenu à entamer des poursuites pour que justice soit rendue au jeune homme. C’est dans ce contexte qu’elles ont retenu les services de l’avoué Manoj Appadoo et de l’avocat Vikash Teeluckdarry cette semaine.

 

«Il est impératif que quelqu’un paie s’il est responsable de la mort de Dinesh. Ce mardi 19 décembre, les procédures seront enclenchées. Nous allons rédiger une lettre que nous adresserons à tous ceux enquêtant sur l’incendie – qu’il s’agisse des sapeurs-pompiers, de la police ou de la Forensic Science Laboratory. Nous demanderons à ce que tous les rapports nous soient envoyés. La vérité doit éclater au grand jour», précise l’avoué.

 

Il ajoute que les responsables seront poursuivis pour dommages et intérêts. L’incendie dans lequel a péri Dinesh Domah a éclaté dans la soirée du dimanche 12 novembre. Le jeune homme était le seul employé du supermarché à ne pas avoir répondu à l’appel. Pendant une semaine, les sapeurs-pompiers et les services de police étaient à pied d’œuvre pour retrouver le jeune homme. Mais ce n’est qu’une semaine après l’incendie que son corps sans vie a été retrouvé enseveli sous les débris. D’après Sanjana et Sandhya Domah, les policiers et les sapeurs-pompiers n’auraient pas bien fait leur travail. C’est pour cela qu’elles souhaitent que lumière soit faite sur cette affaire au plus vite.